logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

30/10/2008

UN POEME ....

medium_Paul_Valéry.jpg

LE CIMETIERE MARIN

Temple du Temps, qu'un seul soupir résume,
À ce point pur je monte et m'accoutume,
Tout entouré de mon regard marin;
Et comme aux dieux mon offrande suprême,
La scintillation sereine sème
Sur l'altitude un dédain souverain.

Comme le fruit se fond en jouissance,
Comme en délice il change son absence
Dans une bouche où sa forme se meurt,
Je hume ici ma future fumée,
Et le ciel chante à l'âme consumée
Le changement des rives en rumeur.

Beau ciel, vrai ciel, regarde-moi qui change!
Après tant d'orgueil, après tant d'étrange
Oisiveté, mais pleine de pouvoir,
Je m'abandonne à ce brillant espace,
Sur les maisons des morts mon ombre passe
Qui m'apprivoise à son frêle mouvoir.


Paul Valery

 

 

 

08:10 Publié dans Poèmes | Lien permanent | Commentaires (5) | |  Facebook

Commentaires

Bonjour Annie,

il m'a fallu du temps pour venir chez toi ce matin. Grand frais sur le Vaucluse et des plantes à ranger dans la véranda.

Beaucoup d'humilité chez ce poète en pensant à sa fin prochaine ! Pas facile de l'imiter !

Bises du grillon

Écrit par : christian | 30/10/2008

un beau poeme de circonstance de ce talentueux poète !! merci Annie

Écrit par : michka | 30/10/2008

Merci c'est superbe ...

bises
*Urga

Écrit par : Urga | 30/10/2008

Chère ANNIE, avec ce poème, tu m'as remis en mémoire le cimetière marin... visité maintes fois, et les mots de Paul Valéry qui m'émeuvent toujours....



Bises
hélène

Écrit par : hélène | 30/10/2008

Dans une bouche où sa forme se meurt ...
et dans la mienne je viens te dire que je te fais de gros mouchous. Jolie poésie ! miche

Écrit par : miche | 02/11/2008

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique