logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

18/09/2008

C'ETAIT IL Y A 400 ANS .... ET AUJOURD'HUI ON EN EST OU ???

Le mot de "solidarité" utilisé de nos jours a remplacé celui de "charité" passé de mode. Il n'en est pas moins vrai que nos actions de solidarité actuelles sont celles qui étaient pratiquées autrefois par charité. Alors en évoquant ce temps, comment ne pas penser à Saint Vincent de Paul ?

medium_Saint_Vincent_de_Paul.jpg

Né dans le petit village de Pouy près de Dax le 24 avril 1581, dans une famille de paysans très modestes, Vincent de Paul entame assez jeune des études de théologie. Il est ordonné prêtre a l'âge de 19 ans et officie dans de petites paroisses. Il aurait été capturé par des pirates mauresques entre Marseille et Narbonne. Il passe quelques temps à Rome et revient en France vers 1610. Il devient prêtre de paroisse à Clichy, puis tisse des liens très forts avec une puissante famille, parmi les plus fortunées de France, les "de Gondi" en étant le précepteur des enfants. Cette famille le soutiendra toute sa vie dans sa croisade contre la pauvreté et l'exclusion.

medium_saint-vincent-de-paul.jpg

C'est en 1617, à 36 ans, que bascule sa vie. Il est bouleversé par la mort d'un homme très pauvre, renonce à ses richesses personnelles et adopte une attitude d'humilité qu'il conservera pour toujours. Cette même année, il s'occupe d'une nouvelle paroisse dans l'Ain et avec les dames aisées de la ville, il fonde les Dames de la Charité pour venir en aide aux pauvres, par leurs ressources.

medium_saint-vincent-de-paul2.jpg

En 1619 il est aumônier général des galères.

En 1625 il fonde dans la chapelle de St Lazare à Paris, la Congrégation de la Mission,  dont le but est d'évangéliser les pauvres des campagnes. Inlassablement, il continue ses efforts et fonde en  1633, la Compagnie des Filles de la Charité et celle des Dames de la Charité.

medium_st_vin11.jpg

 Les soeurs de Saint Vincent de Paul sont vouées au service des malades et au service corporel et spirituel des pauvres. Avec ces différentes organisations, il s'occupe de tous les exclus de la société : enfants des rues, malades, condamnés, enfants abandonnés.

medium_A5269.2.jpg

Vincent organise également des collectes à Paris pour porter secours aux victimes de la guerre de Trente Ans. Ayant gardé ses contacts à la cour du roi qui lui permettent de financer ses actions, Vincent est appelé par Louis XIII sur son lit de mort en 1643. Celui-ci mourra dans ses bras.  Il est le confesseur de sa femme la Reine Anne d'Autriche qui deviendra régente à la mort du Roi, leur fils le futur Louis XIV étant trop jeune.

medium_st_vin12.2.jpg

Malgré son âge, il continue son action et s'emploie à minimiser les conséquences des guerres qui ravagent la France. Il fonde encore un hospice pour les personnes âgées qui deviendra l'hôpital de la Salpétrière en 1957.

medium_saint_27.jpg

"Monsieur VINCENT" comme l'appelaient ses contemporains soulignant ainsi sa gentillesse et son humilité, meurt le 27 septembre 1660 à PARIS.

medium_st_von11.jpg

Il est proclamé saint par le Pape Clément XII, le 16 juin 1737.

(sources photos  : intenet -  texte : Le Lien)

07:30 Publié dans Histoire | Lien permanent | Commentaires (7) | |  Facebook

Commentaires

Vincent de Paul et abbé Pierre , quellle similitude?
et tu as raison, on en est où?
mais cela m'inspire une reflexion toute personnelle; les Seurs ont fait un sacré boulot, tout comme les Pères Blancs un autre, sanitaire, très efficace.Et l'Abbé, s'il n'avait pas mis un coup de pied dans la fourmillière . . .
Les hommes de foi ont leur aspect positif, non?
Certains religieux ont été de formidables aiguillons, ne l'oublions pas.
Comme quoi, il ne faut pas jeter le bébé avec l'eau du bain.

Écrit par : framboisine | 18/09/2008

D'un autre côté, si la religion avec ses dirigeants - le Vatican est un état, il y a donc des dirigeants - n'entretenait pas activement l'idée que les trop riches ont besoin de protéger leurs richesses et leurs privilèges, il y aurait moins de pauvres et plus de partage. Elle a un tel pouvoir l'église - et l'exigence de partage ne fait plus trop partie de ses exigences à elle, davantage tournée vers le non usage du préservatif -

Nos gouvernants savent tout cela, qui lècheraient les semelles du pape ou toutes les nefs de cathédrales - pas d'églises, il faut tout de même pas tomber trop bas non plus - pour entretenir tout ça.

Je dis cela parce qu'il n'y aura pas davantage d'équité sans que l'église s'en prenne aux têtes gouvernantes.

Bises. Monique
---------------------
pas demain la veille ni même l'avant veille que l'église s'en prenne aux gouvernants pour plus d'équité dans le monde.
Quelques hommes et femmes de bonne foi catholiques ou laïques s'y sont attaqués hier et aujourd'hui mais sans résultats probants ou bien résultats ponctuels. Quant on voit l'hypocrisie politique pendant tout le pataquès de la visite du Pape.....
A bientôt
BIZ
Annie

Écrit par : monique | 18/09/2008

Coucou !

Dommage qu'il n'y en a pas plus des saints comme cela , le monde en a bien besoin .

Bizous Françoise !

Écrit par : françoise la comtoise | 18/09/2008

Elle me plaît beaucoup cette note. La charité d'autrefois (qui donnait) n'est pas comparable avec la soi-disant "solidarité" d'aujourd'hui qui consiste tout juste à prendre dans la poche de ceux qui ont un peu (et non pas de ceux qui ont beaucoup.)

Les saints, qui seront-ils à ce jour ?

Dis-moi, je voulais t'envoyer un mail mais ne suis pas sûre si c'est bien : noreply@blog50.com ? J'attends que tu me dises.

Bises d'Aliette

Écrit par : Aliette | 18/09/2008

il y aurait beaucoup à dire...la solidarité, j'adhère, je participe...
la charité, je donne pour avoir "la conscience tranquille"
c'est un raccourci
bises

Écrit par : henri | 18/09/2008

c'est avec plaisir que j'ai lu ta note sur Saint Vincent de Paul. La paroise dans l'Ain est Chatillon en Dombes devenue actuellement Chatillon sur Chalaronne. La famille de Gondi, est aussi présente dans l'histoire de Lyon. Un film retrace la vie de Saint Vincent de Paul, titre "Monsieur Vincent" rôle tenu par Pierre Fresnay, d'accord il est de 1947 ! mais nous l'avons revu après, il me semble que des scènes ont été tournées à Pérouges Ain. Bises. Renée

Écrit par : Renée | 18/09/2008

D'accord avec Henri. Ne pas confondre charité miséricorde, compassion et la solidarité active, la justice sociale..
Mais ce Vincent de PAUL, comme l'abbé PIERRE et la mère TERESA, je les respecte. On a besoin d'humanité et ils en ont donné. On peut lutter et aimer, partager... Bises ma sainte Ninie. miche

Écrit par : miche | 20/09/2008

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique