logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

28/06/2006

Il y a du X là dedans.....

medium_100_3452.jpg

LES HIBOUX
Ce sont les mères des hiboux
Qui désiraient chercher les poux
De leurs enfants, leurs petits choux
En les tenant sur les genoux.

Leurs yeux d'or valent des bijoux
Leur bec est dur comme cailloux,
Ils sont doux comme des joujoux,
Mais aux hiboux point de genoux !

Votre histoire se passait où ?
Chez les zoulous ? Les Andalous ?
Ou dans la cabane bambou ?
A Moscou ? ou à Tombouctou ?
En Anjou ou dans le Poitou ?
Au Pérou ou chez les Mandchous ?

Hou ! Hou !
Pas du tout,, c'était chez les fous.

Auteur R Desnos

10:15 Publié dans Poèmes | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

25/06/2006

prénom CHARLES.....

25 juin 1857 Fleurs coupées
Mise en vente du recueil de poésie 'Les Fleurs du mal' de Charles Baudelaire. Les "fleurs" sont jugées indécentes et valent un procès à leur auteur. Il est condamné en août à retirer six de ses poèmes de l'ouvrage. Le mal est irréparable. Conçu non comme une suite aléatoire mais comme un tout, l'oeuvre se trouve dénaturée par la décision de justice. Baudelaire, la mort dans l'âme, retranche les passages incriminés, repositionne le reste et réécrit des poèmes pour redonner du lien à l'ensemble. L'organisation première est perdue à jamais. La poésie paye un lourd écot à la pudibonderie.

11:49 Publié dans Poèmes | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

20/06/2006

LOUIS ARAGON

parlant il y a peu d'Elsa TRIOLET il parait impossible de ne pas évoquer Louis ARAGON .

medium_aragon12.jpg

Poète et romancier français
Né à Paris le 03 octobre 1897
Décédé à Paris le 24 décembre 1982

Après une brillante scolarité, il entame des études de médecine. Incorporé en 1917, il part pour le front où il rencontre André Breton.
Louis Aragon est, avec André Breton et Philippe Soupault, l’un des fondateurs du surréalisme. Ils créent en 1919 la revue littérature. Il écrit ses premiers textes "automatiques" qui seront réunis dans Feu de joie et Mouvement perpétuel. En 1928, il rencontre Elsa Triolet c'est le début d'un mythe largement mis en scène par ses protagonistes. Il adhère ensuite au parti communisme (et ses romans se construiront autour d'idées militantes, mêlant personnages historiques et imaginaires. Il s'engage dans la lutte politique et rompt définitivement avec Breton et les surréalistes. Journaliste à 'l'Humanité', il entame une nouvelle carrière de romancier avec le cycle romanesque 'Le Monde réel' ('Les Voyageurs de l'Impériale', 'Aurélien' ou encore 'Les Communistes').
Pendant la seconde guerre mondiale, il est mobilisé et participe à la campagne du Nord et sera, avec Eluard, un des poètes de la Résistance, célébrant sur le mode du lyrisme traditionnel l'amour absolu comme l'action politique. Après la guerre, il va à Nice et fonde avec Jean Paulhan le comité national des écrivains. Sa vie sera alors combats politiques (membre du comité central du parti communiste en 1954) et publications d'oeuvres. Il revient ensuite à la poésie lyrique, célébrant son inspiratrice de toujours : Elsa (1959) et la culture arabe médiévale, le fou d'Elsa 1963. Les dénonciations des atrocités commises sous le régime stalinien et la mort de sa compagne en 1970 le désarçonnent mais n'altèrent en rien son credo : assimiler l'écriture à une quête de soi. Se clamant « réaliste socialiste », il prône l'avènement du communisme. Il publie alors Henri Matisse, roman qui témoigne de son inspiration pour la peinture de son siècle.

LES ANECDOTES SUR LOUIS ARAGON
> Aragon militant
Durant l'Occupation, Louis Aragon participe à la Résistance intérieure française et publie, sous les pseudonymes de François la Colère ou Armand de Saint-Roman, des poèmes appelant à la lutte contre l'occupant (la Diane française, 1945).
> Le rêve surréaliste
Louis Aragon est le premier à théoriser la naissance du Surréalisme avec 'Une vague de rêve' (1924).


SES CITATIONS
« Nous étions faits pour être libres, Nous étions faits pour être heureux Le monde l’est lui pour y vivre Et tout le reste est de l’hébreu. »
[ Louis Aragon ] - Extrait du poème Elsa

« Les raisons d'aimer et de vivre Varient comme font les saisons. »
[ Louis Aragon ] - Extrait du poème Les yeux d'Elsa

« Tes yeux sont si profonds que j'y perds la mémoire. »
[ Louis Aragon ] - Extrait du poème Les yeux d'Elsa

« Trop peu d'un firmament pour des millions d'astres. »
[ Louis Aragon ] - Extrait du poème Les yeux d'Elsa

« Il y a toujours un rêve qui veille. »
[ Louis Aragon ] - Extrait du poème Les yeux d'Elsa

11:20 Publié dans Poèmes | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

17/06/2006

ELSA TRIOLET

Surfant au hasard des blog, j'ai rencontré ElsaTRIOLET. Je ne peux évidemment pas m'empêcher de penser aux " YEUX D'ELSA " le merveilleux poème de Louis ARAGON dont elle fut la muse pendant plus de 40 ans.
Mais qui était donc Elsa TRIOLET...

medium_elas_triolet.jpg

De son nom de baptême Elsa Kagan, c'est un écrivain français d'origine russe. Elle est née à Moscou en 1896 et est décédée à Saint Arnoult en Yvelines en 1970. Elle a fréquenté très jeune les milieux intellectuels de la capitale russe. Elle est aussi la soeur cadette de Lili Brick, la femme du poète russe Maïakowski. Sa beauté, son charme et son intelligence font d'elle une sorte de muse d'un groupe d'écrivains : le "groupe futuriste". Mariée à un français, André Triolet, elle séjourne à Berlin et à Tahiti. Ce dernier voyage inspire son premier roman écrit en russe "A Tahiti" (1926). Deux autres suivent : "Fraise des bois" (1926) et "Camouflage" (1928). Elle rencontre Louis Aragon en 1928 à Paris dans une manifestation. Dès lors leurs deux vies sont inséparables. A la fois compagne et inspiratrice du poète (il écrit pour elle "les yeux d'Elsa" en 1942), membre comme lui du parti communiste, elle entend bâtir son oeuvre propre qui constitue cependant une sorte de réponse à celle d'Aragon. Durant la guerre, elle prend rang auprès des écrivains résistants et participe à la fondation des Lettres Françaises et du comité national des écrivains. "Le cheval blanc" (1943) montre la recherche d'un bonheur insaisissable. "Les amants d'Avignon", paru d'abord clandestinement sous le pseudonyme de Laurent Daniel, en 1943, retranscrivent de façon directe l'expérience de la résistance. Réuni avec un autre récit, "Yvette" publié aussi dans la clandestinité, ils constituent le volume "Le premier accroc coûte deux cents francs" qui obtient le prix Goncourt en 1944. Elle n'oublie pas ses origines russes et traduit un choix de vers et proses de 1913 à 1930 de Maïakowski (1957). Elle s'attache aussi à traduire le théâtre de Tchekhov, notamment "Platonov", encore mal connu en France (1967).
En 1960 commence la publication des oeuvres croisées d'Aragon et d'Elsa Triolet tandis qu'un an plus tard, le poète publie un choix des meilleures pages de sa compagne : "Elsa Triolet choisie par Aragon". "L'écriture, la plus noble conquête de l'homme, le roman intermédiaire entre l'homme et la vie". Cette maxime, extraite des proverbes d'Elsa permet de définir le projet littéraire d'Elsa Triolet : l'auteur se veut en prise directe sur son temps. Elle écrit pour ses contemporains et leur pose clairement le problème de ce qu'ils vivent aujourd'hui et ce qu'ils doivent faire pour améliorer leurs lendemains. Il ne s'agit cependant pas d'une littérature de propagande. Elsa Triolet ne renonce à aucun des privilèges de l'écriture et elle peut aussi bien faire appel au fantastique qu'aux mystères métaphysiques du temps, de l'amour et de la mort. Le grand problème qu'elle pose de livre en livre est celui du bonheur : chacun de ses personnage est mû par sa recherche douloureuse, impossible. La romancière prêche pourtant l'espoir. Elle affirme que le bonheur est à portée d'homme à condition d'ouvrir les yeux sur le monde et de vouloir le transformer. C'est en ce sens qu'elle est écrivain militant. Elle affirme d'ailleurs : "Les bons sentiments ne font pas de bons livres, je sais ça par coeur, mais les bons sentiments ne font pas forcément de mauvais livres.

13:10 Publié dans Poèmes | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique