logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

24/05/2008

ILS SONT NES UN 24 MAI ....

Bob Dylan - Auteur, compositeur et interprète américain -

 Né à Duluth, Minnesota le 24 Mai 1941

A 20 ans, Robert Allen Zimmerman quitte son paisible Middle West pour New York. Très influencé par Woodie Guthrie et Little Richards, il se fait vite remarquer dans les clubs de Greenwich Village. Séduite par les textes poétiques et la voix nasillarde de l'homme à l'harmonica, Joan Baez lui propose de la suivre en tournée. L'album 'The Freewheelin Bob Dylan' en 1964 le propulse au rang de porte-parole d'une génération, voire de prophète pour certains. 'Blowin' in the Wind', titre phare de l'album, deviendra l'hymne des luttes pour la liberté. Figure emblématique du folk, Bob Dylan mortifie les puristes lorsqu'il électrifie sa guitare accompagné de The Band en 1965. En quarante ans de carrière, il n'a de cesse de bousculer ses fans et se joue de son personnage. L'éclectisme de ses albums en fait un musicien tour à tour folk (' The Times They Are-A Changin'), folk rock (' Highway 61 Revisited'), country (' Nashville Skyline') ou rock (' Blood on the Tracks'). La période 1974-1989, toujours prolifique, peut décevoir. En 1997, Bob Dylan revient en force avec 'Time Out of Mind', retour confirmé par 'Love and Theft' en 2001, qui reçoit d'ailleurs le prix du Meilleur album folk aux Grammy Awards. En 2003, Bob Dylan se diversifie et coécrit le scénario du film 'Masked and Anonymous', dont il joue le rôle principal. En 2005, Martin Scorsese lui consacre un film biographique, pour lequel le chanteur produit un double album, 'No Direction Home'. En 2006, 'Modern Times' clôt la trilogie entamée avec 'Time Out of Mind'. Plus qu'un musicien, Bob Dylan reste l'emblème de toute une époque.

-0-0-0-0-0-0-

 Jean-Pierre Bacri - Acteur et réalisateur français -  

 Né à Castiglione, Algérie le 24 mai 1951

 Grâce à son père facteur en semaine et ouvreur le week-end dans le cinéma Star de la ville, le petit Jean-Pierre découvre le septième art. Arrivé avec ses parents à Cannes en 1962, il veut devenir professeur de français et de latin. Mais à vingt-cinq ans, Jean-Pierre Bacri monte à Paris et décide de travailler dans la publicité. Parallèlement, il suit une formation de comédien au Cours Simon, tout en écrivant des pièces de théâtre. 'Le Doux Visage de l'amour' reçoit d'ailleurs le prix de la Vocation en 1979. La même année, il joue son premier rôle au cinéma dans 'Toubib', mais c'est sa prestation de proxénète dans 'Le Grand Pardon' en 1981 qui le fait connaître aux yeux du grand public. Il multiplie ensuite les seconds rôles, avant de se retrouver en tête d'affiche de 'Mort un dimanche de pluie' en 1986. Pourtant, malgré sa popularité avec ses personnages de bougon, râleur, un peu beauf, il se tourne vers l'écriture de scénarios avec sa compagne Agnès Jaoui. Leur collaboration se révèle fructueuse, récompensée par le césar du Meilleur scénario pour 'Smoking / No Smoking', 'Un air de famille', 'On connaît la chanson' et 'Le Goût des autres'. Hormis 'Smoking / No Smoking', il a interprété des personnages dans tous les autres films et a même obtenu le césar du Meilleur second rôle dans 'On connaît la chanson'. Dans le même temps, Jean-Pierre Bacri joue dans des comédies comme 'La Cité de la peur' et 'Didier' et prête sa voix, en 2002, pour 'Astérix et Obélix : mission Cléopâtre'. En 2006, il joue dans 'Selon Charlie' de Nicole Garcia.

-0-0-0-0-0-0-

 Jackie Berroyer - Chroniqueur, écrivain et acteur français -  

 Né à Reims le 24 mai 1946

A l'origine dessinateur industriel, Jackie Berroyer devient au milieu des années 1970 critique de rock pour Charlie-Hebdo, puis Libération, Rock&Folk ou encore Actuel. A partir des années 1980, sa plume caustique, son flegme et sa bonhomie lui valent d'être très sollicité dans le milieu du cinéma par les réalisateurs en quête de dialogues incisifs. Mais c'est surtout grâce à ses interventions de standardiste décalé dans l'émission phare de Canal +, 'Nulle part ailleurs', qu'il accède à la popularité au milieu des années 1990. Touche-à-tout, Jackie Berroyer est également écrivain et publie en 1992 'La Femme de Berroyer est plus belle que toi, connasse', qui sera adapté au cinéma sous le titre 'Tempête dans un verre d'eau'. A l'écran, ses rôles en tant qu'acteur le montrent tantôt doux ou dingue, tantôt prof de philo maladroit et indécis. Jackie Berroyer s'impose comme une figure marquante du jeune cinéma d'auteur français. En 2005, l'acteur incarne un nouveau rôle à sa mesure dans le thriller belge 'Calvaire', où il ose une stupéfiante composition d'aubergiste psychopathe. Il tient la rubrique du courrier des lecteurs dans Philosophie magazine, où il répond avec humour et esprit. Chroniqueur sur Canal +, scénariste et écrivain confirmé, comédien, cet artiste complet monte sur les planches début 2006, puis à nouveau en 2007, dans 'Ma vie de jolie fille', spectacle mi-parlé, mi-chanté où il démontre son talent, seul en scène.

-0-0-0-0-0-0-

Marc Cerrone  - Musicien français -

Né à Vitry-sur-Seine le 24 mai 1952

 Pionnier de la musique disco dans les années 1970, Marc Cerrone commence par jouer de la batterie à 12 ans. Influencé par des artistes comme Otis Redding, Jimi Hendrix ou Santana, il forme son premier groupe, Kongas, en 1972. Produit par Eddie Barclay, le groupe réalise de nombreux concerts, mais le musicien le quitte en 1974. Fasciné par les disques disco venant d'outre-Atlantique, qu'il reçoit dans son établissement ouvert en 1975, le jeune homme décide de commencer une carrière solo. Son premier album 'Love in C minor' est révolutionnaire. Devant essuyer le refus des maisons de disques de le produire, il décide de s'autoproduire. Les huit millions d'exemplaires vendus lui valent d'obtenir son premier Grammy Award en 1977. Son deuxième album 'Cerrone's Paradise' ne rencontre pas le même succès. En 1977, il revient avec 'Supernature' qui comprend des succès comme 'Give me Love'. S'ensuivent les deux opus 'Cerrone IV' et 'Angelina' qui lui permettent de recevoir le Golden Globe du meilleur producteur de disques de l'année 1979. Les années 1980 sont marquées par une période funk avec 'Cerrone VII You are the One'. Mais l'artiste perd l'inspiration et ses albums sont moins accrocheurs. En 2002, et suite à des collaborations avec Bob Sinclar, le roi du disco sort 'Hysteria'. En 2005, il est promu au grade de commandeur dans l'ordre des Arts et Lettres. Le 2 février 2007, Cerrone fête ses trente années de carrière à l'Olympia de Paris.

-0-0-0-0-0-0-

Eric Cantona - Footballeur et acteur français -  

Né à Marseille le 24 mai 1966

C'est à quinze ans qu'Eric Cantona part à Nice tenter sa chance sur la grande pelouse. Mais sa carrière débute réellement à Auxerre. Il devient leader de l'équipe et est sélectionné pour jouer parmi les bleus dès 1987. Par la suite, il quitte Auxerre pour Marseille, Bordeaux et Nîmes puis gagne l'Angleterre en 1992. D'abord à Leeds, il joue ensuite à Manchester United. Ce joueur s'est démarqué par son talent et son tempérament. Il marque le club des 'Red Devils' au point de se voir être désigné par les supporters 'joueur du siècle'. Là-bas, il devient et reste encore aujourd'hui 'The King'. Amateur de peinture, de théâtre et philosophe amateur, il prend sa retraite en 1997 et se lance dans une carrière cinématographique. On le retrouve aux côtés de Michel Serrault et d'Eddy Mitchell dans 'Le bonheur est dans le pré' d'Etienne Chatiliez. Cette première apparition ne sera pas la dernière. On note : 'Les enfants du marais', 'Les collègues' où il donne la réplique à son frère Joël, ou encore 'L' Outremangeur' sorti en 2003. Son charisme crève l'écran et lui permet d'être considéré différemment d'un ancien joueur de football reconverti : c'est un acteur. Il n'abandonne toutefois pas le sport puisqu'il poursuit dans le beach-soccer et devient même champion du monde de la catégorie avec l'équipe de France.

-0-0-0-0-0-0-

Joseph Brodsky - Poète russe - 

 Né à Leningrad le 24 mai 1940

 Décédé à New York City, New York le 28 janvier 1996

Poète américain d'origine russe, Joseph Brodsky est issu d'une famille modeste et c'est avant tout un autodidacte. Il appartient à 'la génération du silence', à ces écrivains alors interdits en URSS. Après la publication de ses poèmes dans les années 1960, il est arrêté et condamné en 1964 à sept ans de travaux forcés. Libéré en 1966, il est expulsé de son pays natal en 1972. Après Vienne, il s'installe et enseigne aux Etats-Unis. Citoyen américain en 1977, Joseph Brodsky est fait 'Doctor of Letters' à l'Université de Yale en 1978 et devient membre de The American Academy and Institute of Arts and Letters l'année suivante. Il reçoit le Prix Nobel de littérature en 1987 et s'éteint en 1996.

 -0-0-0-0-0-0-

Kristin Scott Thomas - Actrice anglaise -

Née à Redruth le 24 mai 1960

Après avoir quitté l'école à 16 ans, Kristin Scott Thomas entre au couvent. Pas faite pour la vie de nonne, elle va à la Central School of Speech and Drama afin d'y apprendre à enseigner le théâtre. Elle ne s'y sent pas à sa place et préférerait faire du théâtre plutôt que de l'enseigner. Mais soutenue ni par sa famille, ni par l'administration de son école, elle décide d'abandonner ses études. A 19 ans, elle s'installe à Paris. Elle se présente à l'Ecole nationale des arts et techniques du théâtre, où elle est admise. Elle fait ses débuts à la télévision en 1984. Deux ans plus tard, elle doit ses premiers pas au cinéma, au chanteur Prince qui lui offre un rôle dans son film 'Under the Cherry Moon'. Sa maîtrise de la langue française lui permet de tourner dans de nombreux films français avec des réalisateurs comme Jean-Pierre Mocky ou Pierre Jolivet. Puis tout s'enchaîne. 1992, 'Lunes de fiel' de Roman Polanski. 1994, 'Quatre mariages et un enterrement' de Mike Newell, le film qui va réellement la révéler. Ce succès lui permet de renouer avec le théâtre : elle se consacre ensuite pendant deux années à des films d'art et essai. Et en 1996 on la retrouve dans deux gros succès : un film américain de Brian de Palma, 'Mission impossible' et 'Le Patient anglais' d'Anthony Minghella, qui lui vaut une nomination aux Oscars. En 1998, Kristin Scott Thomas triomphe dans 'L' Homme qui murmurait à l'oreille des chevaux' de Robert Redford. En 2002, elle revient en Europe dans des films d'époque comme 'Gosford Park', 'Arsène Lupin' en 2004 ou 'Man to Man' de Régis Wargnier en 2005. Elle ne renie pas pour autant la comédie comme le prouve sa présence à l'affiche de 'La Doublure' en 2006. La beauté et le jeu de l'actrice font de Kristin Scott Thomas une star internationale qui a déjà presque 40 films à son actif.

Commentaires

Kristin Scott Thomas et Jean-Pierre Bacri sont deux acteurs qui m'intéressent pour des raisons diverses. J'aime leur genre à chacun. Je trouve que je ne les vois pas assez.

Bises d'Aliette

Écrit par : Aliette | 24/05/2008

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique