logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

25/07/2009

POUR PARLER DE PRUNES ....

 

La Quetsche venue de Damas…

Un grand merci aux croisés qui au cours du XIIe siècle auraient rapporté ce gros fruit allongé à la peau violette et à la chair orange. Son nom vient de l’allemand zwetschge (espèce de grosse prune), lui-même issu du grec damaskénon (prune de Damas). On  l’a d’abord écrit coetche, coitche puis couetche. Autrefois, elle était servie essentiellement comme un légume séchée et accompagnée d’un morceau de lard.  Aujourd’hui on l’apprécie en confiture, en tarte et … en légume.

image internet

 

La Golden Japan, une précoce…

C’est la première prune de la saison : elle apparaît dès le mois de juillet sur les marchés. Juteuse, un brin acidulée, elle n’a pas beaucoup  de goût. Elle se reconnaît à sa peau jaune doré, d’où le terme golden (de l’anglais gold, or). Originaire du Japon, comme son nom l’indique, cette variété est arrivée en France au début du XXe siècle via les Etats-Unis. Là-bas, de nombreux croisements ont été réalisés à la fin du XIXe siècle.

 

image internet

 

 

La Prune d’Ente, l’ancêtre du pruneau  d’Agen …

Dans l’antiquité on dégustait déjà des prunes séchées en raison de leurs vertus laxatives et nutritives. Au XIIIe siècle, les moines de l’abbaye de Clairac près d’Agen, ont alors l’idée de croiser deux variétés de pruniers, donnant naissance à la prune d’Ente (de enter, greffer). Ensuite elle est séchée. Le fruit allongé à la peau violette et à la chair sucrée devient le fameux pruneau d’Agen. « L’or noir d’Aquitaine »  parfume les desserts mais aussi les viandes.

 

image internet 

100_9348.JPG
dans mon jardin

 

La Reine-Claude des origines royales …

On ne présente plus cette variété juteuse et sucrée à la peau verte, délicieuse cuisinée en confiture ou dans une délicieuse tarte.3 Son nom lui a été donné au XVIe siècle en l’honneur de la reine Claude de France fille de Louis XII  et première épouse de François 1er. Surnommée la Bonne Reine, elle se délectait de ces prunes, longtemps cultivées dans la région de Blois, en Indre-et-Loire, où elle aimait se réfugier. Les « prunes de la reine Claude » étaient nées. Au XVIIe siècle, on fait plus simple, elles deviennent les Reines-Claudes.

100_9345.JPG

 100_9340.JPG

dans mon jardin

 

La mirabelle l’or de la Lorraine …

La mirabelle de Nancy serait plus grosse et plus sucrée que celle de Metz. Depuis la fin du XIXe siècle, on en tire également une eau de vie parfumée. Certains affirment que son vrai nom vient du latin mirabilis (belle à voir), d’autres le lient à un fonctionnaire de Metz appelé Mirabel, d’autres encore l’associent au grec myrobalanos (gland parfumé)… La version la plus probable nous conduit dans le sud de la France, à Mirabel, où abondaient les mirabelliers au    XVIIe siècle.

image internet 

 

(sources art. de Alix Lefief - Femme actuelle JEUX mon journal de salle d’attente)

08:07 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (9) | |  Facebook

24/07/2009

LE SAVIEZ-VOUS ???

D’où vient la coquille St Jacques ?

Selon la légende, le corps de l’apôtre Jacques le majeur, l’un des douze disciples de Jésus-Christ, fut placé sur une barque. Après avoir vogué sur la Méditerranée, elle accosta  sur la côte nord de l’Espagne, sur une plage de Galice jonchée de ce coquillage. Celui-ci devint l’emblème des pèlerins. Tous en portent lorsqu’ils entament leur périple devant les conduire là où le tombeau de l’apôtre a été édifié, à Saint Jacques de Compostelle.

 

 

D’où vient le lézard ?

On croise souvent ce petit reptile agile se faufilant dans les murs chauffés par le soleil, d’où l’expression « faire le lézard » pour dire paresser. Le lézard, du latin lacertus (lézard et muscle), appartient à différentes espèces. La plupart ont des tympans apparents, des paupières mobiles et muent. Sa queue se casse facilement lui permettant ainsi d’échapper aux prédateurs. Autrefois, on conservaient même cette partie de son anatomie en guise de porte-bonheur.

 

 

 

Argot ?

Au XVIIe siècle le mot argot désigne une corporation de mendiants, un ensemble de voleurs. Il pourrait dériver de argoter (mendier), du latin ergo (vol) ou argutus (piquant, pointu). Au XIXe siècle, il désigne le langage codé des malfrats et apparaît dans les romans d’Hugo, Balzac et Sue. Puis il devient une langue familière. Michel Audiard en a été l’ambassadeur. On se souvient tous des dialogues savoureux des « Tontons flingueurs », notamment cette phrase prononcée par Bernard Blier : « J’vais lui montrer qui c’est Raoul. Aux 4 coins d’Paris qu’on va l’retrouver éparpillé par petits bouts façon puzzle…. Moi quand on m’en fait trop j’correctionne plus, j’dynamite, j’disperse et j’ventile »…

 

 

 

 

 

On a tous dit un jour : « j’y suis allé pour des prunes … » ou « elles comptent pour des prunes ». Pourquoi les prunes sont-elles synonymes de … rien ? Ces expressions très familières sont nées d’un épisode historique remontant au XIIe siècle ! L’expédition des croisés, en 1147 est un échec total. Faute de victoire, ils rapportent dans leurs bagages des pieds de pruniers de Damas. Ils sont allés en Syrie pour des prunes … au sens propre comme au figuré !

 

 

 

08:10 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5) | |  Facebook

14/07/2009

ENFIN !!!!

La connexion est réparée.

 Une belle boite toute neuve qui me relie au monde virtuel, mais aussi aux ami(e)s du Blog 50.

Dans quelques jours ce sera l'Ordinateur qui prendra sa retraite pour un autre en pleine jeunesse,  et très impétueux ....

"Vous allez vous envoler".

c'est ce qu'à dit le vendeur...

Pour le moment, je tapote, je pianote,, je m'énerve, je soupire..... je rame, je rame .....

Numériser0029.jpg

 PATIENCE, ça va s'arranger ! 

07:15 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook

15/06/2009

OUF !!! CA Y EST

 ..... prendre son temps, rester ZEN (enfin presque), prendre l'air, aller se mettre au vert, respirer, destresser, réessayer et  après de longues hésitations sur le choix de la merveille ,  VOILA LE TRAVAIL.....Je vais pouvoir dormir tranquille avant d'attaquer une semaine  à fortes précipitations médicales.

orleans hier 2.jpg
Orléans hier

 

 

 

 

00:40 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique