logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

31/05/2007

UN MERVEILLEUX COMEDIEN , UN AMI.... TOUT SIMPLEMENT .....

Jean Claude BRIALY
Il y a des gens qui parlent, qui parlent, jusqu'à ce qu'ils aient enfin trouvé quelque chose à dire. », dans "Mon père avait raison".

medium_Numériser0018.4.jpg

Fils d'un officier français militaire de haut rang, Jean-Claude Brialy s'éloigne d'une carrière militaire pour devenir comédien. Il suit des cours d'art dramatique, obtient un premier prix de comédie au conservatoire de Strasbourg, et entre ainsi au Centre dramatique de l'Est. Ami du cinéaste Philippe de Broca, Brialy apparaît à 20 ans dans les courts métrages de la Nouvelle Vague de Jacques Rivette et de Jean-Luc Godard - "Une femme est une femme" en 1960.
medium_Numériser0020.2.jpg

Jean Renoir lui offre sa première apparition dans un long métrage dans "Paris fait des choses" (1958) , suivi de Truffaut et Chabrol - "Le Beau Serge" -
medium_Numériser0011.7.jpg

dont il devient l'un des acteurs fétiches. En 1987, il obtient le César du meilleur second rôle pour son interprétation dans "Les Innocents" d'André Téchiné. Tour à tour désinvolte et élégant, grave ou tendre, sa carrière est très prolifique : il a joué dans près de 200 films et pièces de théâtre. Le comédien surdoué est aussi réalisateur depuis 1971 avec "Eglantine", directeur du théâtre des Bouffes-Parisiens depuis 1987, et écrivain à ses heures.
medium_Numériser0009.2.jpg

En 1998, il met ainsi en scène "Mon père avait raison" de Sacha Guitry et écrit, met en scène et interprète "J'ai oublié de vous dire" en 2005. Entre la scène et le cinéma, Jean-Claude Brialy abat un travail monstre en tournant souvent plusieurs films par an. En 2005, il est à l'affiche de "Quartier VIP" de Laurent Firode, sans oublier pour autant la télévision pour laquelle il tourne la saison 1 des "Rois maudits".
Après une magnifique carrière de 50 ans, Jean-Claude Brialy s'éteint des suites d'une longue maladie à l'âge de 74 ans.
medium_Numériser0023.2.jpg

"le Ruisseau des singes est un endroit magique, niché au fond d'une vallée, près de Blida en Algérie. Pour l'atteindre , il fallait parcourir en voiture des kilomètres de route de montagne. Enfant ce périple me rendait malade.... Ce ruisseau est finalement devenue la métaphore de ma vie : se dépasser, se battre pour accéder à un bonheur simple fait de lumière et de douceur..... D'autant que mon père, militaire de carrière s'opposa longtemps à ma vocation de comédien et me répéta tout aulong de mon enfant : Quand tu seras grand, que tu auras fait tes études, tu feras ce que tu voudras. Et même le singe si tu veux !"

(sources internet et perso.)

16:15 Publié dans Cinéma | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook

Commentaires

Le vieux singe s'en est donc allé, avec un sillage de regrets et de peines,
Jean- Claude Brialy , le plus grand sans doute des seconds rôles, le plus apte d'entre tous à jouer avec aisance, sur tous les registres.

Écrit par : framboisine | 31/05/2007

Il aurait du vivre encore un peu, il avait encore des choses à faire et à dire.

Adieu Monsieur Brialy...
La première fois que je vous ai vu, vous étiez en noir et blanc, je regardais un film, "Le beau Serge".

Vous étiez déjà jeune à l'époque.

Écrit par : Crabillou | 31/05/2007

MERCI Annie pour ce reportage qui nous rappelle les films de ce bon comedien qu'était Brialy ! Je me souviens du " beau Serge "il était super !
c'est la nostalgie , qui est revenue avec ce diapo sur le joli mois de mai du temps jadis ! et l'on chantait alors , " c'est le mois de Marie -e , c'est le mois le plus beau , à la Vierge bênie , offrons ce chant nouveau !
Demain j'en parlerai à Mémé Alice ! Elle est encore à l'hosto , manque d'oxigène ! Espèrons en des jours meilleurs ! Bisous à bientôt ! huguette - alice

Écrit par : macary huguette | 31/05/2007

Elles sont belles ces photos ! je l'aimais bien, il était très intéressant à écouter. Il connaissait bien le milieu du show-bizz et ses paillettes. C'était un homme courtois, simple, élégant. Bises de miche
En même temps que je tape, dans le dos j'ai la T.V. avec Julien COURBET et je me surprends à hocher du bonnet...

Écrit par : miche | 02/06/2007

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique