logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

26/05/2008

ILS SONT NES UN 26 MAI ...

Lenny Kravitz - Auteur, compositeur et interprète américain -  

 Né à New York City, New York le 26 mai 1964

 Enfant du métissage, né d'un père producteur pour la chaîne télévisée NBC et d'une mère actrice, Leonard Albert Kravitz, alias Lenny Kravitz, se passionne dès son plus jeune âge pour la musique, et plus particulièrement pour le jazz et le R&B. En 1974, sa famille déménage à Los Angeles et le jeune Lenny intègre une chorale californienne réputée : California Boys Choir. L'année de ses quatorze ans, le jeune garçon commence à suivre des cours à la Beverly Hills High School Music Program. Il y apprend la pratique de nombreux instruments, comme le piano, la guitare ou encore la batterie, et en sort diplômé en 1982. Le grand public le découvre en 1989 avec son album 'Let Love Rule'. Il enchaîne alors les tournées et les albums : 'Mama Said', 'Are you gonna go my way', 'Circus' et prend même le temps de composer pour d'autres : 'Justify my love' pour Madonna en 1990, 'Vanessa' pour Vanessa Paradis en 1992. Après la sortie de '5' en 1999, il reçoit un Grammy Awards de meilleur artiste rock de l'année 2000, mais l'artiste ne se repose pas sur ses lauriers et sort 'Lenny' en 2001 puis 'Baptism' en 2004.

-0-0-0-0-0-0-

Helena Bonham Carter - Actrice anglaise -  

 Née à Londres le 26 mai 1966

 Encore étudiante, Helena Bonham Carter est découverte dans 'Lady Jane'. La jeune comédienne s'essaie à tous les genres, diversifiant ses choix de films. Du classique avec 'Hamlet', dans le rôle d'Ophélie, aux côtés de Mel Gibson, mais aussi de la comédie avec, entre autres, 'Maudite Aphrodite', dans lequel elle interprète le rôle de la femme de Woody Allen. Helena Bonham Carter a joué récemment dans 'Till Human Voices Wake Us' de Michael Petroni, avec Guy Pearce, et dans le téléfilm 'Live From Baghdad'. Parmi ses récents films figurent aussi 'Novocaine' de David Atkins, 'The Heart of Me' de Thaddeus O'Sullivan, 'Fight Club' de David Fincher et 'La Planète des singes' de Tim Burton. Elle poursuit d'ailleurs l'aventure à plusieurs reprises avec le réalisateur avec 'Big Fish' et 'Charlie et la chocolaterie'. Elle est la voix de Lady Tottington dans 'Wallace et Gromit : le mystère du lapin garou' de Nick Park et Steve Box avant de retrouver Tim Burton pour son dernier film d'animation : 'Les Noces funèbres'. Elle y prête une nouvelle fois sa voix pour le personnage de la défunte mariée. Helena Bonham Carter connaîtra un succès international avec 'Where Angels Fear to Tread' et 'Retour à Howard' s End', où elle dresse le portrait d'une jeune femme indépendante. Elle interprète en 2005 le professeur Bellatrix Lestrange dans la saga Happy Potter qu'elle reprend dans le sixième opus. En 2007, elle est à l'affiche du nouveau film de son compagnon, Tim Burton, intitulé 'Sweeney Todd' avec le fidèle Johnny Depp. Helena Bonham Carter fait figure d'actrice romantique par excellence, à la fois touchante et fragile.

-0-0-0-0-0-0-

René Féret - Réalisateur et acteur français -

Né à La Bassée le 26 mai 1945

S'il s'oriente d'abord vers une carrière d'acteur en suivant les cours de l'école nationale d'art dramatique de Strasbourg, René Féret n'en ressent pas moins le besoin impérieux de réaliser. Interné dans un hôpital psychiatrique suite à la mort de son père, il se nourrit de cette souffrance pour donner naissance en 1975 à 'L' Histoire de Paul', qui remporte la même année le prix Jean Vigo. Ce natif du nord se pose alors comme un réalisateur de l'intime, usant des ficelles de l'autobiographie pour accentuer le côté véridique de ses oeuvres. C'est d'ailleurs en mêlant des éléments de sa propre vie et de son nord natal qu'il connaît un certain succès en 1977 avec 'La Communion solennelle', sélectionné à Cannes, puis avec 'Baptême' en 1990, film qu'il prolongera d'un roman éponyme. Si ses films restent relativement confidentiels, René Féret développe un esprit de troupe avec quelques acteurs récurrents comme Valérie Stroh ou Jacques Bonaffé, tout en assurant des petits rôles dans ses longs métrages. Parallèlement, il entame une carrière d'enseignant en filmologie à l'université Lille 3 de Villeneuve d'Ascq. Rencontrant de plus en plus de difficultés à trouver de quoi produire et distribuer ses films, il crée à la fin des années 1990 sa propre société, JLM Productions, facilitant son propre travail tout en se permettant de mettre en chantier des documentaires pour la télévision. En 2007, en évoquant ses relations avec sa fille dans 'Il a suffi que Maman s'en aille ...' par le biais du duo formé par Jean-François et Salomé Stévenin, René Féret revient arpenter les sentiers du personnel.

-0-0-0-0-0-0-

Julien Boisselier  - Acteur français -  

Né à Nantes le 26 mai 1970

Après quelques années d'apprentissage au cours Florent, Julien Boisselier est repéré par Fabrice Cazeneuve lors d'une de ses représentations théâtrales. Jean-Pierre Sinapi lui offre un rôle dans 'Nationale 7', qui finit de parfaire sa réputation de comédien ténébreux et doué et le propulse sur le devant de la scène. La nouvelle génération de réalisateurs confie des rôles de premier plan à cet acteur taillé clairement pour la comédie. 'Nos enfants chéris' de Benoît Cohen obtient un franc succès, quant à Nicolas Boukhrief, il engage son jeu dans 'Le Convoyeur', dans lequel il brille aux côtés des très populaires Albert Dupontel, Jean Dujardin et François Berléand. L'année 2003 rime avec la consécration de son talent : il est à l'affiche de trois films très bien reçus par la critique et le public. 'J' me sens pas belle' de Bernard Jeanjean est la réalisation la plus symptomatique de sa capacité à jouer les amants ébranlés ou timides. Dans 'J' veux pas que tu t'en ailles' (2007) du même réalisateur, il incarne encore une fois le rôle de l'amant. 'Je vais bien, ne t'en fais pas' de Philippe Lioret, en 2006, appuie à nouveau sa notoriété toujours grandissante.

 -0-0-0-0-0-0-

 Pierre Daninos - Ecrivain français -  

 Né à Paris le 26 mai 1913

 Décédé le 07 janvier 2005

Mobilisé en 1939, Pierre Daninos a fait la campagne des Flandres et la retraite de Dunkerque en tant qu'agent de liaison dans un bataillon de l'armée britannique. Après la capitulation, il séjourne à Rio, où il publie en 1940 son premier livre, 'Le Sang des hommes'. A son retour en France, il fréquente le milieu littéraire et entre en contact avec Raymond Queneau et Jacques de Lacretelle. Pierre Daninos commence une carrière de journaliste dès 1931. Après avoir publié plusieurs ouvrages, il reçoit le prix Interallié pour 'Les Carnets du Bon Dieu', en 1947. Le prix Courteline couronne 'Sonia, les autres et moi', en 1952. Deux ans plus tard, dans 'le Figaro', Pierre Daninos crée le major Thompson, dont 'les Carnets' connaissent un immense succès et sont traduits dans vingt-sept pays. Grâce à ce personnage d'officier qui raconte ses histoires avec la France et les Français, l'écrivain et journaliste pose un regard plein d'humour et d'ironie sur les travers de ses compatriotes. Observateur averti de la société française des décennies de l'après-guerre et moraliste sans méchanceté qui se gardait de donner des leçons, il avoua un jour que l'humour était sa façon d'échapper à l'angoisse. Daninos aimait aussi pointer tous les travers de la société, les tics de langage (' Le Jacassin', 1962), le snobisme (' Snobissimo', 1964). Parfois, il s'en prenait à une catégorie, comme les arrivistes (' Ludovic Morateur ou le Plus-que-parfait', 1970) ou les touristes (' Les Touristocrates', 1974).

-0-0-0-0-0-0-

 Philippe de Champaigne - Peintre français  -

Né à Bruxelles le 26 mai 1602

Décédé à Paris le 12 août 1674

Issu d'une famille modeste, Philippe de Champaigne est un peintre janséniste, pugnace et vertueux. Né à Bruxelles, il rejoint Paris en 1621. Il préfère l'atelier de Fouquières, peintre paysagiste, à celui de Pierre-Paul Rubens, et se met donc à son école, puis travaille avec les peintres maniéristes avant de collaborer avec Nicolas Poussin pour la décoration du Palais du Luxemboug. Marie de Médicis et le cardinal de Richelieu sollicitent son travail pour le palais du cardinal et le dôme de l'église de la Sorbonne. En 1648, il fait partie des fondateurs de l'Académie royale de peinture et de sculpture. Portraitiste notable, Philippe de Champaigne est également reconnu pour avoir livré un ex-voto, aujourd'hui au musée du Louvre. Son oeuvre d'abord très influencée par Pierre-Paul Rubens, devient par la suite un peu plus monotone, voire lugubre. Philippe de Champaigne est l'un des deux peintres officiels du Royaume, ce qui lui permet de peindre plus d'une dizaine de fois le portrait du cardinal de Richelieu.

 -0-0-0-0-0-0-

 Jean Bernard - Médecin et académicien français -

Né à Paris le 26 mai 1907

 Décédé le 17 avril 2006

 C'est au lycée Louis-le-Grand puis à la faculté de médecine et à l'institut Pasteur que Jean Bernard fait ses études. Il obtient son doctorat en médecine en 1936. Il participe à la Résistance en 1942 et se fait incarcérer à la prison allemande de Fresnes. Après la guerre, il devient médecin des hôpitaux, professeur agrégé à la faculté de médecine en 1949, professeur de cancérologie en 1956, membre du Comité consultatif de la recherche scientifique en 1958. Spécialisé en hématologie, il étudie les causes et les traitements des maladies sanguines. En 1961, il prend la direction de l'Institut de recherches sur les leucémies et les maladies du sang, où ont été guéries les premières leucémies aiguës. Il publie de nombreux livres de médecine et est docteur honoris causa d'une dizaine d'universités dans le monde. Jean Bernard a obtenu, entre autres, le grand prix de l'Académie des sciences en 1971. Il siège depuis à cette Académie ainsi qu'à celle de médecine depuis 1973 et à l'Académie française depuis 1975.

-0-0-0-0-0-0-

John Wayne -  Acteur et réalisateur américain -  

Né à Winterset le 26 mai 1907

 Décédé à Los Angeles, Californie le 11 juin 1979

 De son vrai nom Marion Michael Morrison, John Wayne est engagé, à l'âge de 19 ans, à la Fox comme accessoiriste. Il est remarqué par le réalisateur John Ford qui lui offre des rôles de figurants dans des petits films comme 'La Maison du bourreau'. Appelé Duke Morrisson, il apparaît dans 'Words and Music' de James Tinling. Il obtient son premier grand rôle en 1930 dans le film 'La Piste des géants' de Raoul Walsh. Celui-ci lui donne le surnom de John Wayne. Il devient alors le héros des westerns spaghetti à petits budgets, produits par la société Republic. Il joue dans 'Pals of the Saddle', 'La Chevauchée fantastique' en 1939, 'Rio Bravo' et dans 'L' Homme qui tua Liberty Valance', avec James Stewart. Il devient le plus célèbre des cow-boys, à la fois téméraire et respectueux de la loi. Il incarne un marin dans 'Opération dans le Pacifique' et un boxeur dans 'L' Homme tranquille'. Cet acteur à la carrure imposante tourne dans des films de guerre comme 'Le Jour le plus long'. Il produit 'L' Ange et le mauvais garçon' et 'Hondo, l'homme du désert', puis passe derrière la caméra en réalisant avec sa fortune personnelle, le célèbre 'Alamo', un film très violent. Il signe 'Les Bérets verts' en pleine guerre du Vietnam, ce qui crée la polémique. Dans 'Le Dernier des géants', son dernier long métrage, assez prémonitoire, il est un vieux tireur d'élite, rongé par la maladie. Comme son personnage, John Wayne, véritable légende du cinéma américain, décède d'un cancer généralisé.

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique