logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

29/04/2008

ILS SONT NES UN 29 AVRIL ...

Jean Rochefort - Acteur français -  

Né à Dinan le 29 avril 1930

Jean Rochefort sait tout faire devant une caméra. Grand monsieur du cinéma français, il fait son apprentissage au Centre d'art dramatique puis au Conservatoire où il rencontre ses futurs collègues (Belmondo, Marielle.. .). Il commence sa carrière en 1956 avec 'Rencontre à Paris'. Déjà présent sur tous les fronts, le comédien s'oriente plus facilement vers les films historiques ou d'action. C'est dans les années 70 qu'il va développer son potentiel comique dans 'Un éléphant ça trompe énormément' ou encore 'Le Grand Blond avec une chaussure noire'. Ce grand moustachu, souvent irrésistible lorsqu'il use de son flegme naturel, est récompensé en 1976 par le césar du meilleur second rôle pour 'Que la fête commence'. Il aura celui du meilleur rôle l'année suivante pour 'Le Crabe tambour'. Jean Rochefort ne s'arrête jamais de tourner, cumulant les expériences, de Patrice Leconte, avec lequel il fit plusieurs films, à Robert Altman ou Bernie Bonvoisin. Il est aussi Don Quichotte, le temps d'un désastre, dans le film avorté de Terry Gilliam. Ayant donné ses lettres de noblesse au cinéma français, son physique et sa voix ont marqué des générations de spectateurs.

-0-0-0-0-0-0-

 Uma Thurman - Actrice américaine - 

Née à Boston, Massachusetts le 29 avril 1970

 Issue d'un milieu intellectuel et un peu bohème, Uma Thurman passe de nombreuses années en Inde puis revient aux Etats-Unis. A quinze ans, elle quitte l'école et sa famille et s'expatrie à New York. Elle y enchaîne alors les petits boulots : plongeuse dans un restaurant de Manhattan, quelques photos de mannequinat... mais souhaite devenir actrice. Grâce à ses photos, Uma Thurman est remarquée par Peter Ily Huemer puis Bud Smith, mais les deux films ne rencontreront pas le succès. Le public la remarque enfin dans 'Les Aventures du baron de Münchhausen' (1988) de Terry Gilliam. La même année, Stephen Frears fait appel à elle pour 'Les Liaisons dangereuses', avec John Malkovich et Michelle Pfeiffer. L'actrice est alors cataloguée, grâce à sa chute de reins, comme 'actrice sensuelle'. Cette image lui colle à la peau encore quelques années, jusqu'au film qui va l'élever au rang d'actrice internationale : 'Pulp Fiction' de Tarantino en 1994. Elle enchaîne ensuite les grandes productions : 'Beautiful girls', 'Entre chiens et chats' en 1996 puis 'Batman et Robin' en 1997, 'Chapeau melon et bottes de cuir' en 1998, 'Accords et désaccords' de Woody Allen et s'ouvre alors à elle une carrière internationale. C'est avec 'Kill Bill' volumes 1 et 2, à partir de 2003, qu'elle s'installe définitivement au sommet du box-office. Les deux films sont un succès planétaire et Uma triomphe dans le rôle de 'the bride', la mariée... En 2007, elle revient dans le troisième volet pour subir la vengeance de ses ennemies rescapées. Elle enchaîne ensuite sur 'Petites confidences (à sa psy) 'avec Meryl Streep et 'Les Producteurs' avec Nathan Lane et Matthew Broderick, remake de la comédie de Mel Brooks. Avec Hollywood à ses pieds, Uma Thurman a su se façonner une image culte de star hollywoodienne internationale.

-0-0-0-0-0-0-

Zizi Jeanmaire - Chanteuse française - 

 Né à Paris le 29 avril 1924

Née Renée Marcelle, Zizi Jeanmaire étudie la danse classique et commence sa carrière comme danseuse à l'Opéra de Paris. Elle rejoint ensuite la compagnie de danse de Roland Petit qui devient son mari. Raymond Queneau écrit pour elle 'La Croqueuse de diamants', ballet dans lequel elle chante pour la première fois. Quatre ans plus tard, en 1954, elle change de voie et se consacre au music-hall. C'est à l'Alhambra, où elle se produit avec la troupe de Roland Petit, qu'elle devient réellement une vedette. Bernard Dimey lui écrit 'Mon truc en plumes', Marcel Aymé 'La Chabraque' et 'Le Jardin d'Elvire'. Elle interprète des auteurs comme Guy Béart, Jean Ferrat et surtout Serge Gainsbourg, pour qui elle donne un spectacle hommage au Zénith en 1995 au cours duquel elle interprète les chansons qu'il lui avait écrites. Le chemin de Zizi Jeanmaire la fait passer par l'Olympia, Bobino, le théâtre des Champs Elysées et autres lieux mythiques. Sa carrière est étroitement liée à celle de son mari. Lorsque celui-ci reprend le Casino de Paris, elle peut y jouer sa propre vision du music-hall. Elle retourne à l'Opéra de Paris pour la re-création des ballets de Roland Petit et le spectacle qu'elle donne en 2000 à l'Opéra Bastille est chorégraphié par... son mari. En imposant son propre style de music-hall, Zizi Jeanmaire a inscrit son nom parmi les artistes les plus marquantes tandis que la collaboration avec son mari fait de sa vie un parcours singulier et original.

-0-0-0-0-0-0-

De son vrai nom Isabelle von Allmen, Zouc voit sa vie changer alors qu'elle n'a que 16 ans. Internée dans un asile, elle observe les différents malades, les infirmières et les médecins qui deviendront les personnages principaux de ses futurs sketches. En 1966, sa route est nette, elle l'amène vers le conservatoire de Neuchâtel puis de Lausanne. Trois ans plus tard, les cabarets d'été de Neuchâtel accueillent ses premiers spectacles. Le succès régional donne envie à Zouc de partir pour Paris, capitale du rire. Les cours de Tania Balachova, Sylvie Joly, Josiane Balasko et Jean-Claude Dreyfus la perfectionnent dans son art. En 1970, elle interprète plusieurs rôles dans une pièce de Ionesco mise en scène par Jorge Lavelli. Repérée par Maurice Alezra, ce dernier l'engage et les représentations que la jeune femme donne à la Vieille Grille sont les prémices de son futur spectacle 'L' Alboum de Zouc'. Durant les années 1970, l'humoriste interprète de nombreux rôles au théâtre et à l'opéra, tout en présentant pour la première fois son 'Alboum'. Elle l'adapte même pour la télé en 1974 et sort la suite deux ans plus tard, 'R'alboum'. Le cinéma s'intéresse aussi à elle et des réalisateurs comme Michel Drach ou encore William Klein la sollicitent souvent. Sa vie prend un tournant tragique puisqu'elle est opérée d'un cancer du sternum en 1997 et contracte une infection nosocomiale qui la remet neuf fois sur la table d'opération. Diminuée physiquement, elle doit réapprendre les bases pour vivre.

-0-0-0-0-0-0-

 Michelle Pfeiffer  - Actrice américaine -

Née à Santa Ana, Californie le 29 avril 1958

 Deuxième d'une famille de quatre enfants, Michelle Pfeiffer découvre la comédie au lycée et décide de suivre les cours de Peggy Feury à la Fountain Valley High School avant de partir pour Hollywood en 1978 tenter sa chance dans le cinéma. Elle fait ses premiers pas sur grand écran en 1980 dans 'The Hollywood Knights' aux côtés de Tony Danza puis dans 'Grease 2'. Elle se fait remarquer en maîtresse d'Al Pacino accro à la cocaïne dans 'Scarface' de Brian de Palma. Elle change de registre avec le conte fantastique 'Ladyhawke, la femme de la nuit' puis partage l'affiche avec Cher, Susan Sarandon et Jack Nicholson de la comédie fantastique 'Les Sorcières d'Eastwick'. En 1988, elle reçoit une première nomination aux Golden Globes pour son personnage de femme de mafieux dans 'Veuve mais pas trop' de Jonathan Demme. La même année, elle partage l'affiche prestigieuse de 'Les Liaisons dangereuses' de Stephen Frears, qui lui vaut une nomination à l'Oscar du meilleur second rôle. L'actrice devient très demandée durant les années '90 : elle tourne dans 'Susie et les Baker Boys', 'Frankie et Johnny', 'Batman, le défi' dans lequel elle incarne une inoubliable Catwoman, 'Love Field', 'Le Temps de l'innocence' de Martin Scorsese', 'Wolf', 'Esprits rebelles', 'Personnel et confidentiel' avec Robert Redford pour partenaire, 'Un Beau jour', 'Une Vie à deux', 'Apparences' ou encore 'Sam, je suis Sam'. L'actrice tourne moins dans les années 2000 mais a marqué toute une génération de spectateurs.

-0-0-0-0-0-0-

Gérard Oury - Cinéaste français -  

Né à Paris le 29 avril 1919

Décédé à Saint-Tropez le 20 juillet 2006

Son enfance lui vaut de vivre au milieu de nombreux artistes. Sa mère, journaliste à Paris Soir, et son père, violoniste classique, lui dispensent une éducation irréprochable. Décidé, il se lance dans une carrière d'acteur alors qu'il n'a que dix-sept ans et s'inscrit au cours Simon. Il entrera ensuite au Conservatoire, suivant assidûment les cours de Louis Jouvet. Son influence s'avérera déterminante. Ses interprétations se cantonnent à un registre précis, multipliant ainsi les rôles antipathiques. Les années passent et Gérard Oury se voit désireux de passer derrière la caméra. S'essayant à la réalisation de films à dominante noire, il découvrira plus tard que sa verve comique n'a pas d'égal. Dès lors, les films foisonnent : 'Le Corniaud', 'La Grande Vadrouille', 'La Folie des grandeurs', 'Les Aventures de Rabbi Jacob'... Ces longs métrages continuent encore aujourd'hui leur inusable carrière sur toutes les télévisions francophones. Et le tandem Bourvil-Louis de Funès séduit encore bien des spectateurs ! En 1999, avec 'Le Schpountz', Gérard Oury signe son dernier film en tant que scénariste et réalisateur, et en 2004, il fait une ultime apparition sur les écrans dans 'Là-haut, un roi au-dessus des nuages' de Pierre Schoendoerffer. Il décède le 20 juillet 2006, laissant derrière lui une oeuvre déterminante dans le patrimoine culturel français.

-0-0-0-0-0-0-

Anne-Sophie Lapix  - Journaliste française -  

 Née à Saint-Jean-de-Luz le 29 avril 1972

 Le parcours d'Anne-Sophie Lapix est des plus exemplaires. Après avoir grandi dans les Pyrénées Atlantiques, elle s'inscrit à l'Institut d'Etudes Politiques de Bordeaux en 1990. Quatre ans plus tard, elle monte à Paris, où elle intègre le Centre de Formation des Journalistes (CFJ), dont elle ressortira diplômée en 1996, avec une spécialisation en télévision. Elle travaille le temps d'un été comme pigiste pour France 3 Champagne-Ardennes, avant d'être engagée pour présenter les informations de la chaîne économique Bloomberg TV, d'octobre 1996 à avril 1999. Elle rejoint ensuite l'équipe des journalistes de LCI, qui lui donnera l'opportunité de présenter pendant une saison Le Grand Journal aux côtés de Damien Givelet. Entre temps, elle lance des reportages de l'émission Sorties en salle sur Cinéstar 1 et 2, chaîne pour laquelle elle anime également en juin 2002 une émission quotidienne en direct du Festival de Cannes. En septembre 2005, elle prend les rênes de Zone Interdite, magazine d'actualité diffusé sur M6, qui lui confie quelques mois plus tard la présentation du 12.50. Elle accepte de succéder à Laurence Ferrari sur TF1 en mai 2006 au poste remplaçante de Claire Chazal pour la présentation du journal télévisé, ainsi que de coprésentatrice de Sept à Huit aux côtés de Harry Roselmack.

 -0-0-0-0-0-0-

Daniel Day-Lewis -  Acteur anglais -  

 Né le 29 avril 1957

 Petit-fils d'un poète et du directeur des studios Ealing, Daniel Day-Lewis grandit dans un environnement propice à l'exaltation artistique. Après avoir étudié les arts dramatiques à la Bristol Old Vic School, il fait ses débuts au cinéma en tant que figurant en 1971 dans le drame 'Un dimanche comme les autres'. Il est ensuite sur les planches de Londres et Bristol durant une dizaine d'années avant de décrocher un petit rôle dans Ghandi en 1982. En 1984, il est l'un des révoltés du 'Bounty' aux côtés de Mel Gibson. Il décroche l'année suivante le New York Film Critics Circle Awards du meilleur acteur grâce à l'interprétation d'un jeune homosexuel anglais dans 'My Beautiful Laundrette'. Privilégiant les rôles difficiles, il campe en 1989 un artiste handicapé dans 'My Left Foot' et obtient pour ce rôle l'oscar du meilleur acteur. Dans 'Le Dernier des Mohicans' (1992) et 'Au nom du père' (1993), il décroche le rôle principal. Puis il joue pour Martin Scorsese le méchant 'Boucher' dans 'Gangs Of New York'. En 2006, il est à l'affiche de 'The Ballad of Jack and Rose', réalisé par sa compagne Rebecca Miller et il fait sensation en 2008 dans 'There Will Be Blood' et remporte un oscar pour sa prestation. Daniel Day-Lewis est un acteur très apprécié du grand public.

-0-0-0-0-0-0-

Andre Agassi - Tennisman américain -

Né à Las Vegas le 29 avril 1970

 Pratiquant le tennis depuis son berceau, Andre Agassi devient professionnel en 1986, à 16 ans. En arrivant sur le circuit, il bouscule les traditions et gagne le surnom de 'Kid de Las Vegas'. En 1990, il accède à Roland-Garros à la première des dix-neuf finales qu'il disputera en Grand Chelem. Il gagne la première à Wimbledon en 1991, puis à l'US Open en 1994. C'est ensuite le tour de l'Open d'Australie, tournoi qui lui offrira 8 titres. En avril 1995, il est pour la première fois couronné numéro 1 mondial et le reste sept mois. Il devient un champion complet en remportant les Master Series et en devenant médaillé d'or aux JO d'Atlanta en 1996. La star, alors mariée à Brooke Shields, fait la une des magazines mais perd son tennis et tombe à la 141e place mondiale. En 1999, c'est la transformation. Partageant la vie de Steffi Graf, il privilégie sa préparation physique et remonte la pente. A Roland-Garros au terme d'un match épique, il s'inscrit sur la liste des joueurs ayant gagné les quatre tournois du Grand Chelem et sur toutes les surfaces. Il passe près de l'exploit en enchaînant avec une finale à Wimbledon, des victoires à Flushing Meadows et Melbourne. Il continue à surfer sur les sommets du classement jusqu'en 2003 où il retrouve sa place de numéro 1. Les saisons suivantes sont marquées par des blessures l'obligeant en 2006, à 36 ans, à mettre un terme à sa carrière. L'un des plus grands joueurs de l'histoire du tennis laisse derrière lui la marque d'une grande combativité et d'un incroyable charisme.

Commentaires

la lecture "nés un 29 Avril" est faite, bien des personnes connues.Merci, bonne journée,bises.Renée

Écrit par : Renée | 29/04/2008

Je ne savais pas pour ZOUC, c'est terrible ! bises à toi... miche

Écrit par : miche | 01/05/2008

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique