logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

25/04/2008

ILS SONT NES UN 25 AVRIL

Renée Zellweger - Actrice américaine -

Née à Katy, Texas le 25 avril 1969

Passionnée dès son plus jeune âge par la comédie, Renée Zellweger intègre la troupe de théâtre de son lycée du Texas. C'est pour la télévision locale qu'elle fait ses débuts devant la caméra. Après avoir enchaîné les petites apparitions, elle décroche un rôle dans 'Génération 90' où on l'aperçoit aux côtés d'Ethan Hawke et Winona Rider. En 1997, la jeune comédienne se voit enfin confiée un véritable second rôle dans 'Jerry Maguire'. Dès lors, Renée Zellweger enchaîne les rôles dans des comédie romantiques à succès dans lesquelles elle excelle : 'Nurse Betty', 'Le Célibataire' ou encore 'Fous d'Irène' en 2000. Mais c'est surtout son interprétation de l'héroïne du roman d'Helen Fielding dans 'Le Journal de Bridget Jones' (2001) et sa suite 'Bridget Jones : l'âge de raison' (2004) qui la fait triompher, la propulsant au rang des acteurs les plus prisés : elle rejoint ainsi Catherine Zeta-Jones et Richard Gere dans 'Chicago' (2003) et Nicole Kidman et Jude Law dans 'Retour à Cold Mountain' en 2004, puis Russell Crowe dans 'De l'ombre à la lumière' en 2005. Très à l'aise dans les films d'époque, l'actrice n'hésite pas à repartir dans l'Amérique des années 1920 en jouant pour et avec George Clooney dans 'Jeux de dupes', une comédie sur le monde du football.

 -0-0-0-0-0-0-

Al Pacino - Acteur américain -  

 Né à New York City, New York le 25 avril 1940

Figure emblématique du cinéma des années soixante-dix, Alfred James Pacino a grandi dans le Bronx. Passionné de théâtre, il suit les cours de la NY High School of Performing Arts puis intègre l'Actor Studio en 1966, sous la direction de Lee Strasberg. Les méthodes d'approche de Strasberg révolutionneront le jeu des acteurs. Ses apparitions sur les planches sont remarquées. Sa carrière se poursuit au cinéma où il rencontre un franc succès. En 1972, Francis Ford Coppola lui confie le rôle de Michael Corleone dans 'Le Parrain'. Le film assoit définitivement sa popularité. Ses choix éclectiques, comme 'Serpico' ou le très violent 'Scarface', l'imposent comme l'un des acteurs les plus charismatiques de sa génération, avec Robert de Niro et Dustin Hoffman. Il obtient la statuette dorée en 1992 pour 'Le Temps d'un week-end'. Il joue en 2006 dans '88 Minutes' de Jon Avnet et on peut le voir dans le fameux 'Ocean' s Thirteen' de Steven Soderbergh, aux côtés notamment de George Clooney, Brad Pitt, Matt Damon et Vincent Cassel. En 2007, il se voit offrir le rôle de Dali dans le drame 'Dali and I : The Surreal Story'. Son immense succès au cinéma ne l'empêche pas de continuer de se produire sur les planches new-yorkaises, où il joue aussi bien Wilde que Shakespeare. Les interprétations d'Al Pacino, du flic désabusé dans 'Insomnia' au Frankenstein moderne dans 'Simone', en passant bien sûr par le gangster du 'Parrain', ont marqué le cinéma et montré qu'il est un acteur hors pair.

-0-0-0-0-0-0-

 Albert Uderzo - Illustrateur de BD français -

Né à Fismes le 25 avril 1927

Fils d'immigrés italiens, Albert Uderzo est engagé à l'âge de quatorze ans par la Société Parisienne d'Edition. En tant qu'illustrateur, il fera ses débuts dans le magazine 'Junior' en 1945. Dès le début, Uderzo se montre capable d'illustrer tout autant des thématiques réalistes qu'humoristiques. C'est en 1950 qu'il rencontre le scénariste René Goscinny. Toutefois, leurs travaux communs ne paraîtront qu'en 1956 dans le journal 'Tintin' avec 'Les aventures d'Oumpah-Pah le Peau-rouge'. En 1959, il co-fonde le magazine 'Pilote' qui va lancer ses deux plus grands succès : 'Tanguy et Laverdure', scénarisé par Charlier, et 'Astérix', d'après les histoires de Goscinny. Cette bande dessinée présentant avec dérision et affection les clichés régionaux, puis s'étendant au monde entier, connaît avec le temps un succès colossal. En 1979, malgré la mort de Goscinny, il décide de continuer la série et fonde les éditions Albert René. Une dizaine d'albums ont été édités par elles, toujours avec le même succès. Aujourd' hui, 'Astérix' est traduit en 62 langues et a été adapté au cinéma.

 -0-0-0-0-0-0-

Bertrand Tavernier -  Réalisateur français -

Né à Lyon le 25 avril 1941

Pendant ses années lycées, Bertrand Tavernier préfère de loin les salles obscures de la rue d'Ulm aux cours de philosophie. Au Studio Obligado, il découvre Renoir, Fritz Lang ou Buster Keaton, et sait déjà qu'il veut suivre leur exemple. Poussé par ses parents à étudier le droit, il fonde avec ses amis de la Sorbonne le journal 'L' étrave', consacré à l'art cinématographique. Alors qu'il interviewe Jean-Pierre Melville, ce dernier l'engage comme stagiaire sur le tournage de 'Léon Morin prêtre'. C'est à cette même époque que Bertrand Tavernier et sa bande trouvent un moyen de voir les films rarement programmés, en créant le ciné-club 'Nickel Odéon'. Devenu attaché de presse pour Claude Sautet, Chabrol ou encore Ken Loach, Tavernier loue sa plume à plusieurs revues, tels 'Combat' et 'Les cahiers du cinéma'. Après des débuts difficiles, il réalise son premier film en 1974, 'L' horloger de Saint-Paul', adaptation d'un roman de Georges Simenon qui obtient le prix Deluc et l'Ours d'argent à Berlin. En 1976, le César du meilleur réalisateur lui est attribué pour 'Que la fête commence', puis celui du meilleur scénario un an plus tard pour 'Le Juge et l'assassin'. En 1995, c'est au tour du très controversé 'L' Appât' de remporter l'Ours d'or à Berlin. Héritier de la Nouvelle Vague, mémoire vivante du cinéma mondial, Bertrand Tavernier s'est forgé une oeuvre à part dans l'histoire du 7e art en interrogeant la société actuelle, mais aussi passée.

-0-0-0-0-0-0-

 Dominique Blanc  - Actrice française -  

 Née à Lyon le 25 avril 1962

Très jeune, Dominique Blanc est magnétiquement attirée par les planches. Cette gône de la Croix-Rousse, rejetée par le conservatoire et la Rue Blanche, ne s'effraie pas de ce double échec et s'inscrit au cours Florent, où elle apprend à jouer sous la houlette de Francis Huster et de Pierre Romans. Patrice Chéreau la remarque et lui offre un rôle dans 'Peer Gynt' d'Ibsen, pièce qui lui fait connaître les premiers frissons de sa vie de comédienne. Convaincue qu'elle ne jouera qu'au théâtre - le tournage de 'Passion' de Jean-Luc Godard lui laisse de mauvais souvenirs - elle accepte cependant le rôle que lui offre Régis Wargnier dans 'La Femme de ma vie'. Nommée aux Césars, elle devient bientôt le second rôle indispensable au cinéma français, appréciée pour sa finesse et sa discrétion. Dirigée par Sautet, Chabrol, Louis Malle, elle gravit sûrement les échelons et obtient un césar en 1991 pour sa prestation dans 'Milou'. Elle sélectionne soigneusement les personnages et les films qui lui sont proposés, n'hésitant pas à tourner dans des premières et deuxièmes oeuvres, ce qui lui vaut d'ailleurs le césar de la meilleure actrice pour 'Stand-by' de Roch Stephanik. Saisissante en toxicomane dans la trilogie de Lucas Belvaux, en particulier dans le volet 'Après la vie' (2003), Dominique Blanc a également bouleversé le public par son interprétation de 'Phèdre', mise en scène par son ami de toujours, Patrice Chéreau.

-0-0-0-0-0-0-

Ella Fitzgerald - Chanteuse de jazz américaine -

Née à Newport, Virginie le 25 avril 1918

Décédée à New York le 15 juin 1996

Née de père inconnu, Ella Fitzgerald est élevée par sa tante à New York. A l'âge de 16 ans elle gagne un concours de chanteurs amateurs à l'Appolo de Harlem. Ce sera le premier d'une suite inégalée de succès. Elle est repérée lors d'une audition par le batteur Check Webb qui l'engage dans son orchestre. Elle en est la véritable vedette de 1935 à 1939. C'est avec lui, à la fois mentor et tuteur, qu'elle enregistre ses premiers disques. A sa mort en 1939, elle reprend un temps la direction de l'orchestre mais préfère mener une carrière de soliste. Elle participe au tournées du 'Jazz at the Philarmonic', y rencontre Ray Brown puis Norman Granz qui devient ensuite son impresario. De 1956 à 1964, ils vont enregistrer les fameux 'songs books', albums de chansons populaires américaines, qui leur ont souvent valu la place de meilleur vente au hit parade. Elle fut l'interprète fétiche de nombreux musiciens, Gershwin, Duke Ellington... et enregistra les classiques du jazz avec Count Basie ou Louis Armstrong. La reconnaissance fut internationale et le succès jamais démenti. La 'first lady du jazz' ainsi nommée devant la virtuosité, les talents d'improvisation et l'étendu du registre de sa voix, s'éteint à l'âge de 79 ans, des suites du diabète dont elle était atteinte depuis des années.

-0-0-0-0-0-0-

 Nathalie Rheims -  Actrice et écrivain française -

Née à Paris le 25 avril 1959

Fille de l'académicien Maurice Rheims, Nathalie Rheims rêve d'abord de devenir actrice. A 17 ans, elle entre au Conservatoire de la rue Blanche, et joue jusqu'en 1983 au théâtre et dans des téléfilms. L'année suivante on la retrouve dans le magazine 'Elle' où elle mène de grands entretiens. En 1986, elle devient productrice de télévision : 'Haute curiosité' sur TV6, présenté par Maurice Rheims, avant de créer une société de communication avec son époux. C'est en 1999 qu'elle saute le pas et devient romancière. Son premier livre 'L' un pour l'autre' confirme sa vocation puisqu'il obtient le Prix du Gai Savoir. Les romans qui suivent, 'Lettre d'une amoureuse morte', 'Les fleurs du silence', 'L' ange de la dernière heure', reçoivent un joli accueil du public.

-0-0-0-0-0-0-

Claude Mauriac - Ecrivain et journaliste français -

Né à Paris le 25 avril 1914

Décédé à Paris le 22 mars 1996

Fils aîné de l'écrivain François Mauriac, Claude suit d'abord des études de droit avant d'emprunter la voie littéraire. Secrétaire particulier du général de Gaulle de 1944 à 1949, il tire de cette expérience un livre de souvenir 'Aimer de Gaulle'. Puis il devient journaliste au Figaro où il tient la critique de cinéma, et la critique littéraire. Son premier roman, 'Toutes les femmes sont fatales' en 1957, est suivi moins d'un an après d'un essai, 'L' alittérature contemporaine', qui fait grand bruit. Moins intransigeant que les sectateurs du 'Nouveau roman', il se montre cependant hostile à tous les procédés classiques de la narration romanesque. Il est l'auteur d'essais sur Balzac, Jouhandeau, Cocteau et Malraux et d'un monumental journal qui porte le titre générique 'Le temps immobile' et qui n'a pas encore été publié en intégralité. Il reçoit en 1954 le prix Sainte-Beuve pour son livre sur André Breton, et en 1959 le Prix Médicis pour 'Le dîner en ville'.

-0-0-0-0-0-

Oliver Cromwell -  Homme politique et lord anglais -  

Né à Huntingdon le 25 avril 1599

Décédé le 03 septembre 1658

 Né dans une famille d'origine galloise, Oliver Cromwell est éduqué par Thomas Beard, un puritain particulièrement intolérant à l'égard des catholiques. Après avoir étudié le droit à l'université de Cambridge, il retourne dans sa ville natale pour gérer la fortune colossale de son père. Il entre en politique en devenant membre du Parlement de 1628 à 1629. Il accuse le roi Charles Ier et l'Eglise protestante de soutenir les catholiques. Lorsque la guerre civile éclate, il crée en 1643, avec la fortune familiale, une armée, au service du Parlement, qu'il nomme les 'Ironside' (les 'Côtes de fer'). Promu lieutenant-général, il remporte la bataille de Marston-Moor et de Naseby où il bat les troupes royalistes. En 1648, il approuve la purge du Parlement et souhaite que le Roi soit condamné. Celui-ci est exécuté et la République est proclamée. Il s'empare de l'Irlande à Drogheda et de l'Ecosse à Dunbar puis à Worcester. Il se fait nommer Lord Protecteur de la République et instaure un véritable dictature. Oliver Cromwell gouverne l'Angleterre d'une main de fer de 1653 à 1658, date de sa mort.

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique