logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

25/07/2008

EN FLANANT ..... (1)

DES QUAIS DE  LOIRE

 A LA POINTE ST LOUP à SAINT JEAN DE BRAYE

LE LONG DU CANAL D'ORLEANS

Les remparts du château de Saint-Loup marquent l'arrivée à Saint-Jean-de-Braye, jadis bourg de vignerons et de mariniers. Sur les murs de cet imposant édifice, l'échelle des crues ligériennes témoigne des importantes inondations de 1846 et 1856. Le touriste, poursuivant le chemin de halage, parvient à Combleux, élégante bourgade fleurie. Parfois, une gabare amarrée rappelle la richesse de cette histoire.

Tranquillement, entre forêts, étangs et petits bourgs, le canal d'Orléans s'étend au fil de ses 27 écluses. D'Orléans à Montargis, des chemins de halage aménagés invitent les promeneurs à découvrir un domaine naturel unique.

Si le canal existe, on le doit bien à Robert Mahieu. En 1676, ce négociant en bois soucieux d'acheminer ses cargaisons vers Paris demande au duc d'Orléans l'autorisation de creuser un canal entre Grignon et Buges, situé sur le Loing et point stratégique d'accès à la Seine. Deux ans plus tard la voie d'eau est ouverte. Mû par une vision commerciale ambitieuse, Mahieu suggère alors son prolongement jusqu'à Orléans. Mais il est vite à cours de fonds et Louis XIV intervient, l'obligeant à céder son projet au duc d'Orléans. Inquiète de cette nouvelle concurrence, la Compagnie des Seigneurs de Briare tente d'empêcher la réalisation du canal Loing-Loire. Mais en 1681, au terme d'une longue bataille juridique, le duc d'Orléans cède à son tour ses droits à des financiers du royaume, qui au bout de six ans se verront reprendre la concession du canal pour mauvaise gestion… Le chantier est confié à Jean de Creil, intendant de la Généralité d'Orléans, qui achève en 1691 le canal jusqu'à Combleux, pour un siècle de prospérité consacrant l'axe Nantes-Orléans-Paris. En 1793, le canal devient propriété nationale. Bonaparte en confie la gestion en 1807 à la Régie des Droits Réunis, et deux ans plus tard le vend à la Compagnie des canaux d'Orléans et du Loing. L'exploitation est rentable mais fragilisée par l'essor du chemin de fer. Aussi, en 1860, l'Etat rachète les actions de la Compagnie, la dissout trois ans plus tard et place le canal sous le contrôle des Ponts et Chaussées. À la faveur du programme national de modernisation du réseau fluvial lancé en 1879, son extension vers Orléans est étudiée puis déclarée d'utilité publique en 1907. Les travaux débutent l'année suivante, et le 3 juillet 1921, la nouvelle portion Combleux-Quai de Fort Alleaume est inaugurée. Las ! en 1954, sous le poids conjugué de l'avènement du rail et de l'abandon de la Loire comme voie navigable, l'Etat déclasse le canal. Loué en 1967 à une association de pêcheurs, le canal est finalement mis en 1984 à la disposition du Département du Loiret. (à suivre)

(sources REFLETS DU LOIRET - Photos PERSO) 

Commentaires

Bonjour Annie,

Que de changements de propriétaires pour cet ouvrage. Et aggrandir une voie d'eau pour s'adapter à la taille des bateaux est très difficile. Notre pays n'a jamais su faire une politique sérieuse pourles voies navigables, à l'inverse de l'Allemagne. Dommage, et on le paye aujourd'hui. Les photos sont belles, mais les jonquilles d'eau envahissent beaucoup.
Il reste le charme de la promenade que tu nous décris

Bises du grillon

Écrit par : christian | 26/07/2008

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique