logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

10/06/2008

MAI 68 - L'HEURE DES NEGOCIATIONS ....

24 MAI

Les grévistes manifestent à Paris et dans de nombreuses villes de province. Dans certaines régions, comme à Limoges et Mont de Marsan, ouvriers et paysans tiennent un meeting commun et manifestent ensemble. A 20 heures, le général de Gaulle s’adresse aux Français par radios et télévision interposées. Il annonce l’organisation d’un référendum pour le mois de juin. Le Premier Ministre propose, par communiqué, d’engager des négociations sociales dès le lendemain. A Paris une manifestation d’étudiants débouche sur une nouvelle nuit des barricades au Quartier  latin.

25 MAI

15 Heures : les premières négociations s’ouvrent au ministère des Affaires sociales, rue de Grenelle. Face à face, la délégation gouvernementale conduite par le Premier ministre. Le CNPF  et trois délégués des PME ,

medium_Numériser0005.14.jpg 
six organisations syndicales (CGT, CFDT, FO, CGC , CFTC, FEN).
medium_Numériser0003.21.jpg

 Dans la soirée, le patronat lâche sur le SMIG : salaire horaire porté à 3 Frs, soit une augmentation de 35%. Sur l’ensemble des salaires et les autres points en négociation, les discussions sont beaucoup plus ardues. En ce qui concerne le secteur public et nationalisé, des commissions paritaires sont mises en place, pour négocier sous l’égide des ministères de tutelle.

medium_Numériser0052.jpg

26 MAI

Interrompues au petit matin, après 4 heures, les négociations reprennent à 16H30. D’entrée, Georges Séguy, au nom de la CGT lit une résolution adoptée par la commission administrative de la Confédération. La discussion se fait âpre et les suspensions de séance se succèdent. Le Gouvernement joue une rupture du front syndical.

medium_Numériser0007.13.jpg

27 MAI

medium_Numériser0002.17.jpg

Les négociations ont duré toute la nuit. A 8 heures, un procès verbal sanctionnant les discussions qui ont duré près de vingt heures, est rédigé. Il comporte des acquis importants, mais reste vague sur de nombreuses revendications : le SMIG horaire est porté à 3 Frs – les salaires sont augmentés de 10 %, les jours de grève indemnisés à 50% - le ticket modérateur de la Sécurité Sociale réduit de 5% - la section syndicale d’entreprise est instaurée. Pas d’engagements concrets sur la réduction du temps de travail, les ordonnances de la Sécurité sociale, l’emploi et la formation professionnelle. Le « constat de Grenelle » va être présenté aux grévistes et d’abord à ceux de Renault Billancourt rassemblés en meeting dans le grand hall de l’Ile Seguin. Leur décision est nette : la grève continue. Les négociations se poursuivent dans le secteur public. Dans la soirée une manifestation organisée par l’UNEF se déroule au stade Charléty à Paris. Y participent entre autres : la CFDT, le PSU, la FGDS (Fédération de la gauche démocrate et socialiste), des personnalités politiques, comme Pierre Mendès-France et François Mitterrand.

medium_Numériser40_OK.jpg

28 MAI

La poursuite de la grève se confirme dans tout le pays. La CGT propose une rencontre aux autres organisations Syndicales. Face à leur refus, elle appelle les grévistes à manifester le 29 Mai dans tout le pays.

medium_Numériser0048.jpg

 29 MAI

A l’appel de la CGT, une soixantaine de manifestations se déroulent à Paris et dans toutes les grandes villes du pays. Des négociations s’ouvrent dans les branches professionnelles. La CFDT fait appel à   Pierre Mendès-France. De Gaulle reçoit le général de Boissieu à  à l’Elysée et se rend à Baden-Baden où il rencontre le général Massu. Des rumeurs de mouvements de chars circulent dans Paris.

medium_Numériser0006.12.jpg

30 MAI

Les négociations sont toujours au point mort dans le secteur public et piétinent dans les tranches professionnelles. A 16H30 le général de Gaulle intervient à la radio et annonce la dissolution de l’Assemblée Nationale et des élections générales  pour le mois de juin. Dans la soirée, à l’appel des comités de défense de la République (CDR) créés quelques jours plus tôt, une manifestation nationale de soutien au Général de Gaulle se déroule sur les Champs Elysée, noirs de monde. D’importantes manifestations unitaires se déroulent en province. Les contacts de multiplient entre les forces de gauche, politiques et syndicales.

medium_Numériser0001.19.jpg

31 MAI

Le Président de la république et le Premier ministre présentent le nouveau gouvernement : neuf ministres sont remerciés et des portefeuilles échangés. Les grévistes sont toujours entre 8 et 9 millions. Le mouvement étudiant commence à refluer.

(sources "un mois de mai très occupés" et "VO éditions le Temps des Cerises")

 

Commentaires

j'espère que les nouvelles sont meilleures...
Je te souhaite bien du courage et j'espère que tu arriveras à trouver le temps et l'énergie pour scrapper... N'oublie pas que c'est une trés bonne thérapie.
amitiés
bizous des alpes
ghys05

Écrit par : ghyslaine | 10/06/2008

Bien lu les événements de Mai 68, en retrouvant le nom des intervenants.Si je peux dire, j'ai eu la chance, à cette période, de ne pas aller en voiture travailler, car passer le Pont de l'Université ! j'étais en congé maternité.Bonne soirée, bises.Renée

Écrit par : Renée | 10/06/2008

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique