logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

30/09/2008

L'ETE C'EST FINI ......

medium_000_0932.jpg
dernière récolte de l'été  ......

Je ne suis pas férue de jardinage. C'est chéri qui se charge des plantations, des semis, des repiquages, du desherbage..... enfin tout ce que fait un jardinier. Moi je mange ce qu'il récolte, j'entretiens mes fleurs, je cueille les fruits et ainsi va la vie. Or il y a deux ans, à la lecture d'un acticle dans une revue,   j'ai fait la découverte d'un légume du potager, un légume oublié que le chéri s'obtinait à détruire méticuleusement à chaque repousse.

JE VEUX PARLER DU POURPIER...

....C'est une drôle de plante qui gagne à être cultivée au jardin. Ornementale et délicieuse, elle tient traditionnellement à la fois de la salade, du condiment et de la plante médicinale et sa richesse en fer, en oméga 3 et en provitamine A en fait une mine de bienfaits pour tous. Le pourpier nommé portulaca oleracea ou plus communément pied de coq ou pied de poulet de par sa forme caractéristique est aujourd'hui injustement oublié de notre alimentation occidentale. Il est pourtant toujours très apprécié pour sa texture mucilagineuse en Asie, en Afrique ou en Amérique latine C'est un légume malheureusement souvent assimilé à la "mauvaise herbe" et pourtant idéal à implanter au potager.

UNE CULTURE SANS PROBLEME...

Il existe deux variétés comestibles de pourpiers : celui d'été reconnaissable à ses tiges rougeâtres rampantes ou redressées et à ses petites feuilles rondes épaisses, charnues et très brillantes, et celui d'hiver moins charnu et moins feuillu. Il aime beaucoup le soleil. Côté cuisine, il s'accomode de toutes les façons ! Tout se mange ou presque. Fraîchement cueillies les tiges tendres et les jeunes feuilles croquantes et juteuses à la saveur légèrement acidulée, se préparent en salade, accompagnées d'oeufs durs, d'ail ou mélangées à d'autres légumes. Cuit il s'accomode comme l'oseille ou les pousses d'épinards, sauté à la poêle ou en potage agrémenté de carottes, de pommes de terrre ou de tomates.

DES PROPRIETES SURPRENANTES... 

Le pourpier a été longtemps réputé pour ses vertus médicinales. Aujourd'hui si ses propriétés laxatives et diurétiques ne sont plus à prouver, tout comme son action émolliente bénéfique en cas d'irritation des muqueuses, on redécouvre également ses étonnantes valeurs nutritionnelles. Excellente source de provitamine A ou de bétacarotène, cette plante "sauvage" ou tout au moins proche du type originel est aussi une bonne source de minéraux : en potassium, calcium, magnésium et fer. Mais c'est sa teneur exceptionnelle en acide gras polyinsaturés (oméga 3) qui le classe au rang des aliments fortement recommandables pour la prévention cardi-vasculaire !

DE BONNES RAISONS POUR LUI FAIRE UNE PLACE

 AU POTAGER PUIS DANS L'ASSIETTE.....

08:00 Publié dans Recettes | Lien permanent | Commentaires (9) | |  Facebook

ILS SONT NES UN 30 SEPTEMBRE....

Monica Bellucci - Actrice italienne -  

Née à Citta di Castello le 30 septembre 1968

Alors qu'elle fait ses études de droit à l'université de Pérouse, Monica Bellucci s'inscrit dans une agence de mannequins pour financer ses cours. Elle abandonne ses études deux ans plus tard et signe un contrat avec l'agence Elite à Milan. Parallèlement, elle décide de jouer la comédie. En 1990, elle tourne un film italien intitulé 'Vita coi figli'. Le réalisateur Francis Ford Coppola la repère et lui fait jouer dans 'Dracula' l'une des jeunes mariées du vampire. En 1996, elle rencontre Vincent Cassel sur le tournage de son premier film français, 'L' Appartement'. Le couple star se retrouve un an après dans 'Dobermann', dans 'Irréversible' en 2002 - dans lequel elle incarne une femme violée - puis dans le thriller 'Agents secrets' deux ans plus tard. La même année, elle joue le rôle de Marie-Madeleine dans 'La Passion du Christ' de Mel Gibson, avant d'enchaîner avec 'Les Frères Grimm', sous la direction de Terry Gilliam. Sa carrière aux Etats-Unis est marquée par 'Suspicion' - remake du film français 'Garde à vue' où elle reprend le rôle de Romy Schneider - et 'Les Larmes du soleil' aux côtés de Bruce Willis. Mais elle se fait réellement connaître du grand public dans des productions à gros budgets telles que 'Le Pacte des loups' en 2001, 'Astérix et Obélix : mission Cléopâtre' l'année suivante, la saga 'Matrix', 'Le Concile de pierre' ou 'Shoot' em-up' en 2006. Actrice très demandée, elle apparaît dans pas moins de quatre longs métrages en 2008, dont 'Une histoire italienne', et figure au casting de trois autres films à venir. Si sa beauté interpelle, Monica Bellucci n'en reste donc pas moins une femme talentueuse et déterminée, qui brille dans des genres très variés.

-0-0-0-0-0-0-

Marion Cotillard - Actrice française -  

Née à Paris le 30 septembre 1975

Fille de comédiens, Marion Cotillard fait très tôt ses premiers pas sur les planches. Elle débute dans des petits rôles d'enfants, aux côtés de sa mère. Elle part faire des études à Orléans, où elle obtient d'ailleurs le premier prix du conservatoire. Sa carrière est lancée à 16 ans avec le film de Philippe Harel, 'L' Histoire du garçon qui voulait qu'on l'embrasse'. De fil en aiguille, la jeune comédienne fait son chemin dans le septième art. A 23 ans, elle est choisie par Luc Besson pour des films qui la révéleront au grand public : les trois 'Taxi', tournés entre 1998 pour le premier et 2003 pour le troisième. En 2001, elle joue dans 'Les Jolies Choses', une adaptation cinématographique du livre de Virginie Despentes. L'année suivante elle est dans 'Jeux d'enfants' où elle partage le haut de l'affiche avec Guillaume Canet, puis elle enchaîne avec 'Big Fish' de Tim Burton en 2003, son premier passage à Hollywood. 'Un long dimanche de fiançailles', de Jean-Pierre Jeunet, où elle interprète le rôle d'une prostituée amoureuse, lui vaut le césar de la meilleure actrice dans un second rôle. En 2004, elle incarne un professeur de danse dans le troublant 'Innocence' avant de retrouver l'année suivante José Garcia dans 'La Boîte noire'. 2007 marque son retour à Hollywood avec 'Une grande année' de Ridley Scott où elle tourne avec Russell Crowe. La même année, elle incarne également l'icône française Edith Piaf dans 'La Môme', rôle pour lequel elle est acclamée en France aussi bien qu'à l'étranger.

-0-0-0-0-0-0-

Charles Juliet - Ecrivain français -

 Né à Jujurieux le 30 septembre 1934

Ecrivain de la solitude, Charles Juliet est longtemps resté dans l'ombre avant d'obtenir la reconnaissance discrète de ses lecteurs. Orphelin, il est confié à une famille de paysans suisses dans laquelle il grandit, à l'écart du plaisir de la lecture qu'il découvre plus tard. A 15 ans, le jeune homme timide écrit son premier roman, sans en toucher mot à personne. Publié sur le tard, 'Fragments' tente de reconstituer la vie de cette mère qu'il n'a pas connue. Le second roman, 'L' Année en éveil', retrace les sensations de l'enfance et lui apporte enfin la notoriété. Prolixe, il écrit en plusieurs tomes son Journal personnel, publie aussi des poèmes et réalise plusieurs émissions pour France Culture. Auteur de nombreux ouvrages, celui qui dit ne pouvoir accomplir son oeuvre que dans la solitude et une certaine souffrance accepte que 'Lambeaux' et 'Comment dire' soient joués sur les planches en 2006. La même année, il publie encore 'Un jour' et 'L' Opulence de la nuit'.

-0-0-0-0-0-0-

Thomas Jouannet - Acteur français - 

 Né à Genève, Suisse le 30 septembre 1970

Commençant le théâtre dès l'école, Thomas Jouannet se rend compte que la scène est l'endroit où il prend le plus de plaisir à évoluer. Après avoir obtenu le baccalauréat, il quitte Genève, sa ville natale, et se rend à Paris où il s'inscrit aux cours Périmoni. Il monte une compagnie de théâtre et fait ses premiers castings. Passionné de théâtre, il est toutefois contraint d'abandonner cette voie pour se consacrer pleinement aux tournages. Tout commence avec 'Week-end' d'Arnaud Sélignac, qui lui offre son premier rôle important pour la télévision. Thomas Jouannet enchaîne les tournages de téléfilms dont 'L' Adieu' de François Lucciani et 'Aurélien' d'Arnaud Sélignac. Le cinéma s'intéresse à lui et on le retrouve notamment dans 'Yamakasi' d'Ariel Zeitoun, 'Ma vie en l'air' de Rémi Bezançon et 'Ma place au soleil' d'Eric de Montalier. En 2008, l'acteur apparaît sur le petit écran dans 'Scalp', série diffusée sur Canal+. Du théâtre au cinéma en passant par la télévision, Thomas Jouannet progresse et impose de plus en plus son nom dans le monde du 7e art.

 -0-0-0-0-0-0-

 Anthony Delon -  Acteur franco-américain -  

 Né à Hollywood, Californie le 30 septembre 1964

 Après une enfance entre Los Angeles, Paris et une pension de campagne, Anthony Delon, qui est un adolescent turbulent, entre à l'Institut Charlemagne dont il sera renvoyé : il frôle la maison de correction et arrête ses études à dix-sept ans. Après quelques démêlées avec la justice, il décide de créer sa ligne de blousons de cuir : à dix-neuf ans, il est le plus jeune PDG de France. Il part quelque temps pour New York et y rencontre Alberto Lattuada qui lui propose de faire des essais pour le cinéma : en 1986, il tourne dans 'Chronique d'une mort annoncée' de Francesco Rosi et dans 'Une épine dans le coeur' d'Alberto Lattuada. En 1990, on le voit dans 'La Femme fardée' de José Pinheiro et deux ans plus tard dans la comédie 'Sup de fric' de Christian Gion. Réussissant difficilement à percer dans le cinéma français, il se trouve une nouvelle occupation : la course automobile qui le passionne pendant cinq ans. En 1997, il est retenu pour le casting de 'La Vérité si je mens' de Thomas Gilou : le succès du film le fait accéder à la notoriété. En 2001, il joue dans 'Jeu de cons' de Jean-Michel Verner avec Frédéric Diefenthal, avant de multiplier les rôles à la télévision dans différentes séries comme 'Un été de canicule', 'Venus et Apollon' ou encore 'Elodie Bradford'. En 2004, il fait le doublage voix du dessin animé 'Les Aventures extraordinaires de Michel Strogoff' de Bruno-René Huchez et décroche en 2007 un second rôle dans la comédie dramatique 'Danse avec lui' de Valérie Guignabodet. Trop longtemps étouffé par la notoriété de son père Alain Delon, Anthony Delon a su petit à petit se faire une place dans le cinéma français : il a de beaux jours devant lui.

-0-0-0-0-0-0-

 Deborah Kerr -  Actrice écossaise -

Née à Helensburgh le 30 septembre 1921

 Décédée le 16 octobre 2007

Débutant par la danse, Deborah Kerr joue ensuite des petits rôles en Angleterre. Elle décide cependant de conquérir Hollywood et y parvient en 1953, en décrochant un rôle dans le film 'Tant qu'il y aura des hommes', aux côtés de Burt Lancaster. Servant de faire-valoir aux héros masculins, Deborah Kerr se rebelle et finit par travailler avec des metteurs en scène qui mettent en avant son intelligence et son élégance. Elle est sélectionnée à six reprises pour l'oscar de la meilleure actrice et reçoit, en 1994 un prix spécial de l'Académie des Oscars pour l'ensemble de son oeuvre. Deborah Kerr, l'une des plus grandes actrices d'Hollywood des années 1950 et 1960, s'éteint en 2007 à l'âge de 86 ans des suites d'une longue maladie.

-0-0-0-0-0-0-

Truman Capote - Ecrivain américain -  

Né à La Nouvelle-Orléans, Louisiane le 30 septembre 1924

Décédé à Los Angeles, Californie le 25 août 1984

Abandonné à cinq ans par sa mère, le jeune Truman Capote est élevé par ses tantes à la Nouvelle Orléans. Il commence à écrire à l'âge de dix ans et publie sa première nouvelle, 'Miriam', à vingt ans. Cultivé, homosexuel et souvent provocateur, il se fait connaître dès son premier roman 'Les Domaines hantés', paru en 1948. Il fréquente Tennessee Williams et Gore Vidal, avec qui il se brouillera. Après le succès de 'Petit Déjeuner chez Tiffany', portrait aigre doux d'une marginale, il marque un changement de style radical. Capote consacre six années à l'écriture de 'De sang-froid', une enquête très réaliste tirée d'un fait divers sanglant. C'est là le manifeste du 'non fiction novel' (roman de non-fiction) par l'enfant terrible de la littérature américaine. Au sommet de sa gloire, mondain, alcoolique, il est aussi célèbre pour ses propos corrosifs. Son roman inachevé 'Prières exaucées', offre une peinture sans fard des milieux huppés qu'il fréquente (de Marilyn Monroe à Andy Warhol), et fait scandale avant même d'être publié. Il meurt à soixante ans, rongé par une vie d'excès.

C'EST TOUT BON MON BON ....

« L'abondance de paroles inutiles

est un symptôme certain d'infériorité mentale. »

Gustave Le Bon

07:10 Publié dans Pensées | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

29/09/2008

ILS SONT NES UN 29 SEPTEMBRE...

Jean-Pierre Elkabbach - Journaliste français -  

Né à Oran, Algérie le 29 septembre 1937

Après des études classiques de journalisme, Jean-Pierre Elkabbach commence à officier au Maghreb. En 1968, il entre à l'ORTF. C'est le début d'une véritable carrière. Tour à tour présentateur du JT, correspondant, rédacteur en chef, directeur de l'information, l'homme devient en trente ans un grand spécialiste des médias et de la politique. Une position et une réputation qui lui permettront de devenir le bras droit du président de la Cinq avant de prendre la tête de France Télévisions en 1993. C'est durant cette période qu'il enregistre des entretiens avec le président Mitterrand, lui qui était devenu un interviewer privilégié pour les politiques. Sa gestion de la chaîne publique est beaucoup critiquée et il quitte ses fonctions en 1996 pour atterrir de nouveau à la radio. En décembre 1999, son ambition n'est guère éteinte et Elkabbach prend la direction de la chaîne Public Sénat sur le satellite, chaîne sur laquelle il anime l'émission littéraire 'Bibliothèque Médicis'. Son ascension ne s'arrête pas là et, en 2005, il devient président d'Europe 1, nommé par Arnaud Lagardère. Il ne conserve ce poste que 3 ans, puisqu'en juin 2008, il en quitte la direction. Le journaliste reste tout de même dans le groupe Lagardère en prenant la tête de Lagardère News, une structure rassemblant les médias d'information du groupe. A l'image de nombreux autres journalistes, l'ascension de Jean-Pierre Elkabbach a été très controversée, certainement à cause de ses relations ambiguës avec le pouvoir.

-0-0-0-0-0-0-

 Jerry Lee Lewis - Chanteur, compositeur, acteur et scénariste américain -

Né à Ferriday, Louisiane le 29 septembre 1935

Débutant le piano à l'âge de sept ans, Jerry Lee Lewis se produit adolescent dans des églises, des bars et des stades. Il définit très rapidement son style, influencé par divers courants musicaux comme le gospel, la country, le blues, le boogie-woogie et le rock'n' roll. Après avoir exercé les métiers les plus variés, Jerry Lee Lewis est finalement repéré par Sam Philips et se lance en 1956 dans l'élaboration d'un premier album, qui contient ses futurs gros tubes comme 'Great Balls Of Fire' et 'Whole Lotta Shakin' Goin' On'. Le succès est immédiat et lui permet de détrôner un temps Elvis. En 1958, le musicien en est déjà à son troisième mariage. Il développe également un jeu de scène jugé vulgaire par l'Amérique puritaine. Dans les années '60, son style musical évolue vers le blues-boogie avec les titres 'I'm of fire', 'I believe in you' et 'Corrine, Corrina', puis vers la Country music avec le tube 'Another Place, Another Time'. Par la suite, Jerry Lee Lewis changera régulièrement de maison d'édition tout en alternant musique rock et country. Infatigable, le chanteur se produit encore aujourd'hui aux quatre coins du monde avec toujours autant de ferveur de la part du public. 25 millions d'albums vendus dans le monde et un film retraçant sa carrière et sa vie, 'Great Balls of Fire !' (1989), c'est un beau palmarès pour cet artiste considéré comme étant l'un des chanteurs rock les plus importants de tous les temps.

-0-0-0-0-0-0-

 Le Caravage - Peintre italien -

Né à Caravaggio le 29 septembre 1571

Décédé à Porto Ercole en juillet 1610

La vie de Michelangelo Merisi, dit il Caravaggio, reste obscure. On ignore, par exemple, s'il est né à Caravaggio (Lombardie) ou à Milan, car bien qu'il ait passé son enfance dans la première de ces villes, son père (contremaître aisé) travaillait dans la seconde à l'époque où il est né, le 29 septembre 1571. Entré en 1584 à l'atelier Pertanzano, le jeune peintre part à Rome et reçoit plusieurs commandes, pour décorer notamment l'Eglise Saint-Louis des Français (chapelle Cantarelli) par un ensemble de tableaux illustrant la vie de saint Matthieu. En 1607, accusé d'avoir tué un certain Tomasi au cours d'une rixe, il est condamné à mort et doit fuir Rome. Il part pour Malte, où il est fait chevalier de grâce de l'ordre de Malte. Mais sa réputation le rattrape, il est emprisonné et radié de l'ordre, et il fuit en Sicile. Dès lors, il cherche à obtenir la grâce papale. Il meurt sur une plage italienne. Il a fallu attendre les travaux de Roberto Longhi à la fin du XIXe pour redécouvrir en lui un des grands réformateurs de la peinture. Initiateur du clair-obscur, il donna son nom à un mouvement, le caravagisme, qui s'étendit à l'ensemble de l'Europe, particulièrement en Espagne et dans les Pays-Bas.

-0-0-0-0-0-0-

Lech Walesa - Syndicaliste et homme politique polonais - 

 Né à Popowo le 29 septembre 1943

Né dans une province alors annexée par l'Allemagne, son père, alors charpentier, meurt en 1945 à la suite de traitements barbares infligés par l'occupant. D'abord machiniste agricole, Lech Walesa devient en 1967, ouvrier électricien aux chantiers navals Lénine de Gdansk. Dans les années 70, il participe aux grèves et devient un leader syndicaliste capable de fédérer autour de lui des centaines d'ouvriers. Sa popularité lui permet de rencontrer Jean-Paul II lors de sa visite en 1979. Le Pape soutient officiellement la cause ouvrière. En 1980, Lech Walesa fonde le syndicat national Solidarnosc. En 1981, à la faveur de nouvelles grèves, Lech Walesa est arrêté avec 6000 autres syndicalistes. Solidarnosc est dissous. Il est ensuite relâché en novembre 1982 puis placé en résidence surveillée. En 1983, il reçoit le prix Nobel de la paix. Lech Walesa est élu président de 1990 à 1995. Brouillé avec ses anciens alliés de Solidarnosc, confronté à l'instabilité gouvernementale, il est battu par un ancien communiste à l'élection présidentielle de 1995.

-0-0-0-0-0-0-

 Michelangelo Antonioni -  Réalisateur italien -  

Né à Ferrare le 29 septembre 1912

Décédé le 30 juillet 2007

Né en 1912 à Ferrare, Michelangelo Antonioni démarre sa carrière en tant qu'assistant de Marcel Carné sur 'Les Visiteurs du soir'. Il se tourne vers le journalisme et l'écriture de scénari pour De Santis et Fellini, mais rapidement il passe à la réalisation de courts métrages avant de s'attaquer à une série de chefs-d' oeuvre qui ont bouleversé, par leur maîtrise et leur sophistication, l'histoire du cinéma italien. Il inspirera, entre autres, Wim Wenders dans sa période d'avant 'Paris-Texas' et Robert Altman avant 1985. Son cinéma offre une étude approfondie de l'âme humaine, une vision froide et presque médicale de l'angoisse et du désespoir des personnages ancrés dans leur époque comme dans 'La Dame sans camélias' en 1952, un de ses premiers films. Antonioni veut s'affranchir du cinéma dramatique, affectif, pour partir à la recherche de la sensation pure. C'est au travers d'un esthétisme extrêmement travaillé qu'il peut mieux mettre en lumière les affects, les névroses et les failles de ses personnages. Il réalisera notamment 'L' avventura', 'Blow Up', 'La Nuit', et 'Profession Reporter', chef-d' oeuvre éblouissant et aboutissement d'années de voyages et de réflexions. En 2004, Michelangelo Antonioni réalise un court métrage intitulé 'Le Regard de Michel Ange'.

-0-0-0-0-0-0-

 Horatio Nelson - Amiral anglais -

Né à Burnham Thorpe le 29 septembre 1758

Décédé le 21 octobre 1805

 Orphelin de mère à l'âge de neuf ans, Horatio Nelson est le fils du révérend Edmund Nelson et de Catherine Suckling Nelson. A douze ans, il est déjà à bord d'un bateau, le Barton Broad. Formé à la navigation, il s'engage dans la Royal Navy. En 1771, il devient aspirant sur le Reasonable aux côtés de son oncle, commandant du vaisseau de guerre. Six ans plus tard, nommé lieutenant, il part aux Caraïbes et combat pendant la guerre d'indépendance des Etats-Unis. A vingt ans, il devient capitaine sur le Hitchenbroke. Il reste un héros dans l'esprit des Britanniques notamment pour son rôle dans la bataille de Trafalgar. Avec une flotte plus petite que celle de ses adversaires, Horatio Nelson, à bord du Victory, remporte la victoire sur la coalition franco-espagnole menée par l'Amiral Villeneuve.

-0-0-0-0-0-0-

Bernard Dort - Journaliste, enseignant et critique de théâtre français -  

Né à Metz le 29 septembre 1929

 Décédé à Paris en 1994

Intellectuel singulier, le parcours estudiantin de Bernard Dort comporte déjà les prémisses des multiples casquettes qu'il portera durant sa carrière. Elève du lycée Charlemagne de Paris, il obtient par la suite une licence en droit et sera diplômé de l'Institut d'études politiques de Paris. Après cela, Bernard Dort suit un cursus de trois ans, de 1951 à 1953, à l'Ecole nationale d'administration. Devenu énarque, il rentre au ministère de la Santé et de la Population en tant qu'administrateur civil. Une dizaine d'années plus tard, il renoue avec l'université et soutient une thèse sur Bertolt Brecht. En 1963, il est professeur à l'université Sorbonne-Nouvelle où il obtient une chaire de professeur titulaire en esthétique et science de l'art (théâtre) en 1976. Dorénavant tourné exclusivement vers le théâtre, il professe au Conservatoire national supérieur d'art dramatique de Paris entre 1981 et 1988. En parallèle à son parcours d'universitaire, Bernard Dort se fait le passeur de l'art du théâtre dans la sphère privée en étant collaborateur pour des journaux tels que Théâtre populaire, L' Express, France-observateur, Le Monde ou encore Les Cahiers de la Comédie-Française. Véritable insatiable, Bernard Dort a eu l'occasion de donner son avis sur les plus grands événements du monde du théâtre durant toute sa vie, il a également été le professeur d'illustres personnalités contemporaines comme Patrice Chéreau ou Valère Novarina.

-0-0-0-0-0-0-

 Miguel de Cervantès - Ecrivain espagnol -  

 Né à Alacala le 29 septembre 1547

Décédé à Madrid le 23 avril 1616

Né avec le Siècle d'or, Cervantès a consacré les dernières années de sa vie à l'écriture après avoir combattu au nom du catholicisme et avoir servi en tant que commissionnaire. Il eut une longue vie errante. Il fréquenta l'université, accompagna à Rome le cardinal Acquaviva, légat du pape. Puis il devint soldat. Il participa à la bataille de Lépante (1571) au cours de laquelle la flotte de la Sainte-Ligue (Espagne, Venise, Saint-Siège) battit les Turcs, mettant fin à la légende de l'invincibilité ottomane. Il y perdit un bras. Il fut fait prisonnier et passa cinq ans au bagne d'Alger. De retour en Espagne, il se maria et trouva un emploi de fonctionnaire. Il se lança ensuite dans différents trafics qui le conduisirent en prison. Il commença sa carrière littéraire en 1585 avec un roman pastoral dans le goût du temps. S'il n'a pas été totalement reconnu en son temps, il est, des auteurs de l'époque, celui qui eut le plus d'influence sur la littérature. Poète, dramaturge et romancier, il a réinventé la nouvelle, créé le roman moderne et donné naissance au héros problématique. Son 'Don Quichotte de la Mancha' a ouvert les voies de l'absurde et reste un modèle de littérature burlesque.

 FLASH INFO ...... FLASH INFO ...... FLASH INFO ...... FLASH INFO ...... FLASH INFO ...... FLASH INFO ......

C 'est un jeune étudiant congolais en génie civil 1ére technique qui sera bientôt ingénieur civil. Il est né lui aussi le 29 septembre .

 Alors heureux de figurer sur la liste des anniversaires du jour ???

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique