logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

11/12/2008

ILS SONT NES UN 11 DECEMBRE ...

Jean-Louis Trintignant - Acteur français -  

 Né à Piolenc le 11 décembre 1930

Après avoir suivi des études de droit à la faculté d'Aix-en-Provence, Jean-Louis Trintignant change de voie lorsqu'il assiste, à l'âge de dix-neuf ans, à la pièce de théâtre 'L' Avare', mis en scène par Charles Dullin. Il décide alors d'assister au cours du metteur en scène à Paris. Il fait son entrée au théâtre en 1951 dans 'A chacun selon sa faim'. Souhaitant devenir réalisateur, il rejoint pendant quelques temps l'IDHEC. Il apparaît pour la première fois au cinéma dans 'Si tous les gars du monde' en 1955. Mais il se fait connaître du public grâce au film 'Et Dieu créa la femme' de Vadim. Il tourne ensuite dans deux films politiquement engagés : 'Le Combat dans l'île' de Cavalier et 'Z' de Costa-Gavras. En 1966, 'Un homme et une femme' de Claude Lelouch lui offre sa notoriété. Il enchaîne les rôles dans 'Ma nuit chez Maud' de Rohmer, 'Le Mouton enragé' de Michel Deville, 'Vivement dimanche !' de Truffaut, 'Bon Plaisir' de Girod, et entre autres 'Ceux qui m'aiment prendront le train' de Chéreau. Acteur au charisme envoûtant, Jean-Louis Trintignant ne délaisse pas le théâtre : en 2004, il lit sur scène, derrière son pupitre, des poèmes d'Apollinaire.

 -0-0-0-0-0-0-

 Jim Harrison - Ecrivain américain -  

 Né à Grayling, Michigan le 11 décembre 1937

 Issu de la petite bourgeoisie du Michigan, c'est à l'âge de 16 ans que Jim Harrison décide de devenir écrivain 'de part mes convictions romantiques et le profond ennui ressenti face au mode de vie bourgeois et middle class'. Il quitte le sud et part étudier la littérature à Boston et à New York. En 1965, il obtient son master de lettres et voit son premier recueil de poésie, 'Plain chant', publiait. Ainsi, il abandonne très vite son poste d'assistant d'anglais à l'université de Stony Brook, dans l'état de New York, pour se consacrer à l'écriture. C'est l'époque de ses premiers romans, mais aussi celle où il écrit des recueils de poésie, des scénarios et des articles de journaux. A partir de 1967, il retourne dans le Michigan et publie ses premiers succès littéraires: 'Wolf', 'Oulyers and Ghazals', 'Un bon jour pour mourir', 'Farmer'. En 1975, il rencontre Jack Nicholson qui le pousse à écrire pour Hollywood. En 1979, 'Légendes d'automnes' est son premier véritable succès littéraire, suivront 'Sorcier', 'Faux Soleil', 'Dalva'... Avec Thomas Mc Guane, il écrit plusieurs scénario pour Hollywood. En 1989, il adapte sa nouvelle 'Une vengeance', et en 1994, il écrit le scénario de 'Wolf'. Le retour de Jim Harrison à l'écriture s'opère par un 'Retour en terre', en 2007 qui vient appuyer la réputation de Kim Harrison n'étant plus à faire depuis bien longtemps.

-0-0-0-0-0-0-

 John Kerry - Homme politique américain -

Né à Denver, Colorado le 11 décembre 1943

 John Kerry, candidat du Parti Démocrate américain, est le rival de Georges W. Bush pour les élections présidentielles de 2004. Issu de l'aristocratie de la Nouvelle Angleterre, il est diplômé de Yale en 1966, s'engage dans la Navy et part comme volontaire pour le Viêt-Nam, alors que l'année précédente dans le discours de fin d'année il avait reproché la politique extérieure américaine. Homme de contradictions, c'est d'ailleurs sur cet aspect que les républicains les plus farouches s'acharnent contre lui, dans leur campagne offensive. En 1991, en tant que sénateur du Massachusetts, il avait voté contre la guerre en Irak, 10 ans plus tard John Kerry vote pour l'intervention américaine mais contre le collectif budgétaire pour les dépenses militaires. Marié à l'héritière des ketchups Heinz, Teresa Heinz, il bénéficie grâce à elle d'un large fond de campagne. Malgré ses retournements de vestes, il est désormais la seule alternative à la politique de Georges W. Bush pour les Américains. Visant à redonner à l'Amérique confiance en son avenir, il ne voit pas l'intervention étrangère comme une croisade pour la liberté et la démocratie mais bien plus comme une aide à apporter. Résultat le 6 décembre 2004, quand les grands électeurs choisiront le futur président des Etats-Unis.

 -0-0-0-0-0-0-

 Alexandre Soljenitsyne -  Romancier russe -  

Né à Kislovodsk le 11 décembre 1918

Décédé à Moscou le 03 août 2008

 Après une enfance heureuse à Rostov sur le Don, au sud de la Russie, et malgré la disparition de son père avant sa naissance, Soljenitsyne entreprend des études de sciences et de lettres. Il est ensuite mobilisé pour toute la durée de la guerre et devient capitaine. En janvier 1945, il est arrêté pour avoir émis dans une lettre privée des doutes sur la stratégie politique de Staline, qualifié par ailleurs de 'caïd'. Il est condamné sans appel à 8 ans de 'redressement' dans un camp pour complot antisoviétique, une expérience qu'il relatera dans 'Une journée d'lvan Denissovitch'. En 1962, Khrouchtchev autorise la parution de cette description crue du goulag. La publication fait sensation et lui attribue une reconnaissance immédiate. Cependant, à partir de 1964, il est la cible d'une vaste campagne de dénigrement orchestrée par les services de la sûreté et l'Union des écrivains. Après un dernier appel à la résistance, il est arrêté et déchu de sa nationalité. Contraint de s'exiler en Suisse puis aux Etats-Unis, il publie ses oeuvres à l'étranger : 'Le Premier Cercle', 'Le Pavillon des cancéreux' et 'L' Archipel du goulag' (1973). Alexandre Soljenitsyne, qui a toujours plaidé pour l'abolition de la censure et subi l'ostracisme des autorités de l'URSS, obtient le prix Nobel de littérature en 1970. Huit ans plus tard, il prononce le 'Discours de Harvard' où il fustige le monde occidental dont il déplore l'effondrement moral, l'industrialisation à outrance et le 'bazar mercantile'. Après vingt années d'exil, il rentre dans son pays en 1994. En 2007, il reçoit des mains de Vladimir Poutine le prix d'Etat russe avant de se retirer de la scène médiatique. Alexandre Soljenitsyne s'éteint le 3 août 2008 des suites d'une insuffisance cardiaque. Fondée sur l'expérience du totalitarisme, son oeuvre, qui a acquis les dimensions d'une grande fresque sociale, s'attache à révéler les falsifications de l'histoire.

 -0-0-0-0-0-0-

 Elliott Carter  - Compositeur américain -  

Né à New York City, New York le 11 décembre 1908

 Marqué très jeune par la musique européenne, Elliott Carter rencontre Stravinsky à New York qui admire son 'Double concerto pour clavecin, piano et deux orchestres de chambre' et de son 'Concerto pour piano', crées par Carter en 1961 et 1967. Son 'Concerto pour hautbois' et celui pour violon marquent une évolution dans l'écriture et lui apportent la notoriété internationale. Il reçoit alors beaucoup de commandes et ses morceaux sont joués par les grandes formations internationales comme le Chicago Symphony Orchestra. Son premier opéra 'What next ?' commande du Staatsoper de Berlin a été crée en 1999 par Daniel Barenboim et salué unanimement par la critique. Son activité s'est intensément poursuivie ces dernières années aux Etats-Unis comme en Europe. Elliott Carter reçoit de prestigieuses distinctions et en 1987 la Fondation Paul Sacher acquiert la totalité de ses manuscrits afin d'en garantir la distinction, aux côtés de ceux des grands maîtres de la musique d'aujourd' hui.

 -0-0-0-0-0-0-

Enrico Macias -  Auteur, compositeur et interprète algérien -

Né à Constantine le 11 décembre 1938

Gaston Ghrenassia passe une enfance en Algérie, bercée par la musique. Son père est violoniste dans l'orchestre de Cheick Raymond. Séduit par cet univers magique, il intègre l'orchestre prestigieux à 15 ans. Il y développe un talent incontestable aux côtés de son père spirituel : Cheick Raymond Leyris. Malheureusement la mort de Cheick Raymond s'ajoute au climat politique hostile en Algérie. Gaston Ghrenassia opte pour l'exil. Accompagné de sa femme, il vaque vers Paris. Après avoir arpenté les terrasses de café, il fait une rencontre : Raymond Bernard de chez Pathé. Sa carrière est amorcée, son disque, 'Adieu mon pays', en témoigne. Les concerts se multiplient, les inconditionnels l'adulent, une star est née : Enrico Macias. Il entame alors une tournée internationale : Liban, Turquie, Moscou, Japon, Israël, Etats-Unis... Depuis son exil, Enrico Macias n'a eu de cesse de lutter en faveur de la paix et des droits de l'Homme. Il recevra d'ailleurs le titre de 'chanteur de la paix' puis la Légion d'honneur en 1985, il sera même ambassadeur de la paix de l'ONU. Son album 'Oranges amères', sorti en 2003, révèle un artiste engagé.

-0-0-0-0-0-0-

 Christine Dejoux - Actrice française -  

Née le 11 décembre 1953

C'est dans le film 'Un moment d'égarement', en 1977 et aux côtés de Jean-Pierre Marielle, que Christine Dejoux fait ses premiers pas au cinéma. Très vite, on lui offre plusieurs rôles sur le petit écran ou sur la toile. Elle apparaît ainsi dans 'Le Bateau de mariage' en 1994, dans lequel elle donne la réplique à Florence Pernel et Marie Bunel. 'La Soupe aux choux' lui offre la possibilité de faire de Jacques Villeret et de Louis de Funès ses acolytes. La même année elle joue dans la comédie françaises culte 'Viens chez moi,j'habite chez une copine', dans laquelle elle s'acoquine avec Bernard Giraudeau, Michel Blanc et Anémone. En 1983, on peut apprécier son talent dans 'Les Sacrifiés', un drame sur les militants algériens. TF1 lui offre encore un rôle auprès de Pierre Arditi et Julie Bataille dans la série télévisée 'Sauveur Giordano', produite en 2001.

-0-0-0-0-0-0-

UNICEF - Organisation internationale -  

 Né le 11 décembre 1946

L'UNICEF, United Nations International Children' s Emergency Fund, a été fondé en 1946 au sein du système des Nations Unies. Il est présent dans 158 pays et territoires en 2003. C'est aussi et surtout, le principal défenseur des droits de l'enfant dans le monde. Promouvoir l'éducation des filles, développer des campagnes de vaccinations, lutter contre le VIH et protéger les enfants contre la violence, l'exploitation et aussi la discrimination. Plus de 7200 personnes sont employées et la plupart travaillent sur le terrain. C'est grâce aux contributions volontaires que l'Unicef progresse dans ses efforts d'aide internationale. En 1965, l'Unicef a reçu le prix Nobel de la paix et a également partagé ce prix en 2001 avec les Nations Unies et le Secrétaire général de l' ONU, Kofi Annan.

Commentaires

Je ne vois pas qui est Christine DEJOUX... Demain je vais sur le Net voir sa tête car je l'ai vue c'est sûr...J.Louis TRINTIGNANT, épatant cet homme, ce comédien. Bises de miche

Écrit par : miche | 12/12/2008

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique