logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

30/03/2008

ILS SONT NES UN 30 MARS

Norah Jones - Chanteuse américaine -
Née à New York le 30 mars 1979

Née à New York, Norah Jones a pourtant grandi dans la banlieue de Dallas au Texas. Elle est bercée dès son enfance par la musique, notamment la soul et le jazz, grâce à l'influence de sa mère. Elle commence à chanter dans la chorale de l'église à l'âge de cinq ans, se met au piano deux ans plus tard et s'essaye même brièvement au saxophone alto lors du collège. Ayant pu démontrer son talent au lycée, elle s'inscrit à l'université du North Texas en piano jazz et part à New York une fois son diplôme en poche, en 1999. Après quelques apparitions sur la scène musicale new-yorkaise avec le groupe de funk Wax Poetic, elle crée sa propre formation avec trois acolytes. Le groupe envoie une démo à Blue Note en 2000 et signe rapidement avec la légendaire maison de disques. Le premier album de Norah Jones, 'Come Away With Me', sort en 2002 et remporte un franc succès. Elle revient en 2004 avec 'Feels Like Home' et le public la suit désormais les yeux fermés. Norah sait se faire désirer puisqu'elle ne sort son troisième album 'Not Too Late' qu'en janvier 2007. Peu importe le temps qui passe, la simplicité, la beauté et la voix de Norah Jones valent le coup d'être attendu.

Céline Dion - Chanteuse québécoise -

Née à Repentigny, Québec le 30 mars 1968

Issue d'une famille de 14 enfants, Céline Dion est bercée par la musique dès son plus jeune âge. Elle n'a que douze ans quand le producteur René Angélil, qui deviendra son mari, accepte de gérer sa carrière. En 1981 sort le premier album de Céline, 'La Voix du bon Dieu'. C'est un succès immédiat au Québec. Après deux autres albums, elle est choisie par la Suisse pour la représenter lors du concours de l'Eurovision qu'elle gagne avec la chanson 'Ne partez pas sans moi' en 1988. Les portes de l'Europe lui sont alors ouvertes. Céline se lance également dans une carrière anglo-saxonne avec 'Unison' en 1990. 'The Colour of my Love', en 1993, et surtout la chanson 'The Power of Love' sont de véritables succès. Mais c'est lorsqu'en 1996 elle interprète 'The Power of the Dream' devant 3 milliards de téléspectateurs lors des Jeux Olympiques d'Atlanta que sa carrière explose véritablement. Côté carrière francophone, sa collaboration avec Jean-Jacques Goldman, en 1995, pour 'D' eux' est un énorme succès. Le titre 'Pour que tu m'aimes encore' est un tube et l'album détient le record de l'album francophone le plus vendu au monde. La chanson 'My Heart Will Go On', extraite du film 'Titanic' en 1997, lui apporte la consécration. Après avoir donné naissance à son premier enfant en 2001, elle sort 'A New Day has Come' en 2002 et se lance l'année suivante dans un nouveau projet : monter sur scène à Las Vegas 5 soirs par semaine pendant 3 ans. Le succès est tel qu'elle prolonge d'un an.

Eric Clapton - Chanteur anglais -
Né à Ripley le 30 mars 1945

Elevé par ses grands-parents après l'abandon par sa mère, il reçoit sa première guitare à 13 ans. Dès lors, il consacre ses soirées à la musique, et s'essaie à la guitare électrique. Il délaisse les cours du Kingston College of Arts, et découvre le blues, la musique de Muddy Waters et Robert Jonhson. En 1963, il joue dans son premier groupe, nommé les Roosters ; à l'automne, il rejoint les Yardbirds avec lesquels il reçoit le surnom de Slowhand et impose son style. Ils enregistrent deux albums publics, mais les choix musicaux commerciaux des Yardbirds détournent Eric Clapton du groupe. En 1969, il compose sa première chanson 'Presence of the Lord' et son premier album solo 'Eric Clapton'. De 1971 à 1973, il traverse une période noire sous l'emprise de la drogue avant de reprendre la guitare en 1974 ; sa musique ne se limite plus au blues, elle s'inspire aussi de country, folk, rock et pop. En 1978, Eric Clapton part en tournée avec Bob Dylan. Dans les années 80, Eric Clapton signe des bandes originales pour le cinéma et participe à de nombreux concerts, ceux des Rolling Stone, Dire Straits, ou d'Elton John, et s'associe au BeeGees pour l'album officiel des Jeux Olympiques d'été de Los Angeles. En 1994, il sort l'album 'From the Cradle', à la fois retour aux sources et album de la maturité, qui sera numéro 1 des deux côtés de l'Atlantique. Avec plus de quarante ans de carrière et une participation à plus d'une centaine d'albums, Clapton est véritablement un 'guitar heroe'.

Robert Badinter - Avocat et homme d’Etat français -
Né à Paris le 30 mars 1928

Avocat au barreau de Paris, Robert Badinter lie son nom à la défense de causes célèbres, comme celle de Patrick Henry. Militant pour les droits de l'Homme, il entre au parti socialiste dès 1971. Nommé garde des Sceaux et ministre de la Justice durant le premier septennat de François Mitterrand, il fait voter par l'Assemblée nationale l'abolition de la peine de mort le 9 octobre 1981. Il est également à l'origine d'autres mesures telles que l'abrogation du délit d'homosexualité, la suppression de la Cour de sûreté de l'Etat et des tribunaux permanents des forces armées, l'élargissement du droit d'action des associations pour la poursuite des crimes contre l'Humanité et des infractions racistes... De 1986 à 1995, il préside le Conseil constitutionnel et dirige la commission d'arbitrage de la CEE sur la question yougoslave. Auteur de nombreux essais historiques et politiques, il occupe le siège de sénateur des Hauts-de-Seine depuis 1995.

Warren Beatty - Acteur, réalisateur, scénariste et producteur américain -
Né à Richmond, Virginie le 30 mars 1937

Petit frère de l'actrice Shirley MacLaine, Warren Beatty fut d'abord sportif puis pianiste de bar. Il fait ses premiers pas au cinéma avec Elia Kazan dans le rôle d'un adolescent torturé de l'illustre 'La Fievre dans le sang' en 1961 aux côtés de Natalie Wood. Il tourne avec des metteurs en scène proches du célèbre 'Actors' Studio' tels que Inge, Tennessee Williams et Mike Nichols. Son jeu théâtral et perfectionniste en est le résultat. Considéré comme un sex symbol, Warren Beatty devient la coqueluche d'Hollywood, ce qui lui vaut de nombreuses conquêtes parmi lesquelles Joan Collins, Madonna, Diane Keaton et Annette Bening qu'il épouse en 1992. Côté cinéma, il enchaîne les films et connaît la consécration en 1967 dans 'Bonnie and Clyde' d'Arthur Penn avec Faye Dunaway. Il passe derrière la caméra en 1978 avec 'Le ciel peut attendre', dont il interprète le rôle titre, comme ce sera le cas pour ses futures réalisations. Vient ensuite 'Reds', en 1981, qui lui vaut l'Oscar du meilleur réalisateur. Il tournera alors de moins en moins. Après 'Ishtar' en 1987, il met en scène 'Dick Tracy' en 1990, une adaptation de la célèbre bande dessinée, avec Al Pacino et Madonna. Il joue ensuite dans 'Bugsy' de Barry Levinson en 1991 et dans 'Rendez-vous avec le destin' de Glenn Gordon Caron en 1994. Sa dernière apparition au cinéma date de 'Bulworth', en 1998, qu'il produit, écrit, réalise et interprète. Le film dénonce l'hypocrisie dans la politique, un domaine qui fascine Warren Beatty.

Richard Gotainer - Auteur et interprète français -
Né à Paris le 30 mars 1948

Louveteau facétieux et trublion de colonies de vacances, c'est en découvrant le magnétophone et les joies du bidouillage sonore que Richard Gotainer se forge un bagage artistique. Lassé par ses études de droit et l'accumulation de petits boulots, son sens du jeu de mot et de la formule le conduit tout naturellement vers le domaine alors florissant de la pub. Si son style et ses jingles font souvent mouche - on lui doit notamment 'On se lève tous pour Danette' ou 'Vittel. Buvez, éliminez.' - son extrême fantaisie lasse. Viré, il rebondit en fondant sa propre boîte et, amené à travailler avec de nombreux musiciens, il fait la connaissance du guitariste Claude Engel. Entre 1977, avec son 'Forgeur de tempos', et 1982, avec 'Chants zazous', Gotainer chanteur triomphe et ses tubes, dont 'Le Mambo du Décalco', trustent les ondes. D'abord convié à faire les premières parties de Coluche et d'Eddy Mitchell, il remplit bientôt l'Olympia. Fort de son succès, Gotainer entreprend l'écriture d'un long métrage. Mais, à l'aube des années 1990, l'échec de son 'Rendez-vous au tas de sable' provoque sa semi-disparition. Gotainer n'en reste pas moins actif. Après quelques albums passés inaperçus, il consacre de longues années à la mise en place d'un spectacle atypique, une pièce musicale en alexandrins et sur fond de musique symphonique. 'La Goutte au Pépère' marque le retour sur le devant de la scène d'un Richard Gotainer fidèle à lui-même et à son sens de la démesure jubilatoire.

Jean-Claude Brialy - Acteur et réalisateur français -
Né à Aumale, Algérie le 30 mars 1933
Décédé à Paris le 30 mai 2007

Fils d'un officier français militaire de haut rang, Jean-Claude Brialy s'éloigne d'une carrière militaire pour devenir comédien. Il suit des cours d'art dramatique, obtient un premier prix de comédie au conservatoire de Strasbourg, et entre ainsi au Centre dramatique de l'Est. Ami du cinéaste Philippe de Broca, Brialy apparaît à 20 ans dans les courts métrages de la Nouvelle Vague de Jacques Rivette et de Jean-Luc Godard - 'Une femme est une femme' en 1960. Jean Renoir lui offre sa première apparition dans un long métrage dans 'Paris fait des choses' (1958), suivi de Truffaut et Chabrol - 'Le Beau Serge' - dont il devient l'un des acteurs fétiches. En 1987, il obtient le César du meilleur second rôle pour son interprétation dans 'Les Innocents' d'André Téchiné. Tour à tour désinvolte et élégant, grave ou tendre, sa carrière est très prolifique : il a joué dans près de 200 films et pièces de théâtre. Le comédien surdoué est aussi réalisateur depuis 1971 avec 'Eglantine', directeur du théâtre des Bouffes-Parisiens depuis 1987, et écrivain à ses heures. En 1998, il met ainsi en scène 'Mon père avait raison' de Sacha Guitry et écrit, met en scène et interprète 'J' ai oublié de vous dire' en 2005. Entre la scène et le cinéma, Jean-Claude Brialy abat un travail monstre en tournant souvent plusieurs films par an. En 2005, il est à l'affiche de 'Quartier VIP' de Laurent Firode, sans oublier pour autant la télévision pour laquelle il tourne la saison 1 des 'Rois maudits'. Après une magnifique carrière de 50 ans, Jean-Claude Brialy s'éteint des suites d'une longue maladie à l'âge de 74 ans.

Jean Giono - Romancier français -
Né à Manosque le 30 mars 1895
Décédé à Manosque le 08 octobre 1970

Issu d'une famille modeste, Jean Giono est employé de banque lorsque survient la Première Guerre mondiale. Profondément choqué par les combats au front, il devient l'une des principales figures du pacifisme dans les années 30. La publication de 'Colline' en 1929 est saluée par tous, notamment par André Gide. Dans son oeuvre, Giono prône la révolte contre la ville, la société industrielle capitalistique, et vante les valeurs rurales. D'abord extrêmement populaires chez les jeunes, ses idées susciteront hostilité et méfiance lors de la Libération, à cause de leur proximité avec celles du maréchal Pétain. Giono n'abandonne pourtant pas l'écriture, et produit certaines de ses oeuvres les plus fortes - les plus pessimistes aussi - auxquelles le public réserve un bon accueil. Giono a également réalisé certains films : citons 'Crésus' avec Fernandel et 'Un roi sans divertissement', Grand Prix du Cinéma français de 1963.

Commentaires

la préférence: Badinter!
bises

Écrit par : henri | 30/03/2008

un petit coucou en passant
que du bon monde nés le 30 mars bonne soirée
bernadette

Écrit par : bernadette | 30/03/2008

Que du beau monde en ce jour du 30 mars.

Giono qui a peint le midi aride des hautes terres avec amour et rudesse et Badinter humaniste, tous deux antimilitaristes, ont des convictions fortes. Qu'ils en soient remerciés.

Les quatre autres artistes ont tous du talent, avec un bémol pour Gotainer qui était excessif.

BIses du grillon

Écrit par : christian | 31/03/2008

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique