logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

14/01/2008

ILS SONT NES UN 14 JANVIER

Jean DUTOURD - Ecrivain, pamphlétaire et académicien français - Né à Paris le 14 janvier 1920

La vie de Jean Dutourd, est, dès ses premières années, placée sous le signe de l'évasion. Orphelin de mère à 7 ans, c'est dans l'étude qu'il se réfugie alors. Deux fois prisonnier durant la seconde Guerre mondiale, il réussira à s'évader, pour poursuivre des études de philosophie. Dès la libération, il se consacre à l'écriture et collectionne, dès ses débuts, les Prix littéraires, premiers succès d'estime. En 1952, le Prix Interallié le récompense pour "Au bon beurre". En 1978, il est élu à l'Académie française. Outre ses romans, Jean Dutourd publie aussi des essais, tels qu' "A la recherche du français perdu". Aussi à l'aise avec les têtes bien faites académiciennes que les Grosses Têtes de Bouvard, cet anticonformiste à l'ironie souvent mordante se montre quelquefois très conservateur, par exemple contre la féminisation des noms de métier.

-0-0-0-0-0-0-


Faye DUNAWAY - Actrice, réalisatrice, scénariste et productrice américaine - Née à Bascom, Floride le 14 janvier 1941

Fille de militaire, la jeune Dorothy Fay Dunaway grandit en voyageant à travers les Etats-Unis mais aussi en Europe, notamment en Allemagne. Plus tard, elle étudie à l'université de Boston avant d'être diplômée de l'université de Floride. C'est là qu'elle fait ses premiers pas sur les planches. A 21 ans, elle intègre la troupe du Lincoln Centre à New York et y reste pendant trois ans tout en posant comme modèle. Le cinéma s'intéresse alors à elle. Elliot Silverstein lui offre son premier rôle dans "Les détraqués" en 1967. La même année elle gagne la reconnaissance publique en interprétant Bonnie Parker dans le "Bonnie and Clyde" d'Arthur Penn, aux côtés de Warren Beatty. Elle obtient une nomination à l'Oscar et sa carrière est alors lancée. Elle enchaîne les rôles et tourne avec les plus grands noms du cinéma. Elle enquête aux côtés de Steve McQueen dans le fameux "L' affaire Thomas Crown" en 1968 et deux ans plus tard, retrouve Arthur Penn pour "Little Big Man" avec pour partenaire Dustin Hoffman. Ce sont ensuite Roman Polanski, Sydney Pollack ou encore Sidney Lumet qui font appel à son talent. Ce dernier lui permet même d'obtenir enfin l'Oscar de la meilleure actrice pour son rôle de journaliste ambitieuse dans "Network" en 1976. Les années 80 sont une période plus creuse et on la retrouve dans les années 90 avec notamment "Arizona Dream" d'Emir Kusturica en 1993 et plus récemment "Jeanne d'Arc" de Luc Besson.

-0-0-0-0-0-0-


Etienne DAHO - Chanteur français - Né à Oran le 14 janvier 1957

C'est à Rennes, où il vit depuis ses six ans, qu'Etienne Daho se familiarise avec le milieu rock. Il commence à composer quelques titres mais poursuit tout de même des études d'anglais et d'arts plastiques. Sa première scène se passe lors des Transmusicales de Rennes le 14 juin 1979. Il se fait ensuite remarquer par Virgin, label en développement à cette époque, grâce à son premier 45 tours "Cow boy". Il commence à multiplier les concerts entouré de son groupe, notamment de Franck Darcel et du jeune musicien Arnold Turboust qui composent avec lui. En 1981, il sort son premier album "Mythomane", pourtant même s'il est bien accueilli par la critique, c'est avec son 45 tours "Le Grand Sommeil" qu'il connaît un véritable succès. La Dahomania est en marche. En 1985 "Tombé pour la France" sort sur les ondes, le clip est signé Jean-Pierre Jeunet. Ensuite tout s'enchaîne : tournées, disques d'or, création de son propre label et écriture de chansons pour d'autres artistes. Ce chanteur discret a su faire parler de lui !

-0-0-0-0-0-0-

Joseph LOSEY - Réalisateur américain - Né à La Crosse le 14 janvier 1909 - Décédé à Londres, Angleterre le 22 juin 1984

Après avoir étudié la médecine et la littérature anglaise dans des prestigieuse universités, Joseph Losey réalise en 1939 un court métrage d'animation intitulé "Petroleum and his cousins". Il part pour l'Allemagne et travaille avec Bertolt Brecht sur l'adaptation de la pièce 'Galilée'. Il tourne en 1948 "Le garçon aux cheveux verts". Membre du parti Communiste américain, il signe des drames sociaux comme le remake de "M le Maudit" de Fritz Lang. Lorsque la chasse aux sorcières débute aux Etats-Unis, sa carrière cinématographique prend fin. Exilé en Angleterre, il se remet à la réalisation, après une pause de deux ans, en empruntant des pseudonymes. En 1956, il reprend son vrai nom avec son film "Temps sans pitié". Il fait même jouer Jeanne Moreau dans "Eva" en 1962. Il signe les chefs-d' oeuvre "The Servant", "Accident", "Cérémonie secrète" avec Elizabeth Taylor et Mia Farrow, et "Le messager", Palme d'or au festival de Cannes 1971. Avec "L' Assassinat de Trotsky", il rencontre Alain Delon et travaille à nouveau avec lui sur le tournage de "Monsieur Klein" . En 1977, le cinéaste remporte pour ce film le César du Meilleur film et le César du Meilleur réalisateur. Joseph Losey retrouve Jeanne Moreau dans "La truite" et réalise en 1984 "Steaming" mais il décède pendant le tournage.

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique