logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

31/07/2007

UN GRAND MONSIEUR NOUS A QUITTE....

« Je n'ai plus peur de la mort depuis que j'ai appris que je ne serai pas le premier à passer par là. »
Michel SERRAULT

medium_g900.jpg


Plus d'un demi-siècle d'une impressionnante carrière, il a joué dans quelque 135 longs métrages (sans parler des téléfilms), sous la direction de Clouzot, Chabrol, Mocky, Lautner, Audiard, Blier, Zidi ou Kassovitz.......
Cinq fois nominé, il a obtenu trois Césars : en 1979 pour son plus grand succès, "La cage aux folles" (d'Edouard Molinaro), 1982 pour "Garde à vue" (de Claude Miller) et 1996 pour "Nelly et Monsieur Arnaud" (de Claude Sautet).

medium_11150.jpg

medium_900_1.jpg


Cet homme au physique de monsieur-tout-le-monde et au caractère fougueux, cabotin, provocateur, franc et chaleureux répétait que le principal souci dans son métier était de ne pas ennuyer le spectateur. Peut-être grâce à cette ambition, il a accumulé une impressionnante galerie de portraits, se glissant avec la même aisance dans la peau de personnages ambigus et dramatiques, du Dr Petiot à Zaza, l'homosexuel excentrique de "La cage aux folles", d"Harpagon" à "Nestor Burma".

medium_content.3.jpg


Né le 24 janvier 1928 à Brunoy (91) il entre à 14 ans au petit séminaire. Hésitant entre devenir curé ou clown, il choisit finalement le monde du spectacle. Il fréquente dès 1949 la fameuse troupe des "Branquignols" de Robert Dhéry et apparaît pour la première fois au cinéma en 1954 dans "Ah! les belles bacchantes!" de Jean Loubignac. Avec son complice et ami Jean Poiret (mort en 1992), il monte dans les années 1950 et 1960 un fameux numéro de cabaret qui fait les beaux soirs de l'Alhambra, de Bobino ou de l'Olympia.
Puis, pendant vingt ans, Michel Serrault accumule les rôles. Au cinéma, il débute avec un rôle dans "Les Diaboliques" d’Henri-Georges Clouzot . Il se lance dans une longue aventure dans le film comique "Assassins et voleurs "de Sacha Guitry avec Jean Poiret, "Le Viager" de Pierre Tchernia (qui le fera tourner dans plusieurs films) avec Michel Galabru et avec qui il tourne aussi un grand nombre de films comme "Les Gaspards", "Room service". Il fait ses débuts aussi avec un certain Louis de Funès peu connu à cette époque, "Nous irons à Deauville", "Des pissenlits par la racine", "Carambolages".

medium_11151.jpg


Figure du théâtre de boulevard, avec ses rôles dans des pièces télévisées de Au théâtre ce soir, il retrouve en 1973, Poiret pour "La cage aux folles" (pièce écrite par ce dernier) qu'ils jouent plus de 1.500 fois. Il y triomphe dans le rôle de « Zaza Napoli », qu’il rejouera plus tard avec un succès international dans ses adaptations au cinéma.
Au milieu des années 70, ses personnages s'étoffent et on le voit dans des rôles dramatiques comme dans "Pile ou face" (Enrico), "Garde à vue" (Miller), "L'ibis rouge" (Mocky). C'est un grand ami de Jean-Pierre Mocky avec qui il tourne un grand nombre de films dont le plus gros succès reste "Le Miraculé" où il retrouve pour la dernière fois dans un film son vieil ami Jean Poiret.
Au théâtre, on le remarque notamment dans "L'Avare" (1986, dirigé par Roger Planchon)

medium_900_4.jpg


et dans "Knock" (1992, mise en scène de Pierre Mondy). A la télé, entre autres prestations, il campe en 2003 pour TF1 un "Gaston Dominici" plus vrai que nature.
À la fin de sa vie, l'acteur jouait plutôt des rôles de « pépé » campagnard à la française, un peu rustre, mais au grand cœur, comme dans "Les Enfants du marais" de Jean Becker, avec Jacques Villeret et Jacques Gamblin, ou "Une hirondelle a fait le printemps" de Christian Carion et "Albert est méchant "aux côtés de Christian Clavier....

medium_2351923_5.jpg

César du cinéma :
1979 : Récompensé du César du meilleur acteur pour La Cage aux folles (1978).
Nommé au César du meilleur second rôle masculin pour L’Argent des autres (1978).
1981 : Nommé au César du meilleur acteur La Cage aux folles II (1980).
1982 : Récompensé du César du meilleur acteur pour Garde à vue (1981).
1984 : Nommé au César du meilleur acteur pour Mortelle randonnée (1983).
1986 : Nommé au César du meilleur acteur pour On ne meurt que deux fois (1985).
1991 : Nommé au César du meilleur acteur pour Docteur Petiot (1990).
1996 : Récompensé du César du meilleur acteur pour Nelly et Monsieur Arnaud (1995).

Prix Lumière :
1996 : Récompensé du Prix Lumière du meilleur acteur pour Nelly et Monsieur Arnaud (1995).
1998 : Récompensé du Prix Lumière du meilleur acteur pour Rien ne va plus (1997).

Sur sa route vers l'au-delà il a sûrement retrouvé Mémé Alice aux portes du paradis.

09:50 Publié dans Cinéma | Lien permanent | Commentaires (6) | |  Facebook

"ESSENCES ET PARFUMS" - Anny DUPEREY

Extrait : Senteurs des Villes - Senteurs des champs.

 Il fera longtemps clair ce soir, les jours allongent

La rumeur du jour vif se disperse et s'enfuit.

Et les arbres, surpris de ne pas voir la nuit,

demeurent éveillés dans le soir blanc, et songent....

 

Les marroniers, sur l'air plein d'or et de lourdeur,

Répandent leurs parfums et semblent les étendre ;

On n'ose pas macher ni remuer l'air tendre

De peur de déranger le sommeil des odeurs.

 

De lointains roulements arrivent de la ville ...

La poussière qu'un peu de brise soulevait,

Quittant l'arbre mouvant et las qu'elle revêt

Redescend doucement sur les chemins tranquilles ;

 

Nous avons tous les jours l'habitude de voir

Cette route si simple et si souvent suivie,

Et pourtant  quelque chose est changé dans la vie ;

Nous n'aurons plus jamais notre âme de ce soir....

 

Anna de NOAILLES - Le coeur innombrable

           

08:35 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook

ET LES VERS LUISANTS ALORS .....

Les vers de terre s'enfoncent dans le sol pour ne pas tomber amoureux des étoiles.
Yvan Audouard

UNE ILE ENTRE LE CIEL ET L'EAU ......

le 31 juillet 1703 Defoe au trou !
Quelque temps avant son succès 'Robinson Crusoé' qui aura lieu en 1719, l'écrivain Daniel Defoe a eu des démêlés avec la justice. Ses pamphlets pour la liberté de la presse et de conscience lui attirèrent les foudres de l'Église. Si bien que l'auteur fut condamné à plusieurs expositions au pilori et à une peine de prison.

le 31 juillet 1815 Un caillou pour empire
Le cabinet de Saint James à Londres statue sur le sort réservé à l'empereur déchu Napoléon Ier. Considéré comme un criminel de guerre, il est condamné à être déporté à vie sur un îlot rocheux de l'Atlantique : Sainte-Hélène. En plus de son chirurgien, seuls trois compagnons sont autorisés à le suivre. S'il s'y étiole, rongé par l'inactivité et la maladie, il est fort conscient d'inscrire une page de plus à sa légende. Cet exil difficile le dépouille chaque jour un peu plus de sa peau de tyran. A l'Histoire et aux hommes de faire le tri dans cette épopée moderne.

le 31 juillet 1914 Ils ont tué Jaurès
Au café du Croissant à Paris, Raoul Villain, étudiant en archéologie de 24 ans, assassine à coups de revolver le dirigeant socialiste Jean Jaurès. "J'ai voulu faire justice à cet antipatriote", explique-t-il. Jaurès paye son engagement pour la paix, son refus d'un service militaire de trois ans. Dans cette France élevée dans la nécessité d'une revanche contre l'Allemagne, désireuse de récupérer l'Alsace et la Lorraine, le camp de la paix vient de perdre son leader.

le 31 juillet 1944 Le petit prince est mort
Antoine de Saint-Exupéry disparaît au cours d'une mission de guerre en solitaire à bord d'un lighting américain. Parti de la base de Naples, il laisse pour dernier message un silence radio. Ce pionnier de l'Aéropostale restera comme l'auteur d'une oeuvre littéraire riche de laquelle se détache une perle de simplicité et de pudeur :"Le Petit Prince".

le 31 juillet 1974 Le Québec parle français
Le français devient la langue officielle du Québec ! La célèbre loi 22 (Official Languages Act) stipule en effet que la seule langue usitée pour le travail et la fonction publique sera désormais le français. Bonne nouvelle pour la francophonie, moins bonne pour tous les élèves anglophones qui doivent se mettre à la difficile langue de Molière... Une situation qui ne change que sur le papier puisque dans la forme, anglais et français restent les deux langues nationales.

07:40 Publié dans Histoire | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique