logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

18/08/2008

DU COTE DE CHEZ HELENE - 1

Promenade dans le Lot ... Le musée de Plein Air de Cuzals

medium_bienvenue_à_Cuzals.jpg
Ce musée  évoque,  ce que fut le passé du Quercy, le XIXème rural où l'on vit se produire la Révolution Industrielle. Musée très particulier où sur 50 hectares voisinent les reconstitutions complètes et vivantes de fermes de diverses époques et de musées thématiques.
medium_Chateau_Cuzals.jpg
(photo internet )
Nous y avions fait une virée il y a une quinzaine d'années de cela, sillonnant la région à la recherche de ses merveilles . Un album ouvert, des photos qui glissent et revoilà les souvenirs qui affluent à l'esprit .
medium_Numériser0001.20.jpg
Sur le chemin une gariote.... l'abri du berger ..... (photo perso)
medium_Numériser0003.23.jpg
Chaumière du XVIème siècle (photo perso)
La chaumière abritait sous un même toit les animaux et les hommes. D'un côté il y avait l'étable et de l'autre la maison proprement dite orientée au sud pour bénéficier d'un ensoleillement maximum. L'unique pièce était chauffée par la cheminée.
medium_Numériser0004.18.jpg
(photo perso)
Le fait que la charpente repose à même le sol permettait d'avoir des murs en torchis et pierre de faible épaisseur. Les aliments y étaient conservés dans du sel (saloir), de la graisse ou dans les panières en osier (pour les légumes, les céréales et les légumineuses). L'eau tirée du puits, une fois utilisée, était évacuée via un trou dans le mur vers l'enclos du cochon (animal roi). 
medium_Numériser0002.18.jpg
(photo perso)
 
medium_CUZALS.jpg
Ferme Quercynoise début du 20ème siècle (photo perso)

L'habitation proprement dite, est située au dessus de la cave où est stocké le vin et sous le grenier où est entreposé le grain en train de sécher (en fait entre les deux richesses du paysan). Une table dressée, entourée de ses bancs trônait, face au cantou, devant la souillarde ( lieu de l'eau ) et à côté du lit des grands-parents (3 générations sous un même toit).

medium_Numériser0006.14.jpg
(photo perso)

La chambre était à côté avec son lit principal, ceux des enfants et son armoire. Pour se laver les mains une fontaine était régulièrement remplie. Au dessus de la table, on pouvait voir un ratelier à pain. A côté du cantou était construit un système de four (tourtière) utilisant les braises pour bien cuire dessus et dessous les tartes.

medium_carte.jpg

à suivre .........

 

14/08/2008

PROMENONS DANS ..... L'ORLEANAIS ....

Saint-Jean-le-Blanc

Située dans le département Loiret  sur la rive gauche de la Loire, au contact direct d'Orléans. Ses habitants sont appelés les "albijohanniciens". 

 

La première mention du nom de la ville date de 1229 (Sanctus Johannes Albus). Un château, dont il ne reste plus aucune trace, a été construit en 1233. Il est transformé en couvent en 1578, lui même, reconverti en diverses utilisations avant qu'une école soit construite sur son terrain.. Durant la guerre de Cent Ans, le territoire de la ville était occupée par la défense anglaise. Jeanne d'Arc dut y combattre avant de libérer Orléans.

 

L’Église Saint-Jean-Baptiste, construite au début du XVIIe siècle (première pierre posée le  22 avril 1602 par Henri IV comporte des vitraux contemporains.

 

Ville fleurie par excellence tout au long de sa traversée, la place de l’église nous offre en toutes saisons un ornement floral  de qualité. En été, la façade et les jardins de la Mairie située à côté de l’église ne déroge pas à l’appellation.

 

 

(photos perso)

A MAREE BASSE....

Mélancolique mer que je ne connais pas

tu vas m'envelopper dans ta brume légère

Sur ton sable mouillé, je marquerais mes pas

Et j'oublierai soudain et la ville et la terre.

J. MOREAS

medium_Numériser0013.9.jpg

07/08/2008

QUAND DOISNEAU RIME AVEC BATEAU....

medium_DOISNEAU_2.jpg
(photo internet)

Qui n'a jamais souri devant les images en noir et blanc de ces enfants espiègles et turbulents faisant les quatre cents coups dans la rue ou de ces cancres du fond de la classe pris en train de tricher. Combien d'entre nous ne se sont pas rêvés à la place des fameux amoureux du "baiser de l'Hôtel de Ville" qui ont rendu Doisneau célèbre dans le monde entier.

(sources internet et docu perso)

Peintre de la vie intime et populaire de Paris, Robert Doisneau (1912-1994) a également parcouru la vallée de la Loire de Novembre 1976 à Août 1977, depuis sa source au Mont Gerbier-de-jonc à son estuaire à Saint-Nazaire en passant par les plus célèbres châteaux comme les villages les moins connus.

medium_Numériser0004.16.jpg

Il nous présente une Loire empreinte d'humanité et de rigueur à travers plus de 60 clichés.  Les paysages , le climat apparaissent souvent rudes - brouillards, neiges, courant houleux - mais les hommes y sont attachants. Cette collection est en réalité le fruit d'une collaboration entre Jean-Loup Sieff, directeur d'éditions et le photographe, pour aboutir à un ouvrage "La Loire. Journal d'un voyage" publié en 1978 aux éditions Filipacchi-Denoël.

medium_Numériser0003.22.jpg

C'est ainsi que nous est présentée l'exposition  "Le voyage ligérien de Robert Doisneau " qui se tient jusqu'au 1er septembre 2008 au Musée de la Marine de Loire  à Châteauneuf sur Loire  petite ville de 7 143 habitants située à 26 kms d'Orléans.

medium_bandeau.jpg

 Une exposition qui présente en outre un diaporama magnifique des photos connues et moins connues, avec le commentaire "off" du célèbre photographe. Un grand moment d'émotion qu'il m'aurait été très agréable de partager avec  mon amie Hélène de Cahors grande amoureuse de Doisneau.

medium_Doisneau_expo.jpg

Le passage de Robert Doisneau à Châteauneuf sur Loire,  est immortalisé par trois photographies qu'il adresse dans un courrier écrit le 19 Mars 1977 à André Bezançon, conservateur bénévole du musée de la marine de Loire, auquel il joint les clichés de deux saladiers à décor de marine de Loire et d'un girouette faisant partie des collections du musée. Dans ce même courrier, il livre ses impressions sur l'avancement de son voyage et sur la réalisation du livre. il expose également sa démarche de photographe qui le caractérise tant :

" l'illustration du livre se poursuit cahin-caha avec l'habituelle suite de hasards heureux ou de malchances inévitables. je ne connais pas d'autre méthode que cet entêtement infantile qui consiste à guetter les instants fugitifs paraissant chargés d'une certaine beauté "

medium_Numériser0004.17.jpg

Barques à Candes - Le fumier troglodyte - Mariage à Beaugency

repro. cartes postales photos offertes au Musée.

Si vous avez l'occasion de passer par là, faites une halte, vous ne le regretterez pas !!!

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique