logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

01/10/2008

ILS SONT NES UN 1er OCTOBRE....

Jimmy Carter - Président des Etats-Unis -

Né à Plains le 01 octobre 1924

 Après des études à l'école Navale, James Earl Carter devient officier marinier. Issu d'une famille de fermier, il se consacre à son domaine agricole dès 1953. Actif dans les groupements professionnels d'agriculteurs, Jimmy Carter est élu sénateur de Georgie en 1962, puis gouverneur de cet État en 1970. Il est ensuite élu 39e président des Etats-Unis grâce à son programme de réformes économique, sociale et administrative. Mais Jimmy Carter parvient avec peine à faire voter ses plans pour les économies d'énergie mais également contre l'inflation, alors que la situation du pays se dégrade : chômage en hausse, effondrement du dollar... Sur le plan international, il participe à la signature des accords de Camp David en 1978 entre Israël et l'Égypte. Mais la prise en otage de personnels américains à Téhéran (1979-1980) et l'accord sur la limitation des armements stratégiques, signé avec l'URSS mais non ratifié par le Congrès, ternissent son image. Il perd alors les élections de 1980. Malgré sa défaite, il poursuit une carrière de négociateur diplomatique, ce qui lui vaut le Prix Nobel de la paix en 2002.

-0-0-0-0-0-0-

Youssou N'Dour - Musicien sénégalais -  

 Né à Dakar le 01 octobre 1959

Rue 22, angle 31 : c'est là, dans le quartier populaire de la Médina, à Dakar, que tout a commencé pour Youssou N'Dour. Issu d'une longue lignée familiale de griots, il monte son premier groupe, L'Etoile de Dakar, à 18 ans, malgré l'avis de son père qui le pousse à faire des études. Ses textes en wolof dénoncent la situation africaine, la sécheresse et la pauvreté sur des rythmiques jazz, soul et cubaines. En 1984, sa carrière internationale démarre avec sa participation au festival Africa Fête au Pavillon Baltard de Nogent. Ce séjour lui inspire 'Immigrés', une chanson sur les sénégalais vivant à Paris dont les paroles touchent tous les Africains. En 1994, l'album 'The Guide (Wommat ) ', et son duo avec Neneh Cherry 'Seven Seconds' le propulsent au sommet des charts. Youssou N'Dour, que l'on appelle aussi 'le petit prince de Dakar', jouit d'une extraordinaire notoriété dans son pays et a ouvert la musique sénégalaise au monde grâce à des duos prestigieux avec Paul Simon ou Peter Gabriel et des concerts aux quatre coins de la planète.

 -0-0-0-0-0-0-

 Jean-Jacques Annaud - Réalisateur français - 

Né à Juvisy-sur-Orge le 01 octobre 1943

C'est à l'âge de 6 ans que Jean-Jacques Annaud découvre le cinéma. Bien qu'immédiatement décidé à en faire sa vie, ce n'est qu'à 19 ans qu'il réalise son premier court métrage. Il obtient une licence de lettres qui lui permet d'entrer à l'IDHEC (Institut des hautes études cinématographiques), puis débute dans la publicité où il réalise plus de 500 films. En 1977, son premier long métrage 'La Victoire en chantant' est un échec commercial, malgré un oscar du Meilleur film étranger. Si en 1978 'Coup de tête' connaît un grand succès, c'est l'aventure préhistorique de 'La Guerre du feu' qui lui vaut une estime internationale. Les films suivants, 'Le Nom de la rose' ou 'Sept ans au Tibet', confirmeront son talent de conteur hors pair, capable de passer d'une fresque naturelle sans dialogue (' L' Ours') à l'histoire d'une initiation sensuelle (' L' Amant'). Passionné de technique, il réalise également un moyen métrage expérimental avec un procédé en relief IMAX 3D. Il s'est installé depuis quelques années à Los Angeles, d'où il continue à réaliser : 'Stalingrad', 'Deux frères', étoffant ainsi une oeuvre déjà impressionnante.

-0-0-0-0-0-0-

 Keziah Jones - Chanteur guitariste nigérian -

Né à Lagos le 01 octobre 1968

 De son vrai nom Olufemi Sanyaolu, Keziah Jones a tout d'un artiste ambitieux et cosmopolite : à 8 ans, ce fils d'industriel est envoyé à Londres pour étudier dans une école publique. Dans sa jeunesse, il apprend le piano et la guitare et compose ses premières chansons. Nigérian d'origine, le musicien quitte l'école pour se produire dans des pubs et dans les rues avant de débarquer à Paris à la fin des années 80. Découvert dans le métro par le manager Phil Pickett, Keziah Jones forme un groupe pour défendre ses chansons sur les scènes anglaises. C'est grâce à la sortie en 1992 de son album 'Blufunk is a Fact' et ses singles 'Rhythm is love' et 'Where is Life ?' que l'artiste se retrouve mondialement connu. Particulièrement apprécié en France, son style musical - autoproclamé 'blufunk'- se situe aux confins du funk, de la musique africaine, de la soul et du blues. Mélodiques et incisifs, ses titres rappellent ceux de son éternel idole, Jimi Hendrix. Artiste engagé, il évoque la condition sociale des Noirs et des artistes africains contemporains - notamment sur son opus 'African Space Craft', enregistré en partie à New York en1995. De 'Liquid Sunshine' paru en 1999 à 'Black Orpheus' (2003), en passant par 'Nigerian Wood' (2008), tous les albums de Keziah Jones le dévoilent comme un musicien virtuose de la guitare et un chanteur à la voix unique.

-0-0-0-0-0-0-

Philippe Noiret  - Acteur français  - 

 Né à Lille le 01 octobre 1930

Décédé à Paris le 23 novembre 2006

Après avoir approfondi plusieurs fois les cours de terminale, Philippe Noiret renonce à son baccalauréat pour prendre des cours de théâtre. Il intègre en 1953 la troupe du TNP, joue pendant sept ans sous la houlette de Jean Vilar, fréquente Gérard Philipe et épouse Monique Chaumette. Quarante rôles et des centaines de représentations plus tard, il apparaît pour la première fois au cinéma dans 'La Pointe courte' d'Agnès Varda en 1956, et réitère l'expérience à la demande de Louis Malle, qui le dirige dans 'Zazie dans le métro'. Il doit se contenter de quelques seconds rôles avant de percer à nouveau dans 'La Vie de château' de Jean-Paul Rappeneau en 1966. C'est dans 'Alexandre le Bienheureux' d'Yves Robert qu'il crève véritablement l'écran, grâce à une interprétation magistrale de son personnage de paysan rêveur et bucolique. C'en est fini du théâtre, Noiret choisit définitivement le cinéma : 'La Vieille fille' (1971), 'La Grande bouffe' (1973), une bonne poignée de films de Bertrand Tavernier, d'Yves Boisset ou de Philippe de Broca sont autant d'occasions de le retrouver en Monsieur Tout-le-monde, salaud au coeur tendre ou bourgeois suspect. Ingrédient indispensable des comédies françaises dans les années 80 et 90, on le retrouve dans les trois 'Ripoux' de Claude Zidi. Les années suivantes sont plus théâtrales que cinématographiques, avec 'Les Côtelettes' de Bertrand Blier qui lui donnent l'opportunité de remonter sur les planches. Suite à un cancer foudroyant, Philippe Noiret tire sa révérence en 2006.

-0-0-0-0-0-0-

Jean Amadou - Chroniqueur et humoriste français -  

 Né à Lons-le-Saunier le 01 octobre 1929

 Si Jean Amadou aime à multiplier les casquettes, il ne se départit jamais de son style incisif et de sa capacité à déjouer la langue de bois. A la fois chansonnier, animateur, chroniqueur radio, humoriste et écrivain, sa devise semble être la suivante : faire rire pour mieux donner à réfléchir. Le célèbre Bébête Show, dont le principe réside dans une sorte de combinaison entre les futurs Guignols de l'info et le Muppet Show (où l'on peut voir Jacques Chirac sous les traits d'un aigle à plumes, François Mitterrand en grenouille ou encore Charles Pasqua en phoque) est en partie son oeuvre. Il anime une émission pendant sept ans sur Europe 1 avant d'enchaîner sur une chronique. Ses billets d'humeur et ses analyses politiques décapantes sont très appréciés des auditeurs. Il publie une douzaine de livres et reçoit plusieurs récompenses, dont le prix Richelieu, décerné à un journaliste de la presse écrite ayant témoigné de son souci de défendre la langue française. Il est également titulaire de l'Ordre national du Mérite. Dans son dernier ouvrage 'Et puis encore... que sais-je ?', il met une fois encore sa culture au service de l'humour.

-0-0-0-0-0-0-

 Julie Andrews - Actrice anglaise -  

 Née à Walton-on-Thames le 01 octobre 1935

De son vrai nom Julia Elizabeth Wells, Julie Andrews se fait d'abord remarquer pour sa voix magnifique. Un don qu'elle s'efforce de mettre en valeur pendant toute sa jeunesse. Elle foule ses premières planches à l'âge de 12 ans, puis conquiert Broadway avec la comédie musicale 'The Boyfriend'. Plus tard, elle est contrainte de laisser la place à Audrey Hepburn pour incarner à l'écran le rôle principal de 'My Fair lady' de George Cukor, qu'elle avait pourtant fait triompher sur scène. Pour autant, l'actrice ne se laisse pas abattre et obtient le rôle-titre de 'Mary Poppins', qui lui apporte la gloire et l'Oscar de la Meilleure actrice. Elle tourne ensuite 'Les Jeux de l'amour et de la guerre', une satire de la deuxième guerre mondiale. Puis Julie triomphe pour son interprétation dans 'La Mélodie du bonheur' de Robert Wise. Mais suite à ce succès, elle se voit entacher de l'image d'une actrice mièvre et proprette. Et malgré ses rôles plus noirs dans le drame 'Hawaï' de George Roy Hill ou dans le thriller 'Le Rideau déchiré 'du grand Alfred Hitchcock, Julie aura du mal à se défaire de cette image. Elle retrouve néanmoins un nouvel élan après la rencontre de son futur mari, le réalisateur Blake Edwards : 'Top Secret', 'Elle', 'That' s life' mais surtout le double rôle de 'Victor, Victoria'. Suit alors un passage à la télévision avant de retrouver le grand écran avec une production Walt Disney, 'Princesse malgré elle'. Elle prête sa voix à une autre princesse pour 'Shrek 2'.

-0-0-0-0-0-0-

 Jean-Pierre Castaldi - Acteur français -  

 Né à Grenoble le 01 octobre 1944

Identifié grâce à son physique imposant et sa mâchoire carrée, Jean-Pierre Castaldi est un acteur à la carrière atypique. Il s'est illustré dans des rôles au cinéma, au théâtre et à la télévision mais aussi dans la chanson sous le pseudonyme de Paul Martin. Avec une enfance mouvementée et des parents qui lui font voir du pays - il a vécu en Algérie et en Argentine - le jeune Castaldi est marqué par son éducation à l'anglaise, sa pratique intense du sport et la liberté de vivre parmi la nature sud-américaine. C'est pourtant très tôt, à l'âge de 10 ans, qu'il rentre seul en France pour suivre une scolarité plus orthodoxe. En 1960, il rejoint ses parents installés à Paris et fréquente le lycée de Corbeil-Essonnes où il a pour professeur de français le frère de Simone Signoret. C'est à partir de ce moment que s'opèrent de profonds changements chez l'adolescent. Se découvrant une passion pour l'art dramatique, il s'inscrit aux cours de René Simon et améliore sa diction. En 1965, il rencontre le pédagogue Jean-Laurent Cochet et suit sa classe aux côtés de Depardieu et Ardant. Castaldi ne tarde pas à entamer sa carrière professionnelle avec Alain Cavalier et Robert Enrico. Grâce à sa parfaite connaissance de l'anglais, Castaldi tourne dans de nombreux films anglo-saxons ; ainsi il est le partenaire de James Bond dans 'Moonraker' de Lewis Gilbert en 1979. En France, il a longtemps tourné sous la direction de Claude Zidi. Aussi connu pour son talent de comédien que pour sa stature et son franc-parler, Jean-Pierre Castaldi s'illustre dans des seconds rôles où il interprète souvent des personnages de 'dur à cuire'.

Commentaires

Un inconnu qui ne l'est plus, le guitariste nigérian... Bisous de miche

Écrit par : miche | 03/10/2008

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique