logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

28/01/2008

ILS SONT NES UN 28 JANVIER...

Jean-Louis Murat - Auteur, compositeur et chanteur français -

Né à La Bourboule le 28 janvier 1952

Dès ses sept ans, Jean-Louis Murat présente un don pour les instruments, ce qui le mène au Conservatoire. Féru de poésie classique et de littérature romantique et tourmentée, il est le premier bachelier de sa famille. Marié à dix-sept ans, il s'inscrit à l'université, puis, jeune papa, quitte tout pour voyager, en France et en Europe, forgeant sa personnalité d'artiste : solitude et voyage, poésie et musique, indépendance et liberté. Il fonde à son retour le groupe Clara, remarqué par William Sheller. Grâce à ce dernier, il enregistre son premier album en 1981. Mais en cette période rock, Murat ne fait pas d'émules, mais refuse pour autant de céder à la mode : les ventes demeurent au plus bas pendant des années. Après 'Murat' en 1982, et 'Passions privées' en 1984, sa maison de disques rompt son contrat. Puis en 1987, Murat a l'occasion d'enregistrer chez Virgin 'Si je devais manquer de toi', énorme succès qui le propulse enfin sur le devant de la scène. Il se démarque des artistes médiatisés, comme en témoignent ses clips, notamment 'Regrets', enregistré avec Mylène Farmer. Disques, cinéma - il apparaît dans 'Mademoiselle Personne' de Pascale Bailly et dans un film de Jacques Doillon -, tournées, Murat séduit un public grandissant. Chaque opus est différent mais fidèle à sa personnalité. Comme le prouve à nouveau l'album 'Taormina' en 2006, Jean-Louis Murat a relevé le pari d'être reconnu en tant qu'auteur, compositeur et interprète sans jamais se faire happer dans la spirale des médias.

-0-0-0-0-0-0-

Marthe Keller - Actrice suisse -

Née à Bâle le 28 janvier 1945

Eternelle Demoiselle d'Avigon, Marthe Keller reste pour les français la jeune femme rousse à chignon, en robe à taille haute, du célèbre téléfilm des années 1970. Un accident de ski vient compromettre son avenir de danseuse étoile et c'est par le chemin du hasard que Marthe Keller débute une carrière d'actrice en Allemagne, tournant son premier film en 1964, 'Mein oder Dein'. En 1969, Philippe de Broca l'engage pour jouer dans 'Le Diable par la queue', puis dans 'Les Caprices de Marie' et dans 'La Vieille Fille' et 'Elle court, elle court la banlieue'. Mais c'est surtout la série télévisée en plusieurs épisodes 'La Demoiselle d'Avignon' qui la rend populaire auprès du public. Grâce à sa notoriété, elle tourne pour Polac 'La Chute d'un corps', 'Toute une vie' de Lelouch, 'Marathon Man' de Schlesinger en 1979 ou 'Fedora' de Billy Wilder... Dans les années 1980, Marthe Keller s'efface, tournant toujours discrètement 'Rouge Baiser', 'Les Yeux Noirs' de Mikalkov et quelques productions télévisées. La décennie suivante offre à Marthe Keller des rôles dans 'L' Ecole de la chair', 'Le Derrière', et en 2006 'Fragile' de Laurent Nègre, après qu'elle ait chanté dans l'opéra 'Don Giovanni' à New York.

-0-0-0-0-0-0-

Richard Anconina - Acteur français -

Né à Paris le 28 janvier 1953

Né dans une famille juive d'origine espagnole de restaurateurs, il arrête ses études après un CAP d'électromécanicien pour s'orienter vers la comédie. Il apparaît sur les écrans pour la première fois en 1977. En 1978, il obtient un rôle dans 'Notre Dame de Paris' de Robert Hossein, pièce de théâtre qui est jouée jusqu'en 1979. C'est le film de Claude Zidi, 'Inspecteur La bavure', qui lui apporte la notoriété en 1980. L'année 1983 voit sa consécration au cinéma avec l'interprétation d'un jeune malfrat dans 'Tchao Pantin', aux côté de Coluche. Ce rôle lui vaut les Césars du Meilleur Espoir et du Meilleur Second Rôle masculin. Richard Anconina vit une période de gloire et d'intense activité cinématographique, partageant les premiers rôles avec de nombreuses vedettes, notamment dans 'Paroles et Musique' en 1984 avec Christophe Lambert, 'David et Goliath' en 1987 avec Michel Boujenah, 'Envoyez les violons' en 1988 avec Anémone, et dans 'Itinéraire d'un enfant gâté' en 1989. 'Le Petit Criminel' de Jacques Doillon en 1991 lui vaut la mention spéciale du Jury au Festival de Berlin, ainsi que le prix Louis Delluc. Richard Anconina connaît ensuite une période d'inactivité jusqu'à son interprétation dans la comédie 'La vérité si je mens' en 1997, rôle qu'il reprend trois ans plus tard dans la version II. Il tente les films policiers : 'Six Packs' en 2000 et 'Gangsters' en 2002. En 2004, il prend le rôle d'un metteur en scène de comédie musicale pour 'Alive'

-0-0-0-0-0-0-

Suzanne Flon - Actrice française -

 Née à Kremlin-Bicêtre le 28 janvier 1918 -

Décédée à Paris le 15 juin 2005

Alors qu'elle est secrétaire d'Edith Piaf, Suzanne Flon rêve de monter sur les planches. Elle devient présentatrice des spectacles au music-hall de l'ABC et à Bobino. Raymond Rouleau la remarque et lui offre en 1943 un rôle au théâtre dans 'Le survivant'. Elle joue ensuite dans 'Le mal court' de Jacques Audiberti et se fait connaître du public dans 'L' alouette' d'Anouilh ou 'La petite hutte' d'André Roussin. Elle est connue pour ses interprétations sur scène des grands classiques comme 'La mégère apprivoisée' de Shakespeare, 'La cerisaie' de Tchekhov, et 'Chacun sa vérité' de Pirandello. Elle collabore avec de grands metteurs en scène comme André Barsacq et Jean Vilar qui la fait jouer aux côtés de Gérard Philipe dans 'On ne badine pas avec l'amour'. Elle apparaît pour la première fois sur le grand écran dans 'Capitaine Blomet' et 'Dernier amour' en 1949. Elle travaille également pour les cinéastes américains John Huston dans 'Moulin rouge' et Orson Welles dans 'Monsieur Arkadin'. Claude Chabrol lui offre de très beaux rôles dans 'La fleur du mal' et 'La demoiselle d'honneur'. A l'âge de quatre-vingt-un ans, Suzanne Flon remonte sur les planches dans 'L' Amante anglaise' de Marguerite Duras après une pause de quatre ans.

-0-0-0-0-0-0-

Anicée Alvina - Actrice française -

Née à Boulogne-Billancourt le 28 janvier 1954 -

Décédée le 10 novembre 2006

Actrice discrète du cinéma français, Anicée Alvina décide dès l'enfance de faire carrière au cinéma. Adolescente, elle prend des cours au conservatoire d'art dramatique de Saint-Germain-en-Laye. A sa sortie, elle démarre immédiatement sa carrière, incarnant des jeunes filles en fleur dans 'Deux enfants qui s'aiment' et 'Paul et Michelle'. Incarnation dans ses rôles du cinéma libertaire des années 1970, elle sera aussi homosexuelle dans 'Le Rempart des béguines'. Sorte de muse d'Alain Robbe-Grillet, elle est tour à tour enfermée dans un couvent et partenaire de Jean-Louis Trintignant dans 'Glissement progressif du plaisir' et prostituée pour 'Le Jeu avec le feu'. En 1976, elle tourne pour Dino Risi 'Les âmes perdues', qui lui permet d'être aux côtés de Catherine Deneuve et d'étendre son répertoire. Dominatrice dans 'Femme fatale' face à Jacques Weber, elle travaille pour le cinéma engagé dans 'L' Affiche rouge', sur la résistance arménienne pendant la Seconde Guerre, et 'La Barricade du point du jour', dont le thème est la Commune de Paris. Les années 80 lui offrent des rôles de femme en pleine maturité pour 'Un second souffle' et 'Jusqu'au bout de la nuit'. Puis, sa carrière connaît une longue éclipse de quinze années durant lesquelles elle s'essaye à la chanson, sans grand succès. Elle fait son retour sur écran en 1995 pour 'Rêve après rêve', 'Jusqu'au bout de la nuit' et 'Ainsi soit-il'. Elle tourne une dernière fois 'Charrell' en 2005 avant de disparaître prématurément en 2006, à l'âge de 53 ans.

 

Commentaires

Ce soir tu as choisi tous les acteurs que j'aime ! Merci Annie , je retiens mieux ça que l'histoire de France ! BONNE SOIREE ..... BISES A VOUS DEUX . huguette

Écrit par : macary huguette | 28/01/2008

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique