logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

14/11/2008

ILS SONT NES UN 14 NOVEMBRE... et il y a du monde !!!

Zhang Yimou  - Réalisateur et acteur chinois -  

Né à Xian le 14 novembre 1954

Né en Chine populaire dans les années 1950, Zhang Yimou doit arrêter ses études lors de la Révolution culturelle en 1966. Il passe alors trois ans à travailler dans une ferme, puis sept autres années dans un atelier de tissage. Parallèlement, il se découvre une passion pour la photographie et, lors de la réouverture de l'Institut du cinéma de Pékin en 1978, il s'y présente pour l'étudier. Malgré la limite d'âge dépassée de cinq ans et surtout grâce à sa détermination, il est finalement admis en section 'prise de vue'. Fraîchement diplômé en 1982, il commence à travailler comme directeur photo. Caressant depuis longtemps le rêve de réaliser son propre film, Zhang Yimou accepte de faire l'acteur dans 'Le Vieux puits', et décroche le prix du meilleur acteur au festival de Tokyo en 1987. Sa première oeuvre, 'Le Sorgho rouge', dont le rôle principal est tenu par Gong Li, son épouse et sa muse, remporte l'Ours d'or au festival de Berlin en 1988. Mais c'est avec 'Epouses et concubines' en 1991 qu'il impose son style, rayonne au niveau international, et remporte le Lion d'argent à Venise. Ses films suivants sont célébrés par la critique et couronnés de prix, comme le Lion d'or en 1992 pour 'Qiu Ju', ou encore 'Vivre', Grand prix du jury à Cannes en 1994. En 2003, Zhang Yimou s'attaque au film de sabre traditionnel chinois avec 'Hero', et signe encore des productions remarquées comme 'Le Secret des poignards volants' en 2004 ou 'La Cité interdite' en 2007. Véritable figure de proue du 7e art chinois, l'oeuvre de Zhang Yimou est aujourd'hui connue dans le monde entier.

-0-0-0-0-0-0-

Claude Monet -  Peintre français -  

Né à Paris le 14 novembre 1840

 Décédé à Giverny le 05 décembre 1926

Claude Monet est considéré comme le chef de file de l'impressionnisme. Au Havre où il passe son enfance, il rencontre Eugène Boudin, qui l'invite à peindre des 'paysages d'après nature'. En 1859, il se rend à Paris. Le portrait de 'Camille ou la femme à la robe verte' suscite un scandale dont il a peine à se départir. En 1872, il s'installe alors à Argenteuil où Renoir, Sisley, Manet, Pissarro et Caillebote viennent le rejoindre. Ensemble, ils fondent une société anonyme et organisent une exposition impressionniste des oeuvres refusées par le Salon officiel en 1874. A cette occasion, Monet présente 'Impression, soleil levant'. Il s'éloigne du groupe suite à des dissensions, avant de s'installer à Giverny en 1883. La galerie Petit lui consacre une rétrospective en 1889 ; Monet est salué par la critique. A 49 ans, il connaît enfin le succès. Atteint d'une double cataracte, il continue néanmoins à peindre. Ses 'Nymphéas' illustrent la façon dont il a su exploiter la luminosité des couleurs.

-0-0-0-0-0-0-

 Boutros Boutros-Ghali -  Président du Conseil national d'Egypte  -

Né à Le Caire le 14 novembre 1922

Titulaire d'un doctorat en droit international délivré par l'université de Paris, Boutros Boutros-Ghali élargit sa formation aux sciences politiques et économiques. Professeur au Caire, il est élu au Parlement égyptien en 1987. Membre du parti national démocrate, il entre peu après au gouvernement et supervise les missions diplomatiques : il assiste aux négociations de Camp David en 1978 (conflit israëlo-palestinien), et participe aux sommets des pays 'non-alignés'. Secrétaire général de l'ONU de 1992 à 1996, puis de la Francophonie de 1997 à 2002, Boutros-Ghali est rompu aux affaires internationales. Spécialiste de la coopération afro-arabe, des droits de l'Homme et de ceux des minorités, il est sollicité par de nombreuses organisations. On lui doit également la création de deux publications : 'Alahram Iqtisadi' et 'Al-Dawlia'. Sa brillante carrière s'accompagne d'un engagement politique fort en faveur du socialisme.

 -0-0-0-0-0-0-

 Pierre Bergé - Homme d'affaires français -  

Né à L’île d’Oléron le 14 novembre 1930

Avec une mère institutrice progressiste et un père fonctionnaire, l'enfance de Pierre Bergé est paisible et ordinaire. Après avoir obtenu son baccalauréat à La Rochelle, le jeune Pierre part pour Paris. Il travaille dans plusieurs librairies et est amené à fréquenter Mac Orlan, Carco, Anouilh ou Cocteau. A 19 ans, il fonde avec Garry Davis Patrie mondiale, un journal empli de lectures libertaires, mais seuls deux numéros paraîtront. La vie passe, et Pierre Bergé continue à rencontrer des personnalités littéraires et artistiques : Aragon, Jouhandeau, Camus, Sartre ou Breton, sans oublier le peintre Bernard Buffet, dont il est l'amant pendant plusieurs années. En 1958, il rencontre Yves Saint Laurent, alors styliste chez Dior, et entreprend de gérer sa carrière. Pierre Bergé est malheureusement appelé à remplir son devoir civique. Il ne reste pas longtemps sous les drapeaux mais, à son retour, Yves Saint Laurent ne travaille plus chez Dior, où il a été remplacé par Marc Bohan. Pierre Bergé convainc alors son amant d'ouvrir sa propre maison de couture. Mais le jeune couturier manque de financement et l'homme d'affaires trouve un Américain d'Atlanta qui prête les quelques milliards nécessaires. En 1966, Pierre Bergé invente Saint Laurent Rive gauche : des boutiques de prêt-à-porter de luxe. Après avoir été élu président de la Chambre syndicale des couturiers et créateurs de mode en 1974, il lance Globe, un magazine qui soutient la candidature de François Mitterrand en 1988. Quelques années plus tard, il participe au lancement de Globe Hebdo. Pierre Bergé aime flairer les affaires et enchaîne les domaines dans lesquels il s'investit : après la mode et la presse, il devient président de l'Opéra Bastille en 1988. Militant de la cause homosexuelle, il soutient évidemment Act-up Paris, association de lutte contre le sida, et possède Têtu, un magazine destiné aux gays. En 1994, il crée Sidaction aux côtés de Line Renaud, et en devient président deux ans plus tard. Président du bureau de l'Association des amis de l'Institut François Mitterrand et toujours très engagé politiquement, Pierre Bergé annonce publiquement son soutien à Ségolène Royal pour la présidentielle de 2007.

-0-0-0-0-0-0-

 Bernard Murat - Metteur en scène français -  

Né le 14 novembre 1941

Metteur en scène chevronné ayant dirigé les plus grands sur les planches, la carrière de Bernard Murat commence fort en 1985, lorsqu'il assume la direction de 'Tailleur pour dames' et de 'Deux sur la balançoire' et reçoit dans la foulée le prix Dominique de la mise en scène. Il ne doit pas cette réussite au hasard : aguerri au jeu comique, Bernard Murat double des dessins animés, dont le populaire Scoobidoo, et des films. Mais son coeur appartient à la scène et son chemin est parsemé par de nombreux succès. Que ce soit en faisant marivauder André Dussolier pour 'Les Caprices de Marianne' ou la toute jeune Emmanuelle Béart dans 'La Double inconstance' en 1989, mettre un soupçon d'âme slave dans le coeur d'Isabelle Huppert pour 'Un mois à la campagne' de Tourgueniev, faire de Michelle Morgan 'Une femme sans histoire', utiliser la classe de Lambert Wilson en 'Pygmalion', mettre 'La Puce à l'oreille' de la séduisante Christina Réali face à Jean-Paul Belmondo en 1996, faire de Bernard Giraudeau un 'Libertin' ou confronter Alain Delon et Francis Huster dans 'Variations énigmatiques', Bernard Murat gagne à chaque fois l'amour du public comme la reconnaissance des professionnels. En 2001, celui qui a plus d'un acteur dans son sac fait lire à Jean-Pierre Marielle 'Le Dernier testament', selon Guitry, donne à Patrick Chesnais 'Une heure et demie' de retard en 2006, pour mieux retrouver un vieux complice, Pierre Arditi dans 'Idée Fixe' en 2007.

 -0-0-0-0-0-0-

 Prince Charles  - Prince de Galles -

Né à Londres le 14 novembre 1948

Membre de la famille royale d'Angleterre, le prince Charles est le fils aîné du prince Philippe, duc d'Edimbourg, et de la reine Elisabeth II. Contrairement à la tradition et selon la volonté de sa mère, le jeune prince Charles va à l'école. Il entre à l'université de Cambridge dont il ressort diplômé d'anthropologie, d'archéologie et d'histoire, et devient ainsi le premier membre de la famille royale à être doté d'un diplôme universitaire. En 1969, il est colonel en chef du régiment royal du Pays de Galles et intègre la Royal Navy, qu'il quitte en 1976. Le 29 juillet 1981, il épouse Diana Spencer, avec qui il a deux fils William et Henry - ce dernier plus couramment appelé Harry. Ils divorcent en 1996, après un mariage médiatique raté. Diana, devenue l'une des personnalités préférées des Anglais, meurt tragiquement dans un accident de voiture en 1997 à Paris et le prince Charles, qui s'affiche alors avec Camilla Parker-Bowles, devient très impopulaire. Peu à peu, il tente de se refaire une image. Il crée ainsi la Prince Charles' Fund, qui vient en aide aux démunis. Cependant, les chances du prince de devenir roi d'Angleterre se réduisent à mesure qu'il vieillit, et les regards se tournent de plus en plus vers son fils aîné, William.

-0-0-0-0-0-0-

Henry Chapier - Journaliste, critique de cinéma,

réalisateur, scénariste et acteur français - 

 Né à Bucarest, Roumanie le 14 novembre 1933

 Fils d'un avocat international et d'une actrice, Henri Chapier se passionne très tôt pour Hollywood : il rêve d'avoir la gueule de Charlton Heston et la pugnacité de Lee Martin. En 1947, il doit quitter Bucarest : le régime communiste procède à l'expulsion des Français. Après un diplôme de lettres et d'interprétariat - il parle couramment anglais, italien et roumain - il collabore à l'hebdomadaire Arts avec Truffaut et Jean d'Ormesson. Publiant des piges dans L'Express, il remporte le prix du meilleur journaliste débutant en 1959. Il entre à Combats, journal sans compromission, et affirme sa verve revendicatrice. On le retrouve aux côtés de Daniel Cohn-Bendit en 1968 pour empêcher l'étatisation de la Cinémathèque française. En 1970, 'Sex Power', son premier film, obtient la Coquille d'argent au festival San Sebastian. Rédacteur en chef du Quotidien de Paris, il entre à FR3 comme éditorialiste culturel, et s'imposera rapidement comme le 'Monsieur Cinéma' de la chaîne. Entre 1987 et 1995, près de 300 invités s'allongent sur le 'Divan' d'Henri Chapier pour répondre à ses questions. En 1996, il est membre du jury au Festival de Cannes et devient président de la Maison européenne de la photographie. Animateur sur Radio Nova, il reprend du service pour l'été 2006 sur la chaîne Pink : on pourra à nouveau entendre sa voix inimitable, observer le décor kitchissime de son émission et voir des célébrités s'asseoir sur son célèbre divan.

-0-0-0-0-0-0-

 Condoleezza Rice - Secrétaire d'Etat américaine  

 Née à Birmingham, Alabama le 14 novembre 1954

 Petite-fille d'un planteur de coton noir de l'Alabama, Condoleezza Rice, fervente républicaine, a un brillant parcours universitaire. Elle étudie les sciences politiques pendant quatre ans et obtient un doctorat à la faculté des Hautes études internationales de Denver. A vingt-sept ans, elle devient professeur de sciences politiques à Stanford. En 1993, elle est nommée proviseur de cette prestigieuse université californienne. Elle gère un budget qui s'élève à 1, 5 millions d'euros par an. Spécialiste de l'URSS et parlant couramment le russe, elle travaille pour Georges Bush père au Conseil national de sécurité de 1989 à 1990, en pleine dislocation du bloc soviétique. Fidèle de la famille Bush, elle est nommée par Georges W. Bush conseillère pour la sécurité nationale en 2001. Elle travaillait déjà pour lui lorsqu'il était gouverneur du Texas. A cinquante ans, elle accède au poste très convoité de secrétaire d'Etat américaine à la Sécurité nationale, succédant à Colin Powell. Elle offre une meilleure image du gouvernement américain. Ses priorités sont entre autres la lutte contre le terrorisme et le règlement du conflit israélo-palestinien. Elle est également membre du conseil d'administration de la compagnie pétrolière Chevron, de l'université de Notre-dame et de la Fondation William et Flora Hewlett. Condoleezza Rice est l'auteur de nombreux livres dont 'L' ère Gorbatchev' et d'articles sur la politique étrangère.

-0-0-0-0-0-0-

Lucas Belvaux - Acteur, réalisateur et scénariste belge -  

Né à Namur le 14 novembre 1961

Après avoir suivi sa scolarité en Belgique, Lucas Belvaux décide, à 16 ans, de partir pour Paris afin de devenir comédien. Il commence sa carrière dans des téléfilms. Il débute sur le grand écran en jeune homme insoumis d'un plaidoyer anti-militariste avec le film d'Yves Boisset 'Allons z'enfants'. Aperçu chez Losey et Zulawski, le comédien tourne ensuite avec deux maîtres de la Nouvelle Vague, Claude Chabrol (' Poulet au vinaigre') et Jacques Rivette (' Hurlevent'). Il retrouve Claude Chabrol pour l'adaptation sur grand écran de 'Madame Bovary', aux côtés d'Isabelle Huppert. Lucas Belvaux décide ensuite de passer derrière la caméra. Pour son premier long métrage, 'Parfois trop d'amour', dont il signe également le scénario, Lucas présente un travail intimiste qui a du mal à trouver son public. A force d'abnégation, il finit pourtant par le rencontrer après le très réussi 'Pour rire', vaudeville décalé avec Jean-Pierre Léaud et Ornella Muti. Sa grande oeuvre reste en tant que cinéaste son triptyque composé d'une comédie 'Un couple épatant', d'un thriller 'Cavale' et d'un mélodrame 'Après la vie', les personnages principaux de chaque film devenant les personnages secondaires des deux autres. Il n'en oublie pas pour autant le jeu d'acteur et on retrouve Lucas Belvaux à l'affiche des films d'Hervé Le Roux (' On appelle ça... le printemps'), Akerman (' Demain on déménage'), Christian Carion (' Joyeux Noël') ou dans ses propres créations (' La Raison du plus faible').

 -0-0-0-0-0-0-

Dominique de Villepin  - Diplomate et homme politique français -  

Né à Rabat, Maroc le 14 novembre 1953

Fils de Xavier de Villepin, sénateur, et de Yvonne Hétier, première conseillère de tribunal administratif, Dominique Marie François René Galouzeau, dit Dominique de Villepin, commence une licence de droit à l'Université de Paris II Panthéon-Assas, entre à l'Institut d'études politiques de Paris et adhère en 1977 au Rassemblement pour la République (RPR). Il intègre en 1978 l'École nationale d'administration (ENA). À sa sortie en 1980, il entame sa carrière de diplomate en tant que secrétaire des Affaires étrangères, puis devient successivement premier secrétaire de l'ambassade de France aux États-Unis, directeur du service de presse de cette même ambassade, premier conseiller de l'ambassade de France en Inde, entre 1984 et 1992. C'est à cette époque qu'il publie deux recueils de poèmes, en 1986 et 1988. En 1995, Jacques Chirac le nomme secrétaire général de l'Elysée, puis ministre des affaires étrangères en 2002 et ministre de l'intérieur en 2004. Il incarne l'opposition à la guerre en Irak voulue par les États-Unis : son discours prononcé au Conseil de sécurité des Nations unies lui vaut d'être applaudi. Dominique de Villepin devient Premier ministre le 31 mai 2005. Homme pugnace et réfléchi, Dominique de Villepin a aussi du miser sur son élégance et sa distinction pour imposer son style au sein du gouvernement.

-0-0-0-0-0-0-

Nagui - Présentateur de télévision et de radio français -  

Né à Alexandrie, Egypte le 14 novembre 1961

Avec un père gréco-égyptien et professeur de littérature française à l'université, et une mère, franco-italienne professeur de lettres classiques, Nagui Fam avait tout pour connaître une carrière littéraire. Pourtant, c'est vers l'animation qu'il se tourne après avoir suivi une prépa HEC et participé à des radio pirates, comme Radio Vintimille. Il devient ensuite animateur sur Chic FM puis sur RTL en 1988, station sur laquelle il sévira jusqu'en 2006. Parallèlement aux animations à la radio, Nagui débute une carrière télévisuelle en 1986. Il commence sur M6 où il reste trois ans, puis passe sur TF1. Au début des années 1990, il connaît la célébrité grâce au jeu 'Que le meilleur gagne' sur la Cinq, jeu qui sera repris par France 2, que Nagui rejoint en 1992. Les émissions à haute audience s'enchaînent, on se souvient notamment de 'N' oubliez pas votre brosse à dents'. En 1993, la carrière de Nagui connaît un tournant : il crée 'Taratata', une émission musicale qui deviendra une référence et qui changera l'image de l'animateur. L'émission dure quatre ans, puis est arrêtée. En 1999, l'animateur relève un défi ambitieux : il tente de prendre la relève de Philippe Gildas et Antoine de Caunes pour 'Nulle Part Ailleurs' sur Canal+. Cette expérience se révèle être un échec, et Nagui disparaît quelques temps du PAF. Il présente un jeu en 2002 'Le Numéro gagnant' puis un autre l'année suivante : 'Le Coffre', sans oublier la présentation d''Intervilles' pendant les étés 2004 et 2005. Lors du lancement de la TNT en avril 2005, Nagui quitte France 2 pour France 4, où il reprend 'Taratata', avec les encouragements d'artistes français comme Zazie ou M. L'année suivante, il est licencié de RTL, station sur laquelle il officie depuis dix-huit ans. Parallèlement, il lance 'Tout le monde veut prendre sa place', un jeu diffusé à l'heure du déjeuner sur France 2 et 'Nagui est du matin... Manu moins', émission matinale d'Europe 2 (devenu 'Nagui et Manu' à la rentrée 2007). L'année suivante, il continue son jeu de la mi-journée et se prend 'La Part du lion', émission diffusée avant le journal de 20 heures. Après plus de vingt ans de carrière, Nagui est aujourd'hui une personnalité qui a trouvé son public, ce qui le classe parmi les animateurs incontournables du PAF.

-0-0-0-0-0-0-

 Stéphane Bern  - Journaliste, producteur et

animateur radio et télévision français -  

Né à Lyon le 14 novembre 1963

Le diplôme de l'Ecole supérieure de commerce de Lyon en poche, Stéphane Bern décide de vivre de sa passion : le destin des familles royales. Depuis son enfance, qu'il passe en grande partie chez ses grands-parents dans le duché du Luxembourg, il est fasciné par les têtes couronnées. Il commence sa carrière comme rédacteur en chef du magazine 'Dynastie' et, après un bref passage à 'Jours de France', il s'installe à 'Madame Figaro' où il s'occupe des chroniques depuis 1989. Puis il se lance à l'assaut des ondes, d'abord sur Europe 1 de 1992 à 1997, sur RTL où il participe à l'émission de Philippe Bouvard 'Les Grosses Têtes' et enfin sur France Inter où il produit sa propre émission 'Le Fou du roi'. Il officie aussi à la télévision qui l'accueille régulièrement dans des émissions comme 'Sagas' sur TF1. Proche des rois et reines du monde entier, Stéphane Bern se considère comme le fils spirituel de Léon Zitrone et le petit frère de Frédéric Mitterrand. En septembre 2003, il commence une nouvelle carrière télévisuelle en passant à Canal +. Son émission '20h10 pétantes' est un succès, et casse son image de commentateur mondain aux côtés du branché Ariel Wizman. Il poursuit sa transformation sur France 2 en 2006, où, avec 'L' Arène de France', il se lance dans l'animation de débats. Du chroniqueur mondain coincé au présentateur de divertissements hilare, Stéphane Bern a su modifier son image et élargir son public tout en ne décevant pas ses premiers spectateurs.

13/11/2008

ILS SONT NES UN 13 NOVEMBRE.....

Pierre Pelot - Romancier et scénariste de BD français -  

 Né à Saint-Maurice-sur-Moselle le 13 novembre 1945

Si on lui doit notamment des romans fantastiques et de science-fiction, c'est dans un genre tout à fait autre que Pierre Pelot se fait connaître : le western. Il signe en effet son premier western (et premier roman) en 1965 avec 'La Piste du Dakota' (collection Marabout Junior), dont l'histoire se déroule au lendemain de la guerre de Sécession aux Etats-Unis. Depuis, l'homme a écrit plus de 150 romans (sous multiples pseudos) explorant des genres aussi divers que le polar, la science-fiction, la littérature jeunesse, etc. On lui doit plusieurs romans adaptés sur grand écran comme 'L' Eté en pente douce' réalisé en 1987 par Gérard Krawczyk. L'écrivain se démarque des autres romanciers jeunesse par le fait que ses histoires se terminent souvent mal et que ses personnages ne sont pas forcément des héros. Il publie sous le nom de Pierre Suragne des romans de science-fiction dans la collection 'anticipation' chez Fleuve Noir. Pierre Pelot vit dans les Vosges, qu'il ne quitte quasiment jamais. Entre deux livres, il s'adonne à une autre passion, la peinture. Aux éditions Héloïse d'Ormesson, il publie 'L' Ombre des voyageuses' en 2006 puis 'Les Normales saisonnières'.

-0-0-0-0-0-0-

Henri Langlois - Conservateur français, fondateur de la Cinémathèque française -  

 Né à Izmir, Turquie le 13 novembre 1914

Décédé à Paris le 13 janvier 1977

Avec l'aide de Georges Franju et de Jean Mitry, Henri Langlois fonde en 1936 la Cinémathèque française à Paris. Il s'agit, en fait, d'une salle de cinéma et d'un musée consacré au septième art. La première année, les trois hommes ne parviennent qu'à récolter 10 films mais en 1970, grâce à leurs talents de persuasion, ils en ont déjà 60.000. Langlois a un rôle particulier dans cette entreprise. Il doit sauver et reconstituer les films en danger de destruction. Pour ajouter à la difficulté de sa tâche, il se trouve que la plupart des bobines sont en celluloïd, une matière très fragile. La Seconde Guerre mondiale se montre et les films n'ont jamais été autant en danger. Les nazis s'en emparent pour les détruire et la tâche de Langlois tient presque de la résistance. Grâce à son travail de conservation, il a influencé la génération de Truffaut, Godard et Chabrol durant les années 1960. Mais tout n'est pas rose pour la Cinémathèque, car en 1968, Malraux en tant que ministre de la Culture décide de stopper le projet de Langlois, trouvant l'homme trop arrogant et trop directif. Mais des réalisateurs de tous pays comme Chaplin, Léaud, Resnais ou encore Marais se soulèvent contre Malraux qui doit faire marche arrière. En 1970, un documentaire retrace sa vie et le raconte. C'est un grand hommage pour cet homme qui a toujours voulu préserver le plus important : le savoir-faire et la beauté du septième art.

 -0-0-0-0-0-0-

 Whoopi Goldberg - Actrice américaine -

Née à New York City, New York le 13 novembre 1955

 Whoopi Goldberg passe son enfance à New York. Tout en participant à quelques pièces de théâtre à Broadway, elle gagne sa vie en travaillant dans un funérarium mais aussi dans le métier de la maçonnerie. En s'installant à Los Angeles, elle se joint à des groupes d'improvisation et se lance ainsi définitivement dans le métier de comédienne. En 1985, son premier long métrage lui apporte immédiatement la renommée : sa prestation dans 'La Couleur pourpre' de Steven Spielberg est en effet saluée par la critique. Un premier grand rôle dramatique qui lui apporte une nomination à l'Oscar de la meilleure actrice. Elle s'illustre pourtant dans un nombre impressionnant de comédies, qu'elles soient d'action, 'Jumpin' jack flash' (1986), plus classiques, comme 'L' Associé (1996) ou encore musicales avec 'Sister Act' en 1992. Son plus gros succès public, c'est avec le film fantastique 'Ghost' qu'elle le décroche, en 1990, avec l'oscar du meilleur second rôle féminin. Prêtant sa voix à de nombreux films d'animation (dont la hyène Shenzi dans 'Le Roi lion' en 1994), elle se distingue aussi énormément à la télévision, alternant ses apparitions dans des téléfilms et des programmes spéciaux comme à la cérémonie des Oscars.

-0-0-0-0-0-0-

Gerard Butler - Acteur écossais -

Né à Glasgow le 13 novembre 1969

Alors étudiant en droit à l'université de Glasgow, Gerard Butler est repéré lors d'un passage à Londres par l'acteur Steven Berkoff. Celui-ci, en lui confiant son premier rôle sur les planches dans une adaptation de Shakespeare, lui ouvre les portes de la comédie, et le jeune acteur se retrouve vite sur le devant de la scène, notamment dans l'adaptation théâtrale de 'Trainspotting'. S'il fait ainsi ses premières armes au théâtre, l'écossais s'oriente rapidement vers le cinéma, dès 1997, avec une apparition dans 'La Dame de Windsor'. A la suite d'une prestation remarquée en 2000 dans le rôle-titre de la mini-série 'Attila le Hun', son nom est alors associé à des projets de plus grande envergure, même si parfois d'une qualité artistique douteuse. 'Harrison' s Flowers' et 'Dracula 2001' en 2001, 'Le Règne du feu' l'année suivante ou le deuxième épisode de 'Tomb Raider' en 2003, lui permettent de s'immiscer dans les petits papiers des producteurs. Et finissent par lui offrir des rôles plus conséquents, à l'instar de 'Prisonniers du temps' en 2004 ou du 'Fantôme de l'opéra' l'année suivante, dans lequel ses capacités vocales étonnent. Après un détour par ses terres natales en 2005 pour 'Dear Frankie', Gerard Butler dévoile sa plastique irréprochable en 2007 dans '300'. Il incarne un guerrier scandinave dans 'Beowul & Grendel' puis rejoint Hillary Swank dans 'PS : I Love You' avant de donner la réplique à Pierce Brosnan dans le drame 'Butterfly on a Wheel' puis à Jodie Foster dans 'L' Ile de Nim' de Jennifer Flackett et Mark Levin.

-0-0-0-0-0-0-

Claude Pompidou - Première Dame de France -  

Née à Château-Gonthier le 13 novembre 1912

 Décédée à Paris le 03 juillet 2007

Femme du dix-neuvième président de la République française, Georges Pompidou, Claude Pompidou est aussi une personne engagée dans la vie de tous les jours. Fille d'un médecin, elle doit affronter la mort de sa mère alors qu'elle n'est qu'une enfant. La jeune femme quitte la province pour étudier le droit à Paris. C'est là qu'elle fait la connaissance du futur président de la République, alors professeur au lycée Henri IV. Le 29 octobre 1935, elle l'épouse et adopte un garçon : Alain Pompidou. Intéressée par l'art contemporain, elle devient présidente d'honneur du Centre d'art contemporain de Cajarc. Le 14 avril 1962, Georges Pompidou est nommé Premier ministre. Le 15 juin 1969, il est élu président de la République. Le couple gravit les échelons. A l'Elysée, la Première Dame se plaît à introduire un style moderne qui s'oppose à l'attitude effacée de celle qui l'a précédée, Yvonne de Gaulle. Mais cette femme engagée voit enfin ses projets prendre forme en 1970 avec la création de la Fondation Claude Pompidou. Le 2 avril 1974, le président Georges Pompidou meurt. Affaiblie par la mort de son époux, elle continue néanmoins de participer au monde associatif en construisant des établissements spécialisés dans le domaine du handicap et du grand âge. Claude Pompidou s'éteint à son tour le 3 juillet 2007.

 -0-0-0-0-0-0-

Robert Louis Stevenson - Ecrivain britannique -

Né à Edinburgh le 13 novembre 1850

Décédé à Samoa, Polynésie le 03 décembre 1894

 Maître du roman d'aventure, Robert Louis Stevenson a initié le genre, l'a théorisé et n'a cessé de le redéfinir. Issu d'une famille d'ingénieurs, il est empreint à la fois de rationalité toute scientifique et de superstition, héritée d'une nourrice particulièrement bonne conteuse. Entré à l'université d'Edinburgh, Stevenson obtient son diplôme de droit mais n'exercera jamais au barreau. Contre l'avis de ses parents, il se tourne vers les lettres et se lance dans une vie de bohème. Tuberculeux, il commence à voyager très jeune, à la recherche de climats favorables. De ses voyages (Europe, Amérique, Polynésie.. .), il tire de nombreux récits, dont le 'Voyage avec un âne dans les Cévennes'. Il se marie en 1880 et entreprend avec sa femme de nombreux séjours en Ecosse, Suisse, France, Etats-Unis... Son premier grand succès, 'L' île au trésor', le place parmi les références du roman d'aventure : il touche un large public au delà du lectorat des enfants. Mais Stevenson écrit également des romans fantastiques, tels que 'L' étrange cas du Dr. Jekyll et de Mr. Hyde' (1886). Trois ans plus tard, 'Le Maître de Ballantrae' marque une charnière entre l'aventure enchantée et l'aventure dramatique. De 1889 à sa mort, il ne quitte plus le Pacifique sud qu'il évoque dans ses ultimes récits.

 -0-0-0-0-0-0-

Jean Seberg - Actrice américaine -

Née à Marshalltown, Iowa le 13 novembre 1938

Décédée à Paris, France le 08 septembre 1979

Sa présence magique auprès de Jean-Paul Belmondo illumine 'A bout de souffle'. Jeune femme moderne, Jean Seberg impose un style libre au cinéma français : coupe courte et féminine, t-shirt et pantalon fuseau lui conférant un look d'éternelle étudiante, elle demeure l'une des premières égéries du cinéma de la Nouvelle Vague. Son histoire commence de l'autre côté de l'Atlantique, où le réalisateur Otto Preminger la remarque et l'engage pour son 'Jeanne d'Arc', alors que Jean Seberg est à peine âgée de 19 ans. Un film plus tard, il fait de nouveau appel à sa fraîcheur pour l'adaptation de 'Bonjour Tristesse', ancrant ainsi la jeune actrice dans des rôles de jeunes femmes bien dans leur époque. 'A bout de souffle' de Jean-Luc Godard en 1960 achève la révolution Jean Seberg, qui innove un genre cinématographique inédit. Ce premier rôle français lui ouvre des portes. Ainsi, elle tourne pour Philippe de Broca dans 'L' Amant de cinq jours'. Claude Chabrol fait appel à elle à trois reprises pour 'Le Grand Escroc' en 1964, 'La Ligne de démarcation' et 'La Route de Corinthe' en 1967. A la fin de la décennie, elle change de registre pour tourner dans un western, 'La Kermesse de l'Ouest', puis a le privilège de travailler sous la direction de George Cukor pour 'Voyage avec la tante' en 1972. Après avoir encore tourné 'Kill' de Romain Gary, son mari à la ville, elle incarne l'icône tragique Marilyn Monroe pour les besoins du film 'Les Hautes Solitudes', répondant en écho à ses propres démons : alcoolisme et toxicomanie qui détruisent sa vie depuis quelques années. Le corps de Jean Seberg est finalement retrouvé inanimé dans le coffre de sa propre voiture, laissant planer un mystère sur sa mort, à l'instar des héroïnes sacrifiées à l'autel de la gloire.

-0-0-0-0-0-0-

Chris Noth - Acteur américain -  

Né à Madison, Wisconsin le 13 novembre 1954

Diplômé de la Yale School of Drama, Chris Noth fait ses premiers pas sur les planches. En 1988, à presque 30 ans, l'acteur passe devant la caméra de 'Baby Boom'. Mais c'est deux ans plus tard que le public le découvre, alors qu'il incarne l'inspecteur Mike Logan dans la série 'New York District'. Il gardera ce rôle pendant les cinq premières saisons, jusqu'en 1994. Dix ans plus tard, l'inspecteur Mike Logan réapparaît d'ailleurs dans 'New York, Section Criminelle', la série dérivée. Mais le rôle le plus marquant de sa carrière est celui de M. Big, amoureux de Sarah Jessica Parker (alias Carrie Bradshaw) dans 'Sex and the City', entre 1998 et 2003 et, bien sûr, en 2008 pour l'adaptation de la série au cinéma. A côté de ces séries devenues cultes, l'acteur a fait plusieurs apparitions dans les salles obscures, notamment dans 'Seul au monde' aux côtés de Tom Hanks ou dans 'Bad Luck !' avec Liz Hurley.

10/11/2008

ILS SONT NES UN 10 NOVEMBRE....

Richard Burton - Acteur anglais -  

 Né à Pontrydyfen le 10 novembre 1925

 Décédé à Genève, Suisse le 05 août 1984

 Issu d'un milieu modeste, Richard Burton, dès l'âge de 12 ans, monte sur les planches et exploite la moindre occasion de faire ses preuves. Il débute à l'écran dans 'The Last Days of Dolwyn' en 1949. En 1950, il joue à Broadway où il se fait remarquer et solliciter par la Fox. Il partagera toute sa carrière entre cinéma et théâtre. Ses rôles excessifs et théâtraux lui ont valu une carrière à la filmographie inégale. Les frasques de sa vie privée avec Liz Taylor participent à cette tendance. Des films comme 'Cléopâtre' ou 'Qui a peur de Virginia Woolf ?' (1966) retransmettent à l'écran leur vie conjugale tumultueuse stupéfiant le public américain. Sa notoriété est établie, il poursuit sa filmographie avec des films comme 'La Mégère apprivoisée' (1967). Son physique usé ne nuit pas à sa vocation pour les rôles excessifs qu'il continue d'interpréter jusqu'à la fin de sa carrière. Il termine en beauté avec le film '1984'. Il meurt en 1984 à Genève, au terme d'une extraordinaire carrière cinématographique.

-0-0-0-0-0-0-

 Jacques Rozier - Réalisateur français - 

 Né à Paris le 10 novembre 1926

Diplômé de l'IDHEC en 1947, Jacques Rozier se fait rapidement remarquer grâce à ses deux premiers courts métrages : 'Rentrée des classes' et 'Blue jeans'. Sur le tournage du 'Mépris' de Jean-Luc Godard, il réalise 'Paparazzi' et 'Le Parti des choses'. Mais il faut attendre 1960 pour voir son premier long métrage en salle : 'Adieu Philippine' qui parle de la jeunesse française avec l'Algérie en toile de fond, et qui s'impose comme un film phare de la Nouvelle Vague. En 1969, il réalise 'Du côté d'Orouet' et 'Les Naufragés de l'île de la Tortue' en 1974, où l'on retrouve l'humour cynique de son premier film. 'Maine Océan' en 1985, est un film plus intimiste. En 2001, 'Fifi Martingale' est présenté à la Mostra de Venise.

 -0-0-0-0-0-0-

 Ennio Morricone - Compositeur italien -

Né à Rome le 10 novembre 1928

Alors qu'il est élève à l'académie Santa Cecilia de Rome, Ennio Morricone obtient de nombreux prix de composition. Il débute dans des groupes d'improvisation, puis se lance en 1961 dans la musique de film. Il se fait connaître grâce à sa partition du film 'Pour une poignée de dollars' de Sergio Leone. Par la suite, il signe pour le réalisateur, devenu son ami, les musiques des longs métrages 'Le Bon, la brute et le truand', 'Et pour quelques dollars de plus', et 'Il était une fois dans l'Ouest'. Ses partitions font partie intégrante du succès des films. En 1968, il compose la musique du 'Mercenaire' de Sergio Corbucci, et un an plus tard, celle du 'Clan des Siciliens' d'Henri Verneuil. Pour la première fois, il signe les partitions d'un film de science-fiction, 'Mission to Mars' de Brian de Palma, puis en 2003 du film d'action 'Kill Bill, volume II'. Il entame une tournée où il se produit à la tête de l'Orchestre symphonique de Rome. Il y interprète ses plus belles oeuvres comme 'Mission' ou 'Cinema Paradiso'. Véritable légende vivante, créateur de l'inoubliable musique du 'Professionnel', Ennio Morricone est l'auteur de plus de cinq cents musiques de films et de téléfilms, sans compter des oeuvres pour piano et orchestre.

-0-0-0-0-0-0-

Ellen Pompeo -  Actrice américaine -

Née à Everett, Massachusetts le 10 novembre 1969

 Connue du grand public depuis qu'elle est devenue l'interne en chirurgie Meredith Grey dans la série 'Grey's Anatomy', Ellen Pompeo est aussi une actrice montante du grand écran. Benjamine d'une famille d'origine italienne de six enfants, la jeune femme commence sa carrière d'actrice au cinéma en jouant dans des films indépendants tels que 'Coming Soon' en 1999 et 'In the Weeds' en 2000. Son véritable envol arrive grâce à son premier rôle dans un film majeur hollywoodien : 'Moonlight Mile' de Brad Silberling, en 2002. Les critiques sont unanimes quant à la magnifique interprétation de l'actrice. Durant le tournage, elle rencontre Susan Sarandon, Dustin Hoffman et Jake Gyllenhaal. Depuis, la comédienne apparaît dans des gros succès comme 'Dardevil', 'Arrête-moi si tu peux' de Steven Spielberg, et aux côtés de Leonardo DiCaprio. On la remarque aussi dans 'Old School', où elle donne la réplique à Luke Wilson, Vince Vaughn et Will Ferrell. Faisant de nombreuses apparitions dans des séries télévisées comme 'New York, police judiciaire', 'The Job' ou encore 'Friends', la comédienne se distingue surtout par son rôle dans la série 'Grey's Anatomy', qu'elle revêt à partir de 2004. Partageant la vedette avec l'acteur Patrick Dempsey, Ellen Pompeo connaît aujourd'hui une grande notoriété auprès d'un public de plus en plus large.

-0-0-0-0-0-0-

 Maïa Simon - Actrice française -  

 Née à Marseille le 10 novembre 1939

Décédée à Zurich, Suisse le 19 septembre 2007

Né dans le Midi de la France, Maïa Simon débute sa carrière d'actrice à la fin des années 1960 en jouant au théâtre sous la direction de Maurice Béjart, Jean-Louis Barrault ou Jorge Lavelli. C'est sur le petit écran qu'on la voit de nouveau dans des téléfilms tels que 'Thierry la fronde', 'La Famille Boussardel' et des feuilletons comme 'Commissaire Moulin' ou 'Les Cordier, juge et flic', dans lequel elle joue Mme Cordier. Au cinéma, elle tourne en 1977 dans le film 'Nous irons tous au paradis' d'Yves Robert aux côtés de Claude Brasseur, Jean Rochefort et Guy Bedos, film qui reçoit d'ailleurs une nomination aux Césars. Elle apparaît dernièrement dans le film d'André Téchiné, 'Les Témoins' en 2007. Atteinte d'un cancer, elle adhère en 2006 à une association qui milite pour la légalisation de l'euthanasie active : l'Association pour le droit de mourir dans la dignité (ADMD). Elle veut mettre fin à ses souffrances et a recourt à un suicide médicalement assisté à Zurich, en Suisse, où l'euthanasie est légalisée. Enregistrant une interview avant de mourir, diffusée le 20 septembre 2007 sur la radio RTL, Maïa Simon veut par son acte relancer le débat politique sur l'euthanasie.

 -0-0-0-0-0-0-

Johann Friedrich von Schiller - Poète et dramaturge allemand -  

Né à Marbach am Neckar le 10 novembre 1759

 Décédé à Weimar le 09 mai 1805

Né d'un père chirurgien des armées du Wurtemberg, Friedrich von Schiller s'installe avec sa famille à Lorch jusqu'en 1766. De condition pauvre, il parvient, grâce au duc de Wurtemberg, à aller à l'université où il étudie le Droit puis la médecine. Assigné à résidence dans une école militaire, il s'enfuit en 1781 pour voir la représentation de sa première pièce de théâtre en cinq actes intitulée 'Les brigands' à Mannheim. Il multiplie les métiers comme bibliothécaire ou poète de théâtre. Nourri des idées de Rousseau et du mouvement littéraire appelé le 'Sturm und Drang', il refuse les contraintes sociales et se révolte contre les injustices. Il devient un auteur à succès en écrivant 'Intrigue et amour' en 1784 sur l'inégalité des classes ou 'Don Carlos', adapté par Verdi. En 1788, il rencontre Goethe qui devient son grand ami. À la fin de cette année, il est professeur d'histoire et de philosophie à Iéna. A Weimar, il fonde avec Goethe le Weimar Theater. L'auteur de 'L' hymne à la joie' est anobli et la particule 'von' est ajoutée à son nom. Friedrich von Schiller écrit 'Guillaume Tell' en 1804 et meurt un an plus tard de la tuberculose, à l'âge de 46 ans.

09/11/2008

ILS SONT NES UN 9 NOVEMBRE....

Bille August - Réalisateur danois - 

 Né à Brede le 09 novembre 1948

 Après ses études d'architecture, Bille August suit des cours à l'Ecole du film documentaire de Stockholm. En 1971, il obtient le diplôme de directeur de la photographie à l'Ecole danoise du cinéma. Il débute sa carrière en réalisant de nombreux films publicitaires, des courts métrages et des programmes divers pour la télévision, tout en travaillant comme chef opérateur sur plusieurs films. En 1978 sort son premier long métrage, 'Lune de miel'. Déjà populaire dans son pays pour ses films pour le jeune public, il acquiert une reconnaissance internationale lorsqu'il reçoit la Palme d'or du meilleur film étranger au Festival de Cannes 1988 pour 'Pelle le conquérant'. Quatre ans plus tard, il se voit décerner la Palme d'or pour 'Les Meilleures intentions'. Il a depuis réalisé des films comme 'La Maison des esprits' en 1994, 'Les Misérables' en 1998 ou encore 'Song for Martin' en 2001. En 2002, il débute le tournage de 'Without Apparent Motive', et s'occupe parallèlement de deux autres projets : le remake de 'En plein coeur', réalisé par le Français Pierre Jolivet, et l'adaptation d'un livre, 'The Maid of Buttermere', avec Colin Firth, avant de mettre un frein à sa carrière. Après une longue absence, il revient avec 'Goodbye Bafana' en 2007 qui expose la relation entre Mandela et son geôlier. Réalisateur passionné et consciencieux, Bille August a su populariser le cinéma danois.

 -0-0-0-0-0-0-

Raymond Devos - Humoriste français -

Né à Mouscron le 09 novembre 1922

Décédé à Saint-Rémy-les-Chevreuse le 15 juin 2006

 Enfant, Raymond Devos rêve d'être un artiste. Il se découvre très tôt un don pour raconter des histoires. Sa soif de connaissance est immense et, longtemps après avoir arrêté ses études, il continue à faire preuve d'une curiosité qui n'a d'égale que sa volonté d'apprendre. Elevé dans une famille de mélomanes, il joue lui-même de la harpe, de la clarinette, du piano... Il commence à suivre des cours de théâtre, qui sont interrompus par la guerre. Raymond Devos est soumis au service du travail obligatoire. Loin de se résigner, il organise quelques spectacles improvisés au bon plaisir de ses compagnons d'infortune. Dès sa rentrée à Paris, il intègre l'école de mime d'Etienne Ducroux et fait ses débuts dans un numéro à trois partenaires, 'Les Trois Cousins'. Désireux d'écrire ses propres textes, il s'essaye au one man show où il met en exergue son don indéniable pour les jeux de mots. Il s'approprie la langue française pour lui insuffler une note poétique. Le succès est au rendez-vous et Raymond Devos multiplie les apparitions dans les salles de spectacles, accompagné de son fidèle pianiste. Les plus grandes salles l'accueillent : Bobino, l'Olympia... Musicien, mime, jongleur, équilibriste, ce comique aux talents multiples a réalisé son rêve en devenant un artiste unique, reconnu et apprécié.

-0-0-0-0-0-0-

 Marco Bellocchio - Réalisateur, scénariste,

producteur et acteur italien -

Né à Piacenza le 09 November 1939

Né d'un père avocat et d'une mère enseignante, Marco Bellocchio suit les cours de philosophie de l'université catholique de Milan, avant de s'inscrire, dès 1959, au Centre expérimental de Cinéma de Rome puis à la Slade School des beaux-arts de Londres où il élabore une thèse sur le cinéma d'Antonioni et de Bresson. Après avoir réalisé certains courts métrages, il passe au long et signe 'Les Poings dans les poches' en 1965, présenté à la Mostra de Venise, peinture de la destruction progressive des valeurs sur lesquelles se base la famille. Il se tourne ensuite vers un cinéma plus militant et engagé. Son anticonformisme et sa sympathie pour l'extrême gauche se retrouvent dans des oeuvres telles que 'La Chine est proche' (1967) et 'Au nom du père' (1971). Il essuie des semi-échecs avec 'Viol en première page' (1972), qui dépeint le monde du journalisme, et 'Fous à délier' (1975) sur les hôpitaux psychiatriques italiens. Après 'La Marche triomphale' (1976) qui montre de l'intérieur les casernes et le service militaire, il réalise 'Le Saut dans le vide' (1979), qui reste à ce jour l'un de ses films les plus reconnus. Il transpose à l'écran le roman de Radiguet, 'Le Diable au corps', non sans un certain parfum de scandale puis adapte le grand auteur italien Luigi Pirandello pour 'La Nourrice'. Il se retrouve en compétition à Cannes pour 'Le Sourire de ma mère' et revient sur l'assassinat du premier ministre italien Aldo Moro par les Brigades rouges dans 'Buongiorno, notte' (2004).

-0-0-0-0-0-0-

Annick Stevenson - Journaliste, auteur et traductrice française -

Née à Lyon le 09 novembre 1948

Débutant au service de presse francophone de l'Organisation des Nations Unies, Annick Stenvenson vit dix-huit mois à New York avant de partir en mission en Inde et travailler au sein du Haut commissariat pour les réfugiés de Genève. Rédactrice en chef du magazine Réfugiés, qu'elle anime pendant quinze ans, elle se fait reporter dans près de soixante-dix pays puis part en Irak durant un an, en tant que chargée des relations presse pour le Prince Sadruddin Aga Khan. Migrant ensuite au Cambodge auprès de Sergio Vieira de Mello, responsable de l'opération de rapatriement des réfugiés de Thaïlande, elle devient encore responsable des relations publiques en pleine guerre de Sarajevo avant de quitter définitivement les Nations Unies pour vivre en Californie et en Oregon. Venue en France en 1997, elle réalise des critiques, reportages et correspondances pour Le Progrès, rédige des centaines d'articles pour d'autres journaux ou magazines et co-écrit quelques livres de tourisme comme 'La Côte d' Azur', 'Lyon et la vallée du Rhône' ou 'Passions d'Ardèche'. Également traductrice avec son mari de 'Tableaux volés' et rédactrice depuis 2006 pour le périodique bilingue French Accent Magazine, Annick Stevenson revient en 2007 via 'Blanche Meyer et Jean Giono', récit d'un amour de trente-cinq ans entre le romancier et sa muse demeurée totalement inconnue.

-0-0-0-0-0-0-

 François Dermaut - Illustrateur de BD français -  

 Né à Roubaix le 09 novembre 1949

Après avoir étudié l'art à Roubaix, François Dermaut a publié ses premières planches aux éditions Fleurus en 1974. En utilisant le pseudonyme Franjack, il fait ses débuts avec une adaptation d''Oliver Twist', des 'Misérables' ou encore de 'Jacquou le croquant'. Son premier album, 'Jacques Laval ', a été édité en 1978. Pendant les années quatre-vingt, il rencontre Daniel Bardet, avec qui il crée la série historique prestigieuse 'Les Chemins de Malefosse', ainsi que Didier Convard avec qui il lance en 1989 'Les Aventures de Toussaint'.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique