logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

31/01/2008

L'AMOUR FAIT L'HISTOIRE .....

LES COURS D’AMOUR

Pour Lutter contre l’ennui dans les châteaux de l’époque féodale, quelques grandes dames cultivées avaient constitué des « cours d’amour ». Il s’agissait de juger des querelles entre amants et maîtresses, de débattre des problèmes amoureux, de répondre à des questions délicates, par exemple pour savoir « si l’amour est plus vif entre amants qu’entre époux », question souvent suivie de travaux pratiques…

medium_ELEONOR_DE_GUYENNE2.jpg

L’une de ces belles dames, Eléonore de Guyenne, avait vu son mariage avec le roi Louis VII solennellement rompu. L’inconduite conjugale d’Eléonore, y compris en Terre sainte, avait entraîné ce divorce prononcé lors d’une assemblée qui se tint à Beaugency en mars 1151 en présence du roi, de nombreux seigneurs et archevêques. Le flagrant délit d’adultère n’ayant pu être prouvé, louis VII prit prétexte de son degré de parenté avec la reine pour obtenir cette décision.

On prétend qu’en la circonstance, la reine tomba évanouie de son siège et fut frappée de stupeur. Les historiens ajoutent que la reine finit par admettre cette séparation de Beaugency, à condition qu’il lui fût permis de se remarier, l’Aquitaine et le Poitou demeurant sa propriété. Avec beaucoup d’imprudence, cette condition fut acceptée.

medium_ALIENOR3.jpg

Or deux mois plus tard après cette sentence de Beaugency, elle épousait le duc de Normandie, Henri Plantagenêt, futur roi d’Angleterre qui devint donc Duc de Guyenne et du poitou. C’était le père de Richard Cœur de Lion. Cette union fut très funeste pour la France. Eléonore était très jalouse. En 11752 elle empoisonna elle-même une de ses rivales au château de Woodstock  ce qui lui valut d’être emprisonnée  sur l’ordre de son époux.

medium_ALIENOR4.jpg

Après 16 ans de détention, l’ancienne gloire des cours d’amour de Beaugency et autres lieux se retira à l’abbaye  de Fontevrault . Elle mourut le 31 mars 1204 à plus de 80 ans ce qui tenterait à prouver que l’amour conserve.

(Sources l’almanach  de l’0rléanais – Gâtinais et Val de Loire)

 

Commentaires

On a beau dire mais dans tout apprentissage rien ne vaut les travaux pratiques !!!
Je t'espère en bonne forme !
Bises

Écrit par : Biche | 31/01/2008

Bravo pour ta note, elle prouve entre autres que l'amour, même sans cours est de tous âges.Et je suis ravie que mon tour de campagne t'ai plû...


Je t'embrasse
hélène

Écrit par : hélène | 31/01/2008

intéressant de relire la vie amoureuse de Eléonore de Guyenne, et la fin à l'abbaye de Fontevrault, merci.Bises.Renée

Écrit par : Renée | 31/01/2008

Cette Eléonore, quand même, quel numéro !
Je peux enfin venir te dire un petit bonjour et merci de t'être inquiétée de moi, je vais mieux.

Bises,

Aliette

Écrit par : Aliette | 31/01/2008

Vraiment, il s'en passait de drôles et de belles ! les femmes ont bien trinqué.. mais pas en levant les verres. Bises de miche

Écrit par : miche | 01/02/2008

Bonjour Annie

Il n'y a rien de bien nouveau chez les puissants. Avant, on répudiait, maintenant on divorce. Avant on gardait l"Aquitaine et le Poitou comme pension alimentaire, maintenant, on a la garde des gosses !
Avant, on se remariait dans les deux mois avec un duc, maintenant, c'est avec un président.

Reste à vivre 80 ans, mais là , j'en suis certain, si l'amour conserve, c'est la centaine qu'il lui faut viser !

Bises du grillon

Écrit par : christian | 01/02/2008

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique