logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

16/06/2009

MAIS QUI EST CE MONSIEUR QUI CONSOLE ET SECHE LES PLEURS ????

Pierre-Laurent de Belloy, dit Dormont de Belloy, de son vrai nom Pierre-Laurent Buirette, est un comédien et auteur dramatique français, né le  17 novembre 1727 à Saint Flour et mort le 5 mars 1775 à Paris. Il est connu surtout pour sa tragédie patriotique Le Siège de Calais, qui remporta un énorme succès en  1765.

 

Il fit carrière comme acteur en  Russier et se fit apprécier par l'impératrice Elisabeth. C'est à Saint-Pétersbourg que fut créée sa première pièce, Le Triomphe de l'amitié (1757). De retour à Paris après la mort de son oncle en 1761, il subit un échec avec Titus, version remaniée du Triomphe de l'amitié, qui tomba dès la première représentation. En revanche, Dormont de Belloy connut un certain succès avec Zelmire (1762), dans laquelle Melle CLAIRON, l'une des plus grandes actrices de son temps,  donna toute la mesure de son talent.

Fichier:Charles André van Loo - Mlle Clairon en Médée.jpg

 Sa première pièce patriotique, Le Siège de Calais, deux ans après la fin de la Guerre de Sept Ans, triompha en 1765, après un début hésitant et en dépit des réserves de DIDEROT et de VOLTAIRE, qui firent valoir que cette tragédie n'ajoutait rien à la gloire de la France. La pièce fut jouée à la Comédie-Française le 13 février 1765 avec un succès extraordinaire.

Fichier:Pierre-Laurent de Belloy.jpg

Louis XV demanda à voir la pièce, qui fut représentée à la Cour le 21 mars. Peu avant, le 12 mars, une représentation gratuite fut donnée pour le peuple à la Comédie-Française, avec un très grand succès, conforté il est vrai par le « ballet patriotique » ajouté à la fin du spectacle et les pièces d'or et les rafraîchissements distribués à la foule par les acteurs et les actrices. En province, dans les villes de garnison, des représentations spéciales furent données pour la troupe. La ville de Calais fit l'auteur citoyen d'honneur tandis que le Journal des Savants  signalait que le gouverneur de Saint Domingue avait fait imprimer la pièce pour la distribuer gratuitement.

Dormont de Belloy, que l'on surnommait alors « le poète national », donna encore trois nouvelles tragédies, sans toutefois renouer avec le succès de Zelmire et du Siège de Calais. Seule Gaston et Bayard (1771) eut un certain succès, dans la foulée duquel l'auteur fut élu membre de l'Académie Française. Il finit ses jours dans une situation proche de la misère, à l'âge de 47 ans.

(sources wikipédia)

Commentaires

Tu m'apprends encore quelque chose de nouveau...car j'ignorais ce poète

qui séchait les larmes....On en aurait parfois besoin...;certains jours....Pensons à lui....


Bises
hélène

Écrit par : hélène | 16/06/2009

également je ne connaissais pas ce comédien et auteur dramatique français, même dans l'histoire apprise. Merci pour ta note, bises. Renée

Écrit par : Renée | 16/06/2009

bravo; tu maîtrises désormais la nouvelle présentation.
et ta bannière! wouhaaaaaaaaaaaaaaaaaa!

bises

Écrit par : henri | 17/06/2009

Bonjour Annie

Ca m'a l'air d'un pompier assuré, en voyant les images et l'aspect patriotique de Mademoiselle Clairon en Médée.

Je crois que ni toi ni moi n'irions assister à une représentation aujourd'hui.

Je ne connaissais ce nom que parcequ'une de mes amies le porte, mais sans savoir que c'était celui d'un poète national.

BIses du grillon

Écrit par : Christian | 17/06/2009

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique