logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

15/10/2008

ILS SONT NES UN 15 OCTOBRE .....

Michel Aumont  - Acteur français -

Né à Paris le 15 octobre 1936

Michel Aumont entre au Conservatoire national supérieur d'art dramatique en 1954 et reçoit le premier prix de Comédie moderne pour son rôle dans 'Le Tragique malgré lui' de Tchekhov au concours de juillet 1956. La même année, il devient sociétaire de la Comédie-Française. En 1972, il fait ses débuts à la télévision puis au cinéma dans 'La Femme en bleu' de Michel Deville. Il n'arrêtera pas ensuite de séduire les plus grands tels que Claude Chabrol qui l'engage alors pour incarner un commissaire sadique dans 'Nada' en 1973, rôle qu'il endossera régulièrement par la suite. Il travaillera notamment avec Claude Zidi, Georges Lautner, Jean-Jacques Annaud et Jacques Veber avec lequel il poursuivra une collaboration régulière, en 2001, dans 'Le Placard', en 2003 dans 'Tais toi' et en 2006 dans 'La Doublure'. Cette collaboration ne l'empêche pas de travailler avec d'autres cinéastes : Laurent Bénégui (' Qui perd gagne'), Arnaud Viard (' Clara et moi'), Valérie Lemercier (' La Doublure') ou Safy Nebbou (' L' Empreinte de l'ange'). Menant une carrière parallèle au théâtre, il interprète les plus grands personnages, allant des pièces de Robert Pinget, à celles de Samuel Beckett, Anton Tchekhov ou encore Fedor Dostoïevski. Avec une carrière discrète mais bien garnie, Michel Aumont est l'une des figures d'une génération du cinéma français.

 -0-0-0-0-0-0-

Mathieu Demy - Acteur français -  

 Né à Paris le 15 octobre 1972

Fils des cinéastes Jacques Demy et Agnès Varda, Mathieu Demy est présent, dès l'enfance, dans certains films de sa mère, et c'est encore sous la direction de celle-ci qu'il fait ses vrais débuts au cinéma, en interprétant un passionné de jeux vidéo dans 'Kung-fu master'. En 1998, il est révélé au grand public grâce à son interprétation d'un jeune séropositif dans la comédie musicale 'Jeanne et le garçon formidable', premier film de Jacques Martineau et Olivier Ducastel où il donne la réplique à Virginie Ledoyen. Le comédien apparaît ensuite dans 'Dieu est grand, je suis toute petite' puis devient à l'écran 'Le Nouveau Jean-Claude', personnage du dessinateur Didier Tronchet. Il rencontre ensuite Michaël Cohen qui lui offre un rôle dans 'Acteurs anonymes', puis continue leur collaboration avec 'Nos enfants chéris' et 'Qui m'aime me suive'. Toujours attiré par la diversité, l'acteur s'essaye à différents genres : 'Aram', 'Mister V.', 'Le Silence', ou 'Les Marchands de sable'. Puis, en 2000, Mathieu Demy suit les traces de ses parents et passe derrière la caméra : 'Le Plafond', court métrage plusieurs fois primé, puis 'La Bourde', une comédie dramatique dans laquelle il tient le rôle principal. Après cette expérience enrichissante, il revient à son premier métier et tourne sous la direction de Pascal Bonitzer pour 'Le Grand Alibi' et de Philippe Barassat pour 'Lisa et le pilote d'avion'.

-0-0-0-0-0-0-

 Alain Griotteray - Journaliste et homme politique français -  

Né le 15 octobre 1922

 Décédé le 30 août 2008

Devenu le plus jeune chef de réseau de la Résistance en 1943, Alain Griotteray se démarque très trop par ses convictions appuyées. Prêt à les défendre envers et contre tout, il se lance dans la politique dès la fin de la Seconde Guerre mondiale. Alors gaulliste, l'homme change de cap dans les années 1960 et aide à la création des Républicains indépendants. Viennent alors la fondation de l'UDF en 1978 et de multiples casquettes : conseiller de Paris (1959-1965), maire de Charenton-le-Pont (1973-2001), député du Val-de-Marne... Polyvalent, le politicien lance Le Figaro Magazine, journal au travers duquel s'expriment ses idéologies, sans concession. Dans les kiosques dès 1978, l'hebdomadaire propose des éditoriaux signés Alain Griotteray. Sa plume dénonce la gauche, prône le libéralisme économique et émet des réserves quant à l'Europe. Conservateur et nationaliste, il veut battre ses opposants et se positionne en faveur d'une entente de la droite et du Front national dans cette optique. Retiré de la scène politique au début des années 2000, Alain Griotteray partage son temps entre écriture et animation sur Radio Courtoisie avant de s'éteindre à l'âge de 85 ans.

-0-0-0-0-0-0-

 Henri Verneuil - Réalisateur, scénariste et producteur français -  

 Né à Rodosto, Turquie le 15 octobre 1920

 Décédé à Bagnolet le 11 janvier 2002

 D'origine arménienne, Henri Verneuil arrive en France dès l'âge de 4 ans, fuyant les violences turques. A Marseille, il étudie dans la marine militaire mais ne souhaite qu'une chose, faire du cinéma. C'est en devenant journaliste qu'il va rencontrer Fernandel. Quelques années plus tard, le cinéaste réalise 'Escale au soleil', court métrage avec le 'Don Camillo'. Les deux hommes collaborent sur sept autres films dont 'La vache et le prisonnier', un énorme succès. Verneuil est un fidèle qui sait choisir ses comédiens. Il fait cinq films avec Françoise Arnoul avant sa rencontre avec Jean Gabin. Fort de quatre autres succès (dont 'Mélodie en sous-sol' et 'Le clan des siciliens) et d'un professionnalisme exacerbé, il séduit les Américains qui lui proposent 'La 25e Heure' avec Anthony Quinn. Nouveau succès. Avec un sérieux penchant pour les films policiers ou de gangsters, Verneuil relance Belmondo avec, notamment, 'Peur sur la ville'. Après avoir dirigé Montand et Dewaere, le cinéaste réalise deux films autobiographiques, 'Mayrig' et '588, rue paradis'. Il décède en janvier 2002.

-0-0-0-0-0-0-

Friedrich Nietzsche - Philosophe allemand -

Né à Roecken le 15 octobre 1844

Décédé à Weimar le 25 août 1900

 La découverte de Schopenhauer marque le jeune Nietzsche, puis il rencontre Wagner dont il est un admirateur et deviendra un intime. Pourtant, il se brouillera rapidement avec ce dernier, jugeant 'Parsifal' comme le sommet de la dégénérescence de l'art allemand. Il connaît l'echec de ses publications. Dès lors, il voyage entre l'Allemagne et l'Italie et poursuit son oeuvre. 'Aurore' est un échec cuisant, mais Nietzsche n'abandonne pas, et écrit 'Ainsi parlait Zarathoustra', où prend naissance la notion de surhumain. Sa philosophie, à travers une morale cynique, dresse une affirmation de l'être et organise une violente critique du christianisme, allant jusqu'à affirmer que 'Dieu est mort'. L'effondrement des valeurs prédit par Nietzsche permettra de libérer l'être humain de ses afflictions tout en dénonçant le risque totalitaire. Son dernier ouvrage 'Ecce homo', où domine le sentiment de joie, sera suivi d'une crise de démence, due à la syphillis. Il vivra encore onze ans, sans avoir retrouvé ses esprits.

-0-0-0-0-0-0-

 Claude Erignac - Préfet français -  

Né à Mende, Lozère le 15 octobre 1957

Décédé à Ajaccio le 06 février 1998

 Après des études au lycée Charlemagne à Paris, puis aux lycées de Verdun, Mâcon et aussi à Mostaganem (Algérie), Claude Erignac entre à l'université de Paris. Il obtient une licence en droit public et intègre l'Institut d'études politiques de Paris. En juin 1962, Claude Erignac est inscrit sur la liste d'aptitude aux fonctions de chef de cabinet de préfet. Après avoir servi sous les drapeaux, il devient chef de cabinet du Préfet de l'Yonne, et est chargé, en 1966, de mission au cabinet du secrétaire d'Etat aux affaires étrangères, Jean Charbonnel. Une carrière politique sérieuse se profile alors, quand en 1967, il rejoint pour deux ans le ministère des transports comme chef de cabinet de Jean Chamant ; il y est nommé sous-préfet. Riche de l'expérience de chef du cabinet du ministre Henri Rey, délégué auprès du Premier Ministre, il part pour Fort-de-France en janvier 1971, puis à Nouméa en juillet 1974, comme secrétaire général de la Nouvelle-Calédonie. Ce n'est qu'en août 1978 que Claude Erignac retrouve la métropole ; il y enchaînera des postes de sous-préfet et préfet. Reconnu par le monde politique dans lequel il est très présent, Claude Erignac, homme de dialogue et de négociation, est choisi en janvier 1996 pour assumer la fonction difficile de préfet de la région Corse, préfet du département de la Corse-du-Sud où il sera assassiné en février 1998.

Commentaires

Bonjour Annie, la lecture est faite, des personnes connues cinéma, politique, Bonne journée, bises.Renée

Écrit par : Renée | 15/10/2008

Pas très gai tout ça ! Tous nés un 15 octobre, mais tous morts !
Et des gens nés n'importe quel jour qui pourraient nous faire rire...le 15 octobre, mais aussi les jours suivants, il doit bien y en avoir, non ?
Bon, demain il y aura Rachida sur France 2, mais pour aujourd'hui, tu n'as rien en réserve ?
Bisous merci....
------------
y a des jours comme ça mon gars ou le ciel est gris, les notes sont grises, les anniversaires sont gris ..... j'vais boire un coup mais pas jusqu'à en être grise..... Je vais tâcher de faire mieux les autres jours mais je te promets rien... sauf demain où ce sera rouge ... l'écharpe rouge, les drapeaux rouge, les joues rouges, les souliers rouges ...... ça bouge chez les retraités .... enfin j'espère .....
Biz et à bientôt
ANNIE

Écrit par : Crabillou | 15/10/2008

Bonsoir Annie,

De Nietzsche,on cite souvent la phrase:"tout ce qui ne tue pas rend fort".

Oui.

je vous embrasse tous les deux
----------
Voilà donc le pourquoi du comment. Me plait bien cette phrase..... beaucoup même.
Bisous ma belle et bonne nuit
ANNIE


Betty

Écrit par : betty | 15/10/2008

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique