logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

31/05/2008

ILS SONT NES UN 31 MAI....

Clint Eastwood - Acteur et réalisateur américain -

Né à San Francisco, Californie le 31 mai 1930

C'est pendant la grande dépression économique américaine que Clint Eastwood vient au monde et grandit. D'un milieu très modeste, le père, à la recherche d'un emploi de comptable, oblige sa famille à parcourir le pays. Le jeune Clint quitte rapidement la maison mère et multiplie les jobs pour vivre. Inscrit à l'université de Seattle pour étudier la musique, il est mobilisé pour la guerre de Corée. Chanceux, il restera à la base, à donner des cours de natation, et fera la rencontre de Maggie Johnson, qu'il épousera en 1953. Il décide alors de se lancer dans le cinéma. Commençant par des petits rôles de série B, il va vite être connu de toute l'Amérique grâce à CBS et à la série 'Rawhide'. Après sept ans, c'est la rencontre avec Sergio Leone et la consécration ! 'Pour une poignée de dollars', 'Le Bon, la brute et le truand', ces films mythiques lui valent d'être remarqué par Don Siegel. Leur association donne naissance au très célèbre et controversé 'Dirty Harry' (1971). C'est à ce moment qu'il débute dans la réalisation avec 'Play Misty for Me'. Avec des oeuvres comme 'Minuit dans le jardin du bien et du mal', 'Mystic River' ou 'Million Dollar Baby', il impose son style et témoigne d'un grand professionnalisme. En 2006, il entreprend de rendre hommage aux soldats américains de la Seconde Guerre mondiale en entamant une saga consacrée à la bataille d'Iwo Jima. Sans aucun genre de prédilection dans son impressionnante filmographie, il enchaîne westerns, policiers, comédies dramatiques... Figure désormais légendaire du cinéma, Clint Eastwood est reconnu de tous, aussi bien pour ses talents d'acteur et de réalisateur que de compositeur et même de producteur.

-0-0-0-0-0-0-

Stevie Wonder - Compositeur et interprète américain -  

Né à Saginaw le 31 mai 1950

Une erreur médicale rend Stevland Judkins Morris aveugle à un mois. Il grandit avec ses cinq frères et soeurs à Detroit, où sa mère les élève seule. Soliste dans la chorale de son église, il débute le piano à 7 ans, puis s'intéresse à l'harmonica. En plus du gospel, le R&B influence beaucoup le jeune prodige. Il n'a que 11 ans lorsqu'il signe chez le label Motown, sous le nom de Little Stevie Wonder. En 1963, le single 'Fingertips' lui ouvre les portes du succès. La Motown prend en charge son éducation et assure sa production. A l'occasion de sa majorité légale, un conflit financier le conduit à prendre ses distances avec le label. Il monte sa propre maison d'édition et son studio. Son jeu s'agrémente d'un nouvel instrument, le synthétiseur, qu'il contribue à développer. Des hits comme 'Superstition', 'Higher Ground' ou 'Isn' t She Lovely' lui permettent de remporter au total 17 Grammy Awards. Sa créativité musicale et la pertinence de ses textes lui permettent de traverser les modes et d'appartenir, déjà, aux classiques du XXe siècle.

 -0-0-0-0-0-0-

Alain Duhamel - Journaliste et essayiste français -

Né à Caen le 31 mai 1940

Chroniqueur au Monde depuis 1963 et à Libération depuis 1992, Alain Duhamel a toujours suivi de près l'actualité et accompagne son activité de journaliste par des émissions télévisées et radiophoniques ainsi que de nombreuses publications. Il anime depuis 1970 des émissions politiques sur Antenne 2 puis sur France 2. C'est ainsi qu'on le voit conduire le débat pour le second tour de l'élection présidentielle qui oppose Jacques Chirac et Lionel Jospin en 1995. Mais le monde politique a des limites qu'il vaut mieux ne pas franchir comme le montre la controverse autour de sa déclaration en faveur de François Bayrou pour les présidentielles de 2007. Rendre publique son intention de vote vaut à Alain Duhamel une suspension d'antenne jusqu'à la fin des élections sur France 2 et sur RTL, où il était éditorialiste politique depuis 1999. Ses publications, portant notamment sur la politique française, avaient déjà été l'occasion de polémiques. Ainsi son ouvrage 'Les Prétendants', paru en 2006, a été vivement critiqué car il ne prenait pas en compte Ségolène Royal, qui sera pourtant désignée candidate du Parti socialiste quelques temps plus tard. En déclarant sa sympathie pour François Bayrou, Alain Duhamel a ouvert le débat : un journaliste doit-il ou non tenir secrète sa position personnelle ?

-0-0-0-0-0-0-

Sandrine Bonnaire - Actrice française -

Née à Gannat le 31 mai 1967

Née d'un père ajusteur et d'une mère témoin de Jéhovah, Sandrine Bonnaire passe une enfance peu ordinaire à Grigny, dans l'Essonne, avec ses neuf frères et soeurs. En difficulté scolaire, elle décide de suivre un CAP de coiffure. A l'âge de quinze ans, elle se rend presque par hasard à un casting organisé par le père d'un ami. Elle devient alors figurante dans 'La Boum 2' de Claude Pinoteau et 'Les Sous-doués en vacances' de Claude Zidi. Accompagnant sa soeur à un autre casting, elle se fait remarquer par Maurice Pialat. Il la choisit pour tourner dans 'Les Meurtrières'. Le film ne verra jamais le jour, mais le réalisateur, qui ne l'oublie pas, lui offre son premier rôle dans 'A nos amours'. Sa prestation lui vaut le césar du Meilleur espoir féminin. Actrice fétiche de Maurice Pialat, Sandrine Bonnaire tourne également avec lui 'Police' et 'Sous le soleil de Satan', film qui remporte une Palme d'or très controversée à Cannes. En 1993, elle interprète Jeanne d'Arc dans 'Jeanne la Pucelle' de Jacques Rivette. Ils se retrouvent deux ans plus tard sur 'Secret défense'. Elle est Mona, une clocharde, dans 'Sans toi ni loi' d'Agnès Varda, interprétation pour laquelle elle remporte le césar de la Meilleure actrice, puis joue dans 'Quelques jours avec moi' de Claude Sautet, 'Monsieur Hire' de Patrice Leconte ou 'La Cérémonie' de Claude Chabrol. Sandrine Bonnaire incarne des rôles dramatiques dans 'Le Cou de la girafe' et 'Confidences trop intimes', aux côtés de Fabrice Luchini. Deux ans passent sans que l'on ne croise son sourire mais elle revient, avec gaieté dans 'Je crois que je l'aime' de Pierre Jolivet, et en 2007 dans 'Demandez la permission aux enfants !', deux comédies dans lesquelles elle navigue le coeur tranquille. Elle revient dans un registre plus grave avec 'Un coeur simple' et donne la réplique à Marina Foïs et Pascal Elbé. Actrice discrète et talentueuse, Sandrine Bonnaire a su susciter l'intérêt des plus grands.

-0-0-0-0-0-0-

 Rainier Grimaldi - Prince monégasque -  

Né à Monaco le 31 mai 1923

 Décédé le 06 avril 2005

 Fils de son Altesse Sérénissime Charlotte de Monaco et de Pierre de Polignac, devenu Grimaldi en 1920, Rainier-Louis-Henri-Maxence-Bertrand a six ans lorsque ses parents se séparent. Le futur prince de Monaco fréquente deux collèges anglais et après quelques fugues, rejoint une prestigieuse école en Suisse. Il poursuit ses études à Montpellier et après son bac, fréquente les cours de l'Ecole de Sciences Politiques de Paris. Le 2 juin 1944, il devient Rainier III, prince de Monaco, sa mère ayant renoncé au trône. Malgré son statut, il s'engage volontairement, en août 1944, dans l'armée française et devient lieutenant après la capitulation du Reich. De retour dans la principauté, Rainier monte sur le trône à l'âge de 26 ans et succède à son grand-père, le prince Louis II. Il tombe sous le charme de Grace Kelly, la célèbre actrice américaine, et l'épouse en 1956, faisant des envieux parmi tout le gotha. Elle lui donne trois enfants, Caroline, Albert et Stéphanie. Mais le sort s'acharne sur la famille. Le 14 septembre 1982, Grace de Monaco décède dans un accident de voiture, et, Stéphanie, à bord, échappe de peu à la mort. Quelques années plus tard, l'état de santé du prince s'aggrave. Il décède, à l'âge de 81 ans, des suites des complications pulmonaires et rénales. Rainier Grimaldi, qui a règné plus d'une cinquantaine d'années sur le Rocher, continue de susciter l'admiration du public et l'amour des Monégasques.

 -0-0-0-0-0-0-

 Alida Valli - Actrice italienne -  

 Née à Pula, Yougoslavie le 31 mai 1921

 Décédée à Rome le 22 avril 2006

Fille d'un journaliste autrichien, Alida Valli entre en 1934 au Centrosperimentale di Cinematografia de Rome et débute à l'âge de treize ans au cinéma dans 'Le Chapeau à trois pointes' de Mario Camerini. Elle tourne par la suite avec les grands réalisateurs de l'époque, de Mario Bonnard à Mario Soldati. En 1942, elle obtient un prix à Venise pour 'Le Mariage de minuit'. Refusant de tourner sous la répression fasciste, l'actrice s'exile aux Etats-Unis et, forte de son succès récent en Italie, tourne avec des réalisateurs de renom tels qu'Alfred Hitchcock pour 'Le Procès Paradine' et Carol Reed pour 'Le Troisième homme'. Alors mondialement reconnue, Alida Valli retourne dans son pays, après un passage par la France derrière la caméra d'Yves Allégret pour 'Les Miracles n'ont lieu qu'une fois' (1950). En Italie, elle obtient le rôle principal de 'Senso' réalisé par le génie cinéaste Luchino Visconti. Michelangelo Antonioni fait appel à ses talents pour 'Le Cri' (1957), Pasolini la fait tourner dans 'Oedipe roi' (1967) et Bernardo Bertolucci en fait son actrice principale de 'La Stratégie de l'araignée' en 1970, réalisateur qu'elle retrouvera par la suite pour le drame historique '1900'. Dans les années '70, l'actrice se tourne vers les films de genre en apparaissant dans 'Suspiria' réalisé par le maître du giallo Dario Argento. Se faisant de plus en plus rare à l'écran, elle accepte le prix du Lion d'Or à Venise en 1997 pour son importante contribution au cinéma italien.

 -0-0-0-0-0-0-

Jean Rouch - Ethnographe et réalisateur français -

Né à Paris le 31 mai 1917

Décédé à Tahoua, Niger le 19 février 2004

Fils d'un directeur du musée océanographique de Monaco, cet ingénieur des Ponts et Chaussées découvre l'Afrique en 1941. Il rencontre Théodore Monod, se passionne pour l'ethnographie, commence à faire des photographies et à rédiger des articles. Jean Rouch fait une thèse à la Sorbonne avec Marcel Griaule, et apprend le cinéma avec Henri Langlois, père de la Cinémathèque française. Il tourne dans de nombreux pays (Niger, Mali, Sénégal, Ghana), s'intéresse à la vie quotidienne, aux rituels, aux scènes de magie, et fait découvrir l'Afrique. Ses 'fictions ethnographiques filmées' choquent, et renouvellent l'art du documentaire. En 1954, il réalise son premier coup d'éclat. Dans 'Les Maîtres fous', il montre des rites de possession au Niger, au sein d'une secte, qu'il filme caméra à l'épaule. Son apport au cinéma et à l'ethnologie lui a valu d'être considéré comme le fondateur du 'cinéma vérité'. Jean Rouch a également réalisé plus de 20.000 photographies. Infatigable voyageur, figure tutélaire de la Nouvelle Vague pour Jean-Luc Godard, celui que l'on considère comme le plus africain des réalisateurs européens a toujours revendiqué son droit à la subjectivité, et témoigné une sympathie et un respect profonds pour les individus qu'il a filmés.

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique