logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

23/02/2010

O'CANADA - 4

Les missionnaires furent intimement liés, au même titre que les explorateurs et les agents de compagnies commerciales, au développement de l'influence française au Nouveau Monde. La première mission permanente s'établit en 1615 avec une communauté réduite des frères de Recollet. 10 ans plus tard les premiers jésuites débarquaient. La plus active des missions jésuites fut celle de Huronia,

HURONIA.jpg

entre le lac Simcoe et la baie de Georgie. La maison mère était à Fort Sainte Marie, bâti sur la Wye River près de Midland en 1639. Rayonnant autour d'elle se développe un groupe de missions filiales : Saint Jean, Saint Louis, Saint Ignace et Saint Joseph, dans le voisinage des villages hurons.

Le plus fameux des pères jésuites de l'époque se nommait le père Jean de Brebeuf.

jean de brebeuf.jpg

  Il passa 22 ans à évangéliser les Hurons,

HURONS WENDAK.jpg
Hurons Wendat

apprenant leur langue, établissant une grammaire et un dictionnaire et traduisant le cathéchisme en huron.

Dans ses efforts pour rendre l'histoire de Noël accessible à ses ouailles, le père Brébeuf écrivit le premier Noël canadien, sur l'air d'un Noël français du siècle précédent, il interprétait  la Nativité en termes que tout Indien pouvait comprendre : Jésus devenait le "Grand Esprit" et les mages, les trois chefs. Ses couplets furent probablement chantés à toutes les cérémonies de fin d'année et ce, jusqu'au évènements tragiques de 1649.

Cette année là une troupe d'iroquois attaqua Huronie par surprise, tuant ou enlevant les hurons et détruisant tous les bâtiments des missions.

tortures indiennes.jpg

Les Pères Brebeuf et Lalement refusèrent d'abandonner leurs ouailles, ils furent capturés et tués après de longues heures de sauvage torture.

Martyrs canadiens.gif

Quelques hurons réussirent à s'échapper pour se réfugier à Lorette près de Québec et c'est là que vivent encore leurs descendants.

Groupe_Huron-Wendat_Wendake_1880.jpg

Ils n'oublièrent pas le Noël du Père Brebeuf et vers 1780, un autre jésuite, le Père Villeneuve les entendit le chanter et en releva les paroles. Traduit en Français sous le titre "jésus est né"  il est encore chanté au Québec.

podcast

 

(à suivre )

07:35 Publié dans Histoire | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook

Commentaires

Je suis avec intérêt tes notes sur le Canada, et je trouve très belles les images qui illustrent ta note.
Bonne journée Annie
Bisous
Anita.

Écrit par : anita | 23/02/2010

Encore une bonne documentation, très intéressante.
Lorsque les hurons ce sont retrouvés en réserve, ils ont été obligés de cohabiter avec les iroquois. Quel gâchis la colonisation.
Bises
Geneviève

Écrit par : Geneviève | 24/02/2010

Bonjour Annie,

Belle et tragique histoire que celle de cette chanson de Noël. Elle est émouvante à entendre en Huronois.

Un grand merci pour avoir rédigé cette note.


Bises du grillon

Écrit par : Christian | 18/04/2010

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique