logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

29/07/2008

ILS SONT NES LE 29 JUILLET....

Nicolas Le Riche - Danseur étoile français -

Né à Sartrouville le 29 juillet 1972

 Entré à l'école de danse de l'Opéra de Paris en 1982, Nicolas le Riche intègre le corps de ballet en 1988 à l'âge de seize ans. Il est nommé coryphée en 1989 puis sujet et enfin premier danseur en 1990. Patrick Dupond le consacre danseur étoile le 27 juillet 1993 après sa performance dans le rôle du prince dans 'Giselle'. Dès 2001, il crée ses propres chorégraphies tout en continuant sa carrière d'étoile de l'Opéra de Paris. Il crée 'Galigula' en 2005, un ballet en cinq actes sur la musique des 'Quatre saisons' de Vivaldi. Récompensé à plusieurs reprises pour sa virtuosité, Nicolas le Riche poursuite sa carrière de danseur étoile avec brio.

-0-0-0-0-0-0-

Alice Sapritch - Actrice française -

Née à Ortaköy, Turquie le 29 juillet 1916

Décédée à Paris le 24 mars 1990

 Coquine douairière exécutant le plus mémorable strip-tease du cinéma français face à un Yves Montand estomaqué, ou inquiétante en Marie Besnard drapée de noir, Alice Sapritch a su passer avec aisance de la comédie à la tragédie, tout en traversant la vie avec ce sens unique de la dérision qui la caractérisait tant. Une enfance dans la ville de Soliman le Magnifique puis une adolescence à Bruxelles où elle fait ses études avant de gagner Paris, capitale de toutes les espérances. Là, elle fréquente le Cours Simon, puis entre au Conservatoire où elle débute dans 'Hamlet'. Dotée d'un physique particulier, elle ne peut prétendre jouer les héroïnes évaporées, ce qui la dirige vers des films burlesques dès les années 1950, comme 'La Menace' de Gérard Oury ou 'Tirez pas sur le pianiste' de Truffaut. Comme Louis de Funès, Alice Sapritch connaît la gloire sur le tard, à 55 ans. Elle est la partenaire du grand acteur dans 'Sur un arbre perché', mais c'est surtout sa prestation en Dona Juana dans 'La Folie des grandeurs' qui la fait entrer dans la cour des grands. Entre De Funès et Montand, elle est l'un des piliers du film. Au théâtre et à la télévision, elle offre pourtant un autre visage, stupéfiante en Folcoche dans 'Vipère au poing' et en Phèdre déchirée par la passion incestueuse. Toujours pleine d'humour, elle tourne des films potaches, 'Les Vacanciers', 'Le Plumard en folie', ou bien le populaire 'Elle court, elle court, la banlieue'... A la ville, elle reçoit les journalistes en parodiant la star : allongée sur un sofa, fume-cigarette à la main, turban années 1920 et fourreau en lamé, elle ponctue ses phrases par des 'chéri, chéri' lascifs. En 1989, Alice Sapritch offre toute la mesure de son talent dans 'Marie de Médicis', apparaissant grave et royale avant d'être rapidement emportée par un cancer.

-0-0-0-0-0-0-

Jean-Hugues Anglade -  Acteur français -

Né à Thouars le 29 juillet 1955

Après cinq années d'études au Conservatoire d'Art dramatique de Paris, Jean-Hugues Anglade collabore dès ses débuts avec les plus grands noms du cinéma français. En 1983, il rencontre Patrice Chéreau qui le révèle au grand public dans 'Un homme blessé'. Il s'impose ensuite à l'écran grâce à Luc Besson et Jean-Jacques Beineix qui le dirigent successivement dans 'Subway' et '37, 2 le matin', qui connaît un succès international (nominé à l'Oscar du meilleur film étranger). Jean-Hugues Anglade confirme ses talents de comédien avec 'Nocturne indien' d'Alain Corneau avant de retrouver Luc Besson pour les besoins de 'Nikita'. Sa carrière connaît un nouvel éclat sous l'égide du 'maître' de ses débuts, Patrice Chéreau, dans 'La Reine Margot'. Il obtient le César du meilleur acteur pour le rôle du roi Charles IX. En 1995, il joue avec Claude Sautet dans 'Nelly et Monsieur Arnaud', avant de s'essayer à la réalisation avec 'Tonka', où il dirige sa compagne Pamela Soo en sprinteuse indienne, mais le film reçoit un accueil glacial. Il a aussi tourné dans des productions internationales comme 'Les affinités électives' des frères Taviani, et inscrit récemment son nom aux génériques des comédies 'Laisse tes mains sur mes hanches' de Chantal Lauby et 'Il est plus facile pour un chameau ...' de Valeria Bruni Tedeschi.

 -0-0-0-0-0-0-

 Fernando Alonso -  Coureur de Formule 1  espagnol -  

Né à Oviedo le 29 juillet 1981

Tout jeune, Fernando excelle déjà sur le karting, outil de prédilection des coureurs de Formule 1. Tellement qu'il prend, très jeune, une décision importante : il s'exile en Italie alors qu'il ne parle pas un seul mot d'italien. Et à 15 ans, le voilà champion du monde de karting. Puis vient, logiquement, le grand saut : Formule Nissan, Formule 3000, et enfin Formule 1. Il fait ses débuts en 2001 chez Minardi et se fait remarquer par Renault qu'il rejoint dès la saison suivante en tant qu'essayeur. Une année de formation plus tard, il devient titulaire en 2003, aux côtés de Jarno Trulli. Des débuts marqués d'un succès grâce à sa victoire en Hongrie. Renault voit alors en lui un pilote de grand avenir. Après une saison 2004 en demi-teinte, Fernando Alonso devient champion du monde en 2005. A seulement 24 ans, il met fin à l'hégémonie de l'Allemand Schumacher, qui régnait sans partage sur la discipline depuis cinq années. Voilà qui présage d'une brillante carrière.

Commentaires

Je ne savais pas qu'Alice était turque, merci de nous l'apprendre et de nous la remettre en mémoire.

Bises d'Aliette

Écrit par : Aliette | 29/07/2008

chéri-chéri ...
tu te rappelles l'imitation de Le Luron ?
tous les deux nous ont sacrément fait rire,
oui le pansement bout du doigt pendant le strip tease,
la tête de Montant
Si nous prenions d'abord deux doigts de porto????
et ses comopsitions de tragédienne, une sacrée bonne femme
demain, c'est le tour de Mamie Zette, 30 07 1923
bonne journée chère Annie, et encore félicitations au champion!

Écrit par : framboisine | 29/07/2008

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique