logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

31/10/2008

UN PARFUM.....

D'EXTREME ORIENT .... LE CHRYSANTHEME

"La fleur hivernale favorite du jardinier Chinois"

medium_Numériser0053.jpg

Ainsi Robert Fortune définit-il au milieu du XIX siècle, le chrysanthème, dans la culture duquel les Chinois excellèrent au point de leur donner les formes les plus curieuses qui soit. Le botaniste affirme d'ailleurs en avoir vu en forme d'animaux, chevaux ou biches et même de pagodes à sept étages. Hors cette recherche d'étrangeté, les fleurs composaient des massifs compacts dans lesquels on puisait pour décorer les temples et les intérieurs.

medium_chrysant._5.jpg
(photo internet)

" Comme des feux arrachés par un grand coloriste à l'instabilité de l'atmosphère et du soleil, ils m'invitaient ces chrysanthèmes, et malgré toute ma tristesse, à goûter avidement pendant cette heure du thé ces plaisirs si courts de Novembre dont ils faisaient flamber près de moi la splendeur intime et mystérieuse."    Marcel Proust

medium_chrysanthemes_Claude_Monet.jpg
Claude Monet

En Occident, le chrysanthème est la fleur de la Toussaint, du souvenir et de la commémoration des défunts. Ainsi lui attribue-t-on une forte image funéraire, qui tend à faire oublier qu'en Asie, son rôle ornemental s'accompagne d'une symbolique moins austère...

medium_Numériser0050.5.jpg
(coutume de "la couronne de chrysanthèmes à la mer
Toussaint en Bretagne - petit journal 5/11/1911)

Chinois et Japonais l'associent à la notion de longévité, que ses feuilles, naguère utilisées à des fins médicinales, auraient la propriété de favoriser. Mais s'il a le privilège de la durée, il a aussi celui de la beauté parfaite, source de joie.

medium_Numériser0054.2.jpg
(Estampe japonaise fin XIXe siècle)

Originaire de Chine, où il fut cultivé dès le Ve siècle avant J.C, le chrysanthème arborait initialemet des fleurs jaunes . Son nom, dérivé du grec, en témoigne puisqu'il signifie littéralement "fleur d'or". Ce n'est qu'à partir de la dynastie des Tang et donc du VIIe siècle de notre ère, qu'il se para d'autres couleurs et prit d'autres formes. On en dénombrait quelques trois cent variétés au début du XVIIIe siècle. Célébrée par les peintres, la fleur fut aussi chantée par les poètes. L'un d'eux, T'ao Yuan Ming, préféra sa culture aux honneurs du monde. De ce fait, le chrysanthème symbolise aussi, en Chine, le renoncement au monde au profit d'une vie à la fois plus simple et plus profonde.

medium_chrysantheme-jaune.jpg
(photo perso)

Introduit au Japon au début du Ve siècle après J.C, le chrysanthème y fait très tôt l'objet d'une culture tout aussi passionnée qu'en Chine. En raison de la disposition de ses pétales, les Japonais virent dans cette fleur un symbole solaire et la surnommèrent même "matérialisation du soleil". Rien d'étonnant à ce que le mikado, descendant de la déesse du Soleil Amaterasu, l'ait pris pour emblème. Celui-ci compte seize pétales  et figure en quelque sorte "une rose des vents au centre de laquelle l'empereur régit et résume les directions de l'espace"

medium_emblème_Japon.jpg
(photo internet)

C'est en 1876 que l'empereur Meiji Tenno créa l'ordre du Chrysanthème, dont la décoration est faite d'un ruban rouge à liseré violet.

medium_Numériser0052.2.jpg
"Danse des Chrysanthèmes"
Torii Kiyonaga (1752-1815)

 

(sources Les plantes et leurs symboles d'Anne Dumas)

08:15 Publié dans Fête | Lien permanent | Commentaires (7) | |  Facebook

ILS SONT NES UN 31 OCTOBRE...

Arnaud Desplechin - Réalisateur français - 

 Né à Roubaix le 31 octobre 1960

Après son passage à l'IDHEC dans la section 'réalisation et prises de vues', Arnaud Desplechin débute comme chef-opérateur d'un ancien camarade de la fameuse école, Eric Rochant, sur le tournage d'un court métrage intitulé 'Comme les doigts de la main'. Il collaborera par ailleurs à l'écriture d''Un monde sans pitié' du même réalisateur. Son premier film, 'La Vie des morts' est retenu en 1991 pour la Semaine de la critique à Cannes : Desplechin se révèle alors un portraitiste générationnel de talent. Il y détaillait les disputes et frustrations d'une famille en deuil composée par de nouveaux acteurs comme Emmanuelle Devos, Marianne Denicourt ou Emmanuel Salinger. Son premier long métrage, 'La Sentinelle', coécrit avec Pascale Ferran et Noémie Lvovsky, fait de lui le chef de file du nouveau cinéma français. Le réalisateur continue à étudier les groupes de jeunes normaliens en quête de sens dans son sublime 'Comment je me suis disputé (ou ma vie sexuelle) 'en 1997. L'enfant prodige et digne héritier de Resnais et de Truffaut se lance alors dans l'adaptation en anglais d''Esther Kahn' jusqu'à son dernier film, 'Léo en jouant dans la compagnie des hommes' qui expérimente l'aller-retour constant entre les répétitions d'une pièce et sa représentation, entre la réalité du travail de l'acteur et du metteur en scène et son résultat. Dans 'Rois et reines', il retrouve Devos et Mathieu Amalric, avant de réaliser 'L' Aimée', un documentaire sur son père et sa maison d'enfance. L'année suivante, sa comédie dramatique 'Un conte de Noël' rassemble certains de ses acteurs clefs comme Mathieu Amalric ou Catherine Deneuve. Le film est présenté à Cannes en 2008 en compétition officielle, aux côtés du 'Silence de Lorna' des frères Dardenne ou 'Che' de Soderbergh. La compétition promet d'être rude, mais Arnaud Desplechin, fort de son talent, a toutes les chances d'obtenir un ou plusieurs prix.

 -0-0-0-0-0-0-

Germaine Beaumont - Journaliste et écrivain française -  

Née à Petit-Couronne le 31 octobre 1890

Décédée le 21 mars 1983

 Femme de caractère, Germaine Beaumont dessine très vite son propre chemin, en quittant mari et enfants pour s'exiler en Angleterre où elle se nourrit de littérature pendant dix ans. De retour en France et débutant sa carrière en tant que journaliste au 'Matin' et aux 'Nouvelles littéraires', Germaine Beaumont se fait connaître comme romancière à partir de 1930, avec son premier roman 'Piège', aurore d'une carrière d'écrivain qui atteindra son sommet dans les années quarante. Sa vie et son parcours littéraire sont marqués par certaines femmes célèbres : Annie de Pène - sa mère, Colette - sa 'mère spirituelle', et Virginia Woolf, dont elle traduit le célèbre 'Journal d'un écrivain'. Dans les années cinquante, elle s'ouvre à la radio où elle anime une émission aux côtés de Pierre Billard, 'Les Maîtres du mystère', et elle dirige une collection de romans policiers féminins chez Plon. En 1981, doyenne des écrivains français, elle raconte son enfance dans un livre ultime : 'Une odeur de trèfle blanc' (Gallimard). Témoin d'un siècle, Germaine Beaumont porte un regard à la fois curieux et sans compromis sur l'histoire de son temps et sur la nouvelle génération d'écrivains. Cette femme de lettres a su trouver sa place entre les romancières du début du XXe siècle et les intellectuelles féministes des années soixante-dix.

-0-0-0-0-0-0-

 Séverine Ferrer - Présentatrice et actrice française -  

 Née à Montpellier le 31 octobre 1977

Originaire du sud de la France, Séverine Ferrer passe toute son enfance et une partie de son adolescence à la réunion, avant de s'installer à Paris avec sa famille en 1991. Sûre de sa vocation d'artiste, elle multiplie les séries télévisées, les téléfilms et les rôles secondaires au cinéma, avant de devenir présentatrice de l'émission 'Fan De' sur M6. En 2004, elle publie son premier livre, 'Des étoiles plein la tête', dans lequel elle retrace son parcours, et sort son premier album ainsi que sa propre ligne de vêtements. Séverine Ferrer a fait ses débuts au théâtre aux côtés de Rachida Khalil et Anna Prucnal dans 'Les Monologues du vagin' d'Eve Ensler.

-0-0-0-0-0-0-

Justin Chatwin -  Acteur canadien -  

 Né à Nanaimo le 31 octobre 1982

 Fils d'un ingénieur et d'une artiste, Justin Chatwin est diplômé en économie de l'université de British Columbia. Il fait ses premiers pas à l'âge de 18 ans avec quelques apparitions dans 'Josie And The Pussycats' et 'Les Petits Génies 2'. Le jeune premier a également été vu sur le petit écran dans des séries télévisées à succès comme 'Smallville', 'Lost' ou 'Weeds'. C'est la série 'Traffic' qui le propulse sur grand écran en 2004. Devenu la nouvelle coqueluche d'Hollywood avec son rôle dans 'Taking Lives, Destins volés', il se fait davantage connaître au côté de Ralph Fiennes dans 'The Chumscruber'. Steven Spielberg le remarque et l'engage pour incarner le fils de Tom Cruise dans 'La Guerre des mondes' en 2005. En 2007, il est l'acteur principal de 'L' Invisible'. L'acteur est choisi pour incarner Sangoku dans l'adaptation cinématographique du manga 'Dragon Ball Z'. Des projets plein la tête pour le jeune Justin Chatwin qui se révèle être un acteur prometteur.

-0-0-0-0-0-0-

 Jean-François Deniau - Homme politique, romancier,

 essayiste et académicien français

] Né à Paris le 31 octobre 1928

Décédé à Paris le 24 janvier 2007

 Issu d'une famille de viticulteurs et forestiers de Sologne, Jean-François Deniau, homme politique, grand reporter, mais aussi grand voyageur, a commencé par des études brillantes. Deux fois lauréat du Concours général, titulaire d'un D.E.S. d'économie politique, d'une licence de lettres (ethnologie et sociologie), il a aussi été élève à l'Institut d'études politiques. En 1949, il rejoint l'Indochine où il sert dans une unité de partisans. C'est à Saïgon, la même année, qu'il passe l'écrit de l'ENA avant de travailler à Bonn auprès de l'Ambassadeur de France André François-Poncet. Il s'intéresse très tôt à l'Europe. Chargé de mission en 1955 auprès du président du Conseil, il participe à la rédaction du Traité de Rome, texte fondateur de la Communauté européenne. Il oeuvre également, au sein des institutions européennes, à organiser l'aide aux pays associés du tiers-monde. En 1963, le général de Gaulle le nomme ambassadeur en Mauritanie, une fonction qu'il exercera en Espagne en 1976, jouant un rôle important dans la transition démocratique. Il sera également ministre français à six reprises entre 1973 et 1980, date à laquelle il cesse d'exercer tout mandat politique. Il se consacre alors au soutien des peuples victimes de dictature et d'occupation dans des pays tels que le Cambodge, l'Afghanistan ou le Liban. L'écriture, une autre passion, lui vaut le grand prix Paul Morand de l'Académie française en 1990. Jean-François Deniau est élu à l'Académie française, le 9 avril 1992. Après un triple pontage coronarien, l'académicien traverse l'Atlantique dans un catamaran, le dernier de ses rêves. Rongé par un cancer depuis quelques années, il s'éteint paisiblement entouré des siens en 2007.

-0-0-0-0-0-0-

John Keats - Poète anglais -

Né à Londres le 31 octobre 1795

 Décédé à Rome en 1821

John Keats est le fils d'un palefrenier, qui le laisse orphelin à l'âge de quinze ans. Il peut néanmoins recevoir une bonne éducation qui le destine à entamer des études de médecine. Etudes qu'il délaisse au bout d'un an au profit de la poésie, séduit par le courant romantique. Pour autant ses premières oeuvres, 'Endymion' (1818), sont sévèrement critiquées par les censeurs de la littérature, incapables de percevoir son talent. Ce qui ne l'empêche pas de se lier d'amitié avec Percy Bysshe Shelley et Lord Byron qui l'encouragent sur sa voie. En 1820, il publie un autre recueil de poésie, 'Tales and Poems', bercé d'évocations antiques et médiévales. Cette même année, Keats contracte la tuberculose. Contraint de veiller à sa santé, il part pour l'Italie dont le climat devrait le remettre d'aplomb. Il n'en est rien. Quelques mois après son arrivée, il meurt dans sa villa. Certains de ses poèmes seront publiés à titre posthume ainsi que sa correspondance. Son influence sera considérable sur la génération anglaise suivante : les peintres et poètes préraphaélites le prendront pour modèle.

30/10/2008

LA METEO DANS LE LOIRET....

ELLE NE VOUS DIT PAS TOUT TANIA YOUNG !!!
medium_100_8113.JPG
C'EST QUOI CE TRUC FROID QUI ME TOMBE SUR LE DOS ???medium_100_8117.JPG
(P'tite Jolie)


 
ET TOMBE LA NEIGE ..... 

Découvrez Adamo!

15:21 Publié dans Nature | Lien permanent | Commentaires (7) | |  Facebook

UN POEME ....

medium_Paul_Valéry.jpg

LE CIMETIERE MARIN

Temple du Temps, qu'un seul soupir résume,
À ce point pur je monte et m'accoutume,
Tout entouré de mon regard marin;
Et comme aux dieux mon offrande suprême,
La scintillation sereine sème
Sur l'altitude un dédain souverain.

Comme le fruit se fond en jouissance,
Comme en délice il change son absence
Dans une bouche où sa forme se meurt,
Je hume ici ma future fumée,
Et le ciel chante à l'âme consumée
Le changement des rives en rumeur.

Beau ciel, vrai ciel, regarde-moi qui change!
Après tant d'orgueil, après tant d'étrange
Oisiveté, mais pleine de pouvoir,
Je m'abandonne à ce brillant espace,
Sur les maisons des morts mon ombre passe
Qui m'apprivoise à son frêle mouvoir.


Paul Valery

 

 

 

08:10 Publié dans Poèmes | Lien permanent | Commentaires (5) | |  Facebook

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique